Projet de loi de finances pour 2017| vie-publique.fr | Actualités | Panorama des lois

[ Publicité ]
Imprimer

Projet de loi de finances pour 2017

le 1er 12 2016

Où en est-on ? examen_projet

Le Sénat a adopté la question préalableQuestion préalableMotion de procédure parlementaire qui a pour objet de faire décider qu’il n’y a pas lieu à délibérer sur le projet de texte présenté (texte non opportun ou contraire à la Constitution). Si la question préalable est adoptée, le texte est rejeté. le 30 novembre 2016 et en conséquence n’a pas adopté le projet de loiProjet de loiProjet de texte législatif déposé au Parlement à l’initiative du gouvernement. en première lecture.

Présenté au Conseil des ministresConseil des ministresFormation collégiale réunissant l’ensemble des ministres. du 28 septembre 2016 par M. Michel Sapin, ministre de l’économie et des finances, et M. Christian Eckert, secrétaire d’État au budget et aux comptes publics, il avait été adopté en première lecture, avec modifications, par l’Assemblée nationale le 22 novembre 2016.

De quoi s'agit-il ?

Le projet de loi de financesLoi de financesLoi qui détermine, pour un exercice (une année civile), la nature, le montant et l’affectation des ressources et des charges de l’État, ainsi que l’équilibre budgétaire et financier qui en résulte. pour 2017 s’appuie sur une prévision de croissance de 1,5% pour l’année 2017 et prévoit de ramener le déficit publicDéficit publicSoldes budgétaires cumulés des administrations centrales, locales et de sécurité sociale. à 2,7% du PIB soit 69,3 milliards d’euros. L’objectif de dépenses de l’État pour 2017 est rehaussé de 5,7 milliards d’euros par rapport au niveau prévu dans le programme de stabilité.

7 milliards d’euros supplémentaires seront alloués aux secteurs prioritaires en 2017 :

  • 3 milliards d’euros pour l’école et l’enseignement supérieur. 11 712 postes seront créés dans l’enseignement et 950 dans les universités.
  • 2 milliards d’euros en faveur de la sécurité.
  • 2 milliards d’euros en faveur de l’emploi avec la prolongation de la prime à l’embauche dans les petites et moyennes entreprises jusqu’en décembre 2017.

Le projet de loiProjet de loiProjet de texte législatif déposé au Parlement à l’initiative du gouvernement. prévoit des économies grâce :

  • à des mesures sectorielles telles que la dématérialisation de la propagande électorale et le raccourcissement des délais de traitement de la demande d’asile,
  • à la suppression de 2 715 emplois dans les secteurs non prioritaires de l’État et 476 chez les opérateurs publics,
  • à la réforme de la politique immobilière de l’État, la dématérialisation des échanges entre les administrations et les usagers et les économies sur les achats,
  • à la diminution des concours de l’État aux collectivités territoriales à hauteur de 2,8 milliards d’euros.

Le projet de loi prévoit une baisse de l’impôt sur le revenu pour 5 millions de foyers fiscaux, ce qui représentera 1 milliard d’euros.

Le taux du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) passera de 6 à 7% en 2017. Cette mesure se substituera à la suppression de la dernière tranche de contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S).

Par ailleurs, le projet de loi prévoit la mise en place du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu à compter du 1er janvier 2018.

Mots clés :

Les travaux préparatoires & études d'impact

Aucun document identifié sur les sites publics.
Vous pouvez nous faire part d'une suggestion en adressant un message à "panorama des lois - liens"

Les évaluations

Aucun document identifié sur les sites publics.
Vous pouvez nous faire part d'une suggestion en adressant un message à "panorama des lois - liens"

Le processus législatif

Rechercher