| vie-publique.fr |

[ Publicité ]
Imprimer

Lutte contre le décrochage scolaire : une politique en construction

le 25 06 2014 Archives.

Le ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. de l’Éducation nationale a publié le 18 juin 2014 un rapport d’"évaluation partenariale de la politique de lutte contre le décrochage scolaire" élaboré avec l’ensemble des acteurs (ministères, collectivités territoriales, associations, etc.). Les résultats de cette évaluation doivent être discutés lors de la conférence sociale des 7 et 8 juillet, en vue de l’élaboration d’un plan d’actions annoncé pour septembre.

Selon le rapport, la politique de lutte contre le décrochage scolaire est en construction. Elle est aujourd’hui centrée sur la remédiation et l’intervention. La prévention ne fait pas l’objet d’une politique nationale, même si de nombreuses actions de prévention se développent localement. Par ailleurs, si la mise en place des plates-formes de suivi et d’appui aux décrocheurs (PSAD) a permis de faire progresser le travail partenarial, le pilotage de la politique reste embryonnaire et inégal selon les territoires. Des acteurs incontournables (élèves et leurs familles, enseignants, corps d’inspection, entreprises) sont également insuffisamment impliqués dans le pilotage de la politique.

En conclusion, le rapport plaide pour l’élaboration d’une politique intégrée, avec un volet prévention renforcé (accompagnement et formation des enseignants, plus grande implication des parents dans le projet pédagogique et éducatif de l’élève, etc.). Le décrochage scolaire étant le résultat de l’interaction de plusieurs facteurs, la collaboration entre les acteurs des sphères pédagogique, éducative, sociale et médicale est nécessaire, ce qui implique la définition d’un cadre partenarial clair. La mesure du décrochage scolaire devrait également être améliorée (objectifs, indicateurs et outils).

En France métropolitaine, environ 140 000 jeunes quittent chaque année le système de formation initiale sans avoir obtenu de diplôme professionnel ou le baccalauréat. Le président de la République a fixé au gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. l’objectif de réduire de moitié le nombre de jeunes qui sortent du système scolaire sans diplôme, d’ici la fin du quinquennat (2017).

Mots clés :

Rechercher