Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, lors de la cérémonie d'accueil de M. Mohammad Ershad, Président de la République populaire du Bangladesh, et de son épouse, Orly le 22 mars 1989.

Intervenant(s) :

Circonstance : Visite officielle de M. Hussain Mohammad Ershad, Président de la République populaire du Bangladesh, et de son épouse, du 22 au 24 mars 1989

Prononcé le

Texte intégral

Monsieur le Président,
Madame,

- Nous sommes très heureux de vous accueillir en France afin de parler entre nous - pendant les heures que nous avons devant nous - des problèmes qui touchent aux intérêts de nos deux pays et de débattre aussi des grands problèmes internationaux qui nous concernent les uns et les autres.
- J'ai déjà eu le grand plaisir de vous accueillir plusieurs fois, mais jamais encore sous cette forme plus officielle encore d'une visite d'Etat. Au cours de cette journée, puis de la soirée, nous continuerons la conversation qui s'engage. Les membres du gouvernement qui sont ici, les personnalités qui se sont jointes s'unissent pour dire au Président du Bangladesh le prix que nous attachons au développement de nos relations. C'est un pays qui, pour diverses raisons, est proche de notre coeur, même s'il est très loin par la géographie.
- Nous traiterons ce soir de quelques problèmes pratiques qui se posent à votre pays et au mien. Mais dès maintenant, à peine êtes vous arrivés, monsieur le Président et vous madame, je souhaite exprimer les paroles de bienvenue, d'honneur et de plaisir pour la visite d'Etat que vous voulez bien accomplir.