Qu’est-ce qu’un désert médical ?| vie-publique.fr | Repères | Découverte des institutions

Imprimer

Qu’est-ce qu’un désert médical ?

le 29 02 2016

Cette notion, avant tout médiatique, ne repose sur aucune définition précise. La question du rapport entre le nombre de professionnels de santé et la taille de la population d’un territoire donné ne peut pas être abordée uniquement sous l’angle quantitatif. L’attractivité économique, l’offre de services et de loisirs sont des éléments saillants dans cette problématique, tout comme la structure de la population qui y réside (en termes de revenus, d’âge, de conditions de santé, etc.).

Les pouvoirs publics se sont saisis de cette thématique au travers des notions de zones. Le zonage, dont l’objectif est une meilleure répartition sur le territoire de l’offre médicale, est déterminé, selon les dispositions prévues par l’article L.1434-7 du Code de la santé publique, par les agences régionales de santé (ARS).

Il est défini en fonction de plusieurs critères, comme l’accessibilitéAccessibilitéMesures d’adaptation et d’aménagement de l’espace social destinées à en faciliter l’accès aux personnes handicapées ou à mobilité réduite. à un professionnel de santé, les caractéristiques de la population considérée (âge, taux d’affection longue durée, nombre de bénéficiaires de la CMU, etc.), le nombre des professionnels de santé, leur âge, leur activité, etc.

Les critères de calcul varient en fonction de chaque profession de santé mais permettent, au final, de classer les territoires en zones fragiles, pour les médecins ; ou en territoires gradués (de zones très sous-dotées à zones très sur-dotées) pour les autres professionnels. En fonction de cette graduation, des mesures sont prises pour inciter les professionnels de santé à s’installer dans certains endroits ou au contraire à les décourager de le faire, voire à le leur interdire.

Ces mesures varient en fonction des professionnels de santé. Elles passent, par exemple, par des aides financières à l’installation ou des prises en charge de cotisations sociales (familiales notamment). Elles peuvent être formalisées par voie d’avenants conventionnels (c’est le cas pour les infirmières, les masseurs-kinésithérapeutes, les orthophonistes, les chirurgiens-dentistes, les sages-femmes) et sont mises en œuvre dès lors que le professionnel de santé s’engage à réaliser une activité à destination des patients situés pour au moins les deux tiers dans la zone sous-dotée.

Sur la toile publique

  • Institut de recherche et documentation en économie de la santé (IRDES)

    Producteur de données et d’analyses en économie de la santé, l’IRDES a pour objectif de contribuer à nourrir la réflexion de tous ceux qui s’intéressent à l’avenir du système de santé. Site de référence pour les études en économie de la santé : publications, documents de travail, rapports, bases de données, chiffres et graphiques…
  • Publications de la DREES

    Accès aux études et aux statistiques de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), direction de l’administration centrale des ministères sanitaires et sociaux. La mission de la DREES est de fournir aux décideurs publics, aux citoyens et aux responsables économiques et sociaux des informations fiables et des analyses sur les populations et les politiques sanitaires et sociales.
  • Système de santé et médico-social

    Une rubrique du site du ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Rechercher