Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, sur les relations culturelles avec le Maroc, à Rabat le 9 novembre 2020.

Intervenant(s) :

Circonstance : Signature d'une convention entre l'Agence française de développement et la Fondation nationale des musées du Maroc

Prononcé le

Temps de lecture 3 minutes

Texte intégral

Mesdames et Messieurs,
Madame l'Ambassadrice,


Je voudrais vous dire que je suis très heureux de me trouver dans ce lieu d'exception qu'est le Musée Mohammed VI, pour procéder à la signature d'une convention entre l´Agence française de développement et la Fondation nationale des musées du Maroc pour l'octroi d'une subvention de trois cent mille euros. L'appui de l'AFD permettra de définir et de mettre en oeuvre un programme panafricain de renforcement des capacités et de partage d'expériences dans le domaine des musées et du patrimoine.

Et cette convention met en oeuvre les objectifs du Président de la République énoncés à Ouagadougou, un profond renouvellement de notre partenariat culturel avec l'Afrique. Cela passe par la formation, le transfert d'expertise et de compétences, en particulier dans le domaine muséal et patrimonial. Et ce n'est pas un hasard si ce volet trouve une première concrétisation au Maroc qui est dans ce domaine, comme dans bien d'autres, un acteur central en Afrique. En accueillant des experts d'Afrique et de France, la Fondation nationale des musées du Maroc s'affirme comme un carrefour régional d'expertise et de savoir-faire pour la conservation et la préservation du patrimoine.

Tout cela n'aurait pas été possible sans votre engagement, Monsieur le Président, vous qui oeuvrez inlassablement entre les deux rives de la Méditerranée, à travers le cercle d'amitié franco-marocaine dont vous êtes le président-fondateur, mais aussi à travers l'association trait d'union Maroc-Europe. Je tiens aussi à féliciter les équipes de la Fondation nationale des musées du Maroc et de l'AFD d'avoir, dans un contexte contraint, élaboré ce programme. Ceci témoigne des liens culturels forts, divers et anciens qui unissent nos deux pays. Et la qualité de dialogue de nos services de coopération est à la mesure de ce partenariat d'exception.

En ce temps de crises, crise sanitaire bien sûr, crise aussi liée au terrorisme, à l'extrémisme, j'ai eu l'occasion de l'évoquer plus tôt dans la journée, il est vraiment très important, Monsieur le Président, de lutter contre la tentation du repli sur soi. Et je suis convaincu que la meilleure réponse est celle de l'ouverture et du partage culturel auxquels vous contribuez de manière éminente. Merci de votre attention.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 19 novembre 2020
 

Thématiques :