| vie-publique.fr |

[ Publicité ]
Imprimer

Cour des comptes : pour une véritable politique de lutte contre le tabac

le 14 12 2012 Archives.

La Cour des comptes a évalué la politique de lutte contre le tabagisme dans un rapport publié le 13 décembre 2012. La Cour montre que la France ne s’est pas dotée d’une véritable politique de lutte, alors même que le tabac reste la première des causes de mortalité évitable (plus de 70 000 morts par an).

Selon la Cour, après plusieurs années de baisse consécutive, le nombre de fumeurs est reparti à la hausse depuis 5 ans. Actuellement, un Français sur trois fume. Depuis 2011, la progression du tabagisme est particulièrement marquée chez les femmes, les jeunes et les personnes en situation de précarité.

Pour la Cour, la politique de lutte contre le tabac a souffert d’un manque de pilotage. Depuis la loi "Veil" du 9 juillet 1976, la lutte contre le tabagisme n’a plus jamais fait l’objet d’un plan de santé publique spécifique. Les crédits alloués à la lutte contre le tabac sont restés modestes (environ 100 millions d’euros par an), en comparaison des aides publiques accordées aux tabaculteurs et aux débitants (autour de 150 millions d’euros). Les moyens alloués à la communication anti-tabac sont près de 10 fois inférieurs à ceux consacrés à la communication sur la sécurité routière, alors même que le tabac provoque près de 18 fois plus de décès que les accidents de la route.

En conclusion, la Cour affirme la "nécessité de passer de politiques juxtaposées à une politique renouvelée et coordonnée" de lutte contre le tabagisme. Elle recommande de redéployer l’action de l’État en faveur de la prévention, de l’aide à l’arrêt du tabac et du renforcement des contrôles pour un plus grand respect de l’interdiction de vente aux mineurs, ainsi que de l’interdiction de fumer dans les lieux publics notamment.

Mots clés :

Rechercher