Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, sur la coopération entre la France et la République démocratique du Congo en matière d'enseignement, à Kinshasa le 20 mai 2019.

Intervenant(s) :

Circonstance : Inauguration du nouveau bâtiment du lycée Descartes à Kinshasa, le 20 mai 2019

Prononcé le

Texte intégral

Madame la Présidente,
Monsieur le Proviseur,
Mesdames et Messieurs les parents d'élèves,
Mesdames et Messieurs les enseignants,
Chers élèves,


Merci de m'avoir attendu pour l'inauguration de ce bâtiment. Je suis très sensible à l'opportunité qui m'est donnée, sur votre initiative, Madame la Présidente, et de l'association de gestion, de constater le développement, l'accroissement, l'attractivité de ce lycée Descartes. Je voudrais saluer tous ceux qui y contribuent, vous dire aussi que je suis ici à Kinshasa, pour permettre la renaissance du partenariat entre la France et la République démocratique du Congo. Les entretiens que je vais avoir aujourd'hui seront marqués de cette volonté d'un nouveau partenariat entre nos deux pays. Et dans ce nouveau partenariat, l'éducation prendra une place tout à fait essentielle. Vous êtes, d'une certaine manière, à la fois les témoins de ce qu'il est possible de faire ensemble et aussi les éclaireurs des voies que nous devons suivre. D'abord parce que votre lycée est un lycée performant, une vraie référence, avec des résultats au baccalauréat à faire pâlir beaucoup de lycées français en France.

Ensuite, parce qu'ici il y a une communauté éducative unie, qui s'organise, qui s'investit. Et surtout, partenariat éducatif entre la République démocratique du Congo et la France, parce que l'éducation est l'arme du développement. Et si le président de la République a centré une grande partie de son discours, maintenant célèbre, à Ouagadougou, sur l'éducation, l'éducation générale, l'éducation des jeunes filles en particulier, c'est que nous croyons dans la force de l'action éducative pour le développement d'un pays. C'est ce que je suis aussi venu dire ici. Les chantiers qui sont devant vous ne manqueront pas, le chantier de l'installation ici, avec la disponibilité de l'association de gestion, le chantier de la diversification aussi des partenariats avec la France, afin de proposer des filières scientifiques et techniques de l'enseignement supérieur au sein du lycée. Enfin, la valorisation du sport et des jeunes talents avec l'ouverture, dès la rentrée prochaine, d'une section sportive, en partenariat avec les fédérations nationales congolaises et je sais toute la place que prend le sport dans ce pays.

Enfin, il s'agit aussi pour nous tous de développer la francophonie. Ce sera un des thèmes de notre nouveau partenariat avec la République démocratique du Congo, puisque la RDC est le plus grand pays francophone d'Afrique, et nous allons chercher partout à valoriser l'enseignement francophone ou bilingue dans l'ensemble du territoire de la République démocratique du Congo. Nous le faisons par cet établissement, mais aussi à travers le Label France Education et nous le ferons en multipliant les partenariats avec les écoles congolaises, comme par exemple l'école Jewels de Kinshasa, dont je salue les représentants qui nous font l'amitié d'être aujourd'hui parmi nous. Nous avons déjà dans le passé beaucoup oeuvré dans une collaboration avec la République démocratique du Congo. Nous devons passer maintenant dans une phase supérieure et le partenariat que je viens mettre en oeuvre ici, avec les nouvelles autorités de la République démocratique du Congo portera en grande partie sur cet enjeu, auquel vous contribuez par votre dynamisme et votre détermination. Voilà ce que je voulais vous dire, en vous remerciant à nouveau de votre accueil, en disant très clairement que nous serons à vos côtés, aux uns et aux autres, à l'ensemble de la communauté éducative, pour faire en sorte que ce que vous avez semé prenne de l'extension et soit un peu le symbole de ce renouveau du partenariat que je suis venu conclure aujourd'hui, ici à Kinshasa. Merci de votre attention.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 5 juin 2019