Déclaration de M. François Fillon, Premier ministre, sur la position de la France concernant l'opération militaire internationalale conduite par Israël dans les eaux internationalales au large de Gaza, à l'Assemblée nationale le 1er juin 2010.

Texte intégral

Monsieur le président,
Mesdames et Messieurs les députés,
Monsieur Vauzelle,
Le Gouvernement français condamne l'opération militaire israélienne conduite hier dans les eaux internationales au large de Gaza. C'est un acte totalement disproportionné qui a causé la mort d'au moins neuf personnes et occasionné plusieurs dizaines de blessés. C'est un acte qui n'est pas justifié, c'est un acte qui est contraire au droit international. C'est surtout un acte qui fait reculer l'espoir déjà si ténu de la reprise, à laquelle nous travaillons, d'un dialogue direct entre les Israéliens et les Palestiniens sans lequel il n'y a pas d'espoir de voir une solution émerger à ce problème qui dure depuis maintenant près de six décennies.
Aujourd'hui, la France exige la libération immédiate des neuf ressortissants Français qui étaient à bord des bateaux arraisonnés et qui sont encore détenus en Israël. La France exige la libération immédiate des bateaux et de l'ensemble des civils qui se trouvaient à bord. La France exige avec l'Union européenne et avec l'organisation des Nations unies, l'ouverture immédiate d'une enquête internationale indépendante et impartiale, parce qu'il faut faire la vérité et la lumière sur ce qui s'est produit hier.
La France, monsieur le député, qui a entrepris la reconstruction de l'hôpital Al Quds à Gaza, exige que désormais l'aide humanitaire parvienne sans restriction et sans contraintes à l'ensemble des Palestiniens et en particulier à ceux qui vivent sur ce territoire. La France d'ailleurs demande que soient tout simplement respectées les résolutions des Nations unies qui condamnent ce blocus.Source http://www.gouvernement.fr, le 2 juin 2010