Mal-logement : une situation toujours préoccupante| vie-publique.fr | A la Une

[ Publicité ]
Imprimer

Mal-logement : une situation toujours préoccupante

le 28 01 2016

© Atlantis - fotolia.com

Le 27 janvier 2016, la Fondation Abbé Pierre a remis au président de la République le 21e rapport annuel sur la situation du mal-logement en France.

Le président de la République a rappelé l’effort de création de places d’hébergement et de solutions alternatives aux nuitées hôtelières, une production de 109 000 logements sociaux en 2015, la préemption de terrains pour la construction de plus de 1 000 logements locatifs sociaux à destination des plus fragiles et la cession de 70 terrains publics en 2015 pour construire plus de 8 000 logements sociaux et places d’hébergement. Il a également indiqué qu’une garantie de loyers portant sur la totalité des loyers sera disponible dès le 1er février pour les ménages et salariés en situation de précarité.

De son côté, la Fondation Abbé Pierre constate une dégradation de la situation du mal-logement en France. Entre 2001 et 2012, le nombre de personnes sans domicile a augmenté de 50%. Celui des personnes hébergées de manière contrainte chez des tiers est passé de 411 000 en 2002 à 490 000 en 2013. En outre, le surpeuplement a crû de manière inédite. Jusqu’en 2013, les évolutions de fond amenaient les ménages de plus en plus petits à vivre dans des logements de plus en plus grands. En 2013, cette tendance s’est inversée. Le surpeuplement s’accentue et devient de plus en plus fréquent. La Fondation constate aussi la hausse du taux de personnes déclarant avoir eu froid à leur domicile. Par ailleurs, les mobilités résidentielles semblent bloquées. La Fondation considère que la difficulté à déménager ou a choisir son lieu de résidence constitue une manifestation du mal-logement et elle dénonce une sorte d’assignation à résidence.

La Fondation met également en relief les liens entre problèmes de logement et de santé. Les conditions de vie très précaires des sans domicile dégradent leur état de santé. L’habitat indigne est aussi à l’origine de nombreux troubles sanitaires ou psychiques (intoxications, pathologies respiratoires, dégradation de l’image de soi, etc.).

Mots clés :

Rechercher