Les nouveautés de la rentrée scolaire 2015 : programmes, calendrier scolaire et carte de l’éducation prioritaire| vie-publique.fr | Actualités | Dossiers

[ Publicité ]
Imprimer

Les nouveautés de la rentrée scolaire 2015 : programmes, calendrier scolaire et carte de l’éducation prioritaire

le 27 07 2015 Archives.

Ecole primaire

Ecole primaire © La Documentation française, Photo : Philippe Graffion

La rentrée scolaire 2015 a lieu, pour les élèves, le 1er septembre. Il s’agit de la troisième rentrée scolaire organisée dans le cadre de la "Refondation de l’école de la République". Cette rentrée est marquée par la mise en oeuvre de nouveaux enseignements et de nouveaux programmes, par l’entrée en vigueur d’un nouveau calendrier scolaire et d’une nouvelle carte de l’éducation prioritaire, ainsi que la consolidation de la réforme des rythmes scolaires.

Nouveaux programmes, nouveaux enseignements

La rédaction de nouveaux programmes pour l’école maternelle, l’école élémentaire et le collège a été engagée sous l’égide du Conseil supérieur des programmes créé par la loi du 8 juillet 2013. Le Conseil a publié en juillet 2014 ses propositions de programme pour la maternelle et pour l’enseignement moral et civique. Après consultation des équipes pédagogiques, les nouveaux textes sont appliqués à partir de la rentrée 2015.

L’école maternelle est désormais conçue comme un cycle unique, centré sur le développement affectif, social, sensoriel, moteur et cognitif de l’enfant. La mission principale de l’école maternelle est de donner envie aux enfants d’aller à l’école pour apprendre, affirmer et épanouir leur personnalité. Le nouveau programme est organisé en cinq domaines : "Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions" ; "Agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique" ; "Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques" ; "Construire les premiers outils pour structurer sa pensée" ; "Explorer le monde".
Les précédents programmes de l’école maternelle avaient été publiés en 2008.

A la rentrée 2016, de nouveaux programmes devraient être proposés pour l’école élémentaire et le collège. Un nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture entrera également en vigueur à cette date.

L’enseignement moral et civique est mis en œuvre de l’école maternelle au lycée. Il vise à développer le principe d’autonomie (penser et agir par soi-même et avec les autres), à expliciter le bien-fondé des règles qui régissent les comportements individuels et collectifs, à reconnaître le pluralisme des opinions, à construire du lien social. Les valeurs et les normes transmises par cet enseignement peuvent être classées en trois catégories :

  • principe d’autonomie et coexistence des libertés : la liberté de conscience, d’expression et de choix du sens que chacun donne à sa vie, l’ouverture aux autres et la tolérance
  • principe de discipline et principe de la communauté des citoyens : respect des droits et de la loi, égale considération des personnes, refus de toute discrimination, solidarité, entraide, coopération, sens de l’intérêt général, participation à la vie démocratique
  • dialogue et confrontation des idées, développement de l’esprit critique, intérêt porté à la recherche de la vérité.

Une nouvelle carte de l’éducation prioritaire

La refonte de l’éducation prioritaire a été engagée en janvier 2014 avec pour objectif de réduire à moins de 10% les écarts de maîtrise des compétences entre les élèves de l’éducation prioritaire et les autres. Outre des moyens renforcés et une refondation pédagogique, la nouvelle politique d’éducation prioritaire prévoit le remplacement progressif du réseau précédent par les réseaux d’éducation prioritaire (REP) et les REP+. Les REP regroupent les collèges et les écoles rencontrant des difficultés sociales plus significatives que celles des collèges et écoles situés hors éducation prioritaire. Les REP+ concernent les quartiers ou les secteurs isolés qui connaissent les plus grandes concentrations de difficultés sociales ayant des incidences fortes sur la réussite scolaire.

La carte des nouveaux réseaux d’éducation prioritaire a été élaborée sur la base de "l’indice social", calculé par le ministère en prenant en compte quatre paramètres de difficulté sociale (taux de professions et catégories socioprofessionnelles défavorisées, taux de boursiers, taux d’élèves résidant en zone urbaine sensible, taux d’élèves en retard en 6e). La carte qui entre en vigueur à la rentrée 2015 comprend 739 REP et 350 REP+.

Les premières évaluations de la réforme des rythmes scolaires

L’année scolaire 2014-2015 a été celle de la généralisation de la réforme des rythmes scolaires. Dans certaines communes, cette mise en œuvre s’est faite sur le fondement du décret du 7 mai 2014 selon lequel le recteur d’académie peut autoriser à titre expérimental, pour une durée de trois ans, des adaptations à l’organisation de la semaine scolaire voire de l’année scolaire. Il a été ainsi possible de regrouper les activités périscolaires sur une seule après-midi ou d’alléger la semaine scolaire (réduction du nombre d’heures par semaine compensée par un raccourcissement des vacances scolaires). Ces expérimentations ont cependant dû respecter les règles suivantes : une semaine scolaire d’au maximum 24 heures réparties sur au moins cinq matinées et au moins huit demi-journées, une journée scolaire d’au maximum six heures et une demi-journée ne pouvant pas dépasser trois heures trente.

Le 22 juin 2015, le ministère en charge de l’éducation nationale a publié un point d’étape sur les rythmes éducatifs. Pour la rentrée 2015, les choix d’organisation du temps scolaire vont rester stables par rapport à la rentrée 2014. Il apparaît que le choix d’une cinquième matinée de cours le samedi matin est très marginal (2,3% de l’ensemble). En septembre 2015, au moins 80% des communes seront couvertes par un projet éducatif territorial (PEDT) pour les activités périscolaires. Les activités périscolaires ont d’ailleurs tendance à se développer et le nombre de places ouvertes s’élève à plus de 2,2 millions. Pour près de la moitié des PEDT, les 3 heures d’activités périscolaires sont gratuites.

La réforme des rythmes scolaires a été adoptée afin d’améliorer les résultats de tous les élèves. A partir de la rentrée 2015, des protocoles d’évaluation vont être mis en place pour mesurer les effets des rythmes scolaires sur les apprentissages.

Un nouveau calendrier scolaire et des zones redessinées

Un nouveau calendrier a été adopté pour les trois prochaines années scolaires.

Le calendrier prend en compte le nouveau découpage des régions issu de la loi du 16 janvier 2015 relative à la délimitation des régions. Ainsi, les zones A, B et C sont redessinées afin que le territoire d’une région soit bien au sein d’une même zone.

Le calendrier repose sur des règles et un rythme scolaire définis par le ministère :

  • l’année scolaire compte 36 semaines de classe au moins réparties en cinq périodes de travail séparées par quatre périodes de vacances
  • la rentrée des élèves a lieu, au plus tôt, le 1er septembre (le précédent calendrier prévoyait pour l’année scolaire 2015-2016 une rentrée le 31 août)
  • la fin de l’année intervient au plus tard à la fin de la première semaine complète du mois de juillet
  • l’objectif est de respecter au mieux le rythme d’alternance sept semaines de classe / deux semaines de vacances
  • pour alléger le dernier trimestre, le vendredi et le samedi qui suivent le jeudi de l’Ascension ne seront pas travaillés (ces journées seront par ailleurs compensées pour respecter l’obligation des 36 semaines).

Il est à noter qu’en raison des contraintes liées au découpage en zones pour les vacances d’hiver et de printemps, le rythme d’alternance 7 semaines de classe / deux semaines de vacances ne peut pas être respecté pour le 3e trimestre.

Par ailleurs, pour répondre aux demandes des professionnels et élus de la montagne qui ont constaté une diminution de la fréquentation des stations de ski depuis le positionnement des vacances de printemps en fin avril / début mai, les vacances de printemps sont avancées d’une semaine dans le nouveau calendrier. La période de travail entre les vacances d’hiver et les vacances de printemps ne sera cependant pas inférieure à 6 semaines.

Mots clés :

Rechercher