Minorités : discrimination positive ou principe d’égalité ?| vie-publique.fr | A la Une

[ Publicité ]
Imprimer

Minorités : discrimination positive ou principe d’égalité ?

le 18 12 2008 Archives.

Lycée d'enseignement général. Aulnay-sous-Bois (93).

Lycée d’enseignement général. Aulnay-sous-Bois (93). © La Documentation française. Photo : Samuel BOLLENDORFF

Installé le 15 avril 2008, le comité de réflexion présidé par Simone Veil, avec la mission "d’étudier si et dans quelle mesure" les droits fondamentaux reconnus par le préambule de la Constitution doivent être complétés par des principes nouveaux, a remis ses conclusions au président de la République le 17 décembre 2008.

Pour assurer la représentation des minorités, le comité exclut une modification du préambule de la Constitution qui autoriserait la mise en place d’une politique de discrimination positive sur des fondements ethniques.

Le même jour, le président de la République a prononcé un discours à l’Ecole Polytechnique dans lequel il présente ses propositions pour favoriser l’égalité réelle des chances. Les mesures annoncées ne concernent pas les seules minorités visibles mais devraient profiter à tous les élèves des quartiers difficiles.

Entre discrimination positive et principe d’égalité, vie-publique.fr vous propose un ensemble de ressources pour suivre le débat.

Rechercher