Quel cadre pour prendre en charge le handicap et la dépendance ?| vie-publique.fr | Repères | Découverte des institutions

[ Publicité ]
Imprimer

Quel cadre pour prendre en charge le handicap et la dépendance ?

le 17 06 2016

La prise en charge de la perte d’autonomie et de la dépendance, liée au vieillissement et au handicap, a été un temps envisagée sous forme de la création d’un nouveau « risque » couvert par la sécurité sociale, le « cinquième risque », qui se serait ajouté aux quatre autres (maladie, famille, vieillesse, accidents du travail et maladies professionnelles). En février 2012, ce projet a toutefois été abandonné en raison de son coût financier trop élevé dans le contexte économique global.

Les deux problématiques avaient été rapprochées en raison de difficultés communes appelant des réponses du même ordre :

  • absence ou une perte d’autonomie et obligation de recourir, pour y faire face, à un tiers extérieur ;
  • nécessité d’une prise en charge « globale » qui ne se traduit pas seulement par des prestations financières mais par une aide individualisée établie à partir d’un diagnostic d’ensemble de la situation de la personne.

Dans la loi du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement, la prise en charge repose sur trois piliers :

  • l’anticipation qui doit permettre de repérer et de combattre les facteurs de risque de la perte d’autonomie ;
  • l’adaptation de toutes les politiques publiques au vieillissement (en particulier celles du logement, de l’urbanisme et des transports, ainsi que la protection des majeurs) ;
  • l’amélioration de la prise en charge des personnes en perte d’autonomie.

Rechercher