Déclaration de M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat au tourisme, aux Français de l'étranger et à la francophonie, sur la remise de cinq cent mille doses de vaccin Janssen contre le coronavirus à la Tunisie, à Tunis le 23 juillet 2021.

Intervenant(s) :

  • Jean-Baptiste Lemoyne - Secrétaire d'Etat au tourisme, aux Français de l'étranger et à la francophonie

Circonstance : Déplacement à Tunis

Prononcé le

Texte intégral

Vous connaissez sûrement cette maxime : "parce que c'était lui, parce que c'était moi". Cela renvoie à cette amitié si singulière qui existait entre Montaigne et La Boétie. Si je commence par ces paroles, Monsieur le Président de la République, c'est parce que cela renvoie très concrètement à ce geste de solidarité qu'a voulu le Président de la République, votre cher ami Emmanuel Macron, envers le peuple tunisien. Parce que c'était la Tunisie, parce que c'était la France ; parce que c'était vous, parce que c'était lui.

Je peux vous dire que lorsque nous avons vu la peine effectivement qui était celle des Tunisiens confrontés à ce fléau et à cette nouvelle vague de la pandémie, eh bien, les coeurs ont tout de suite parlé et les femmes et les hommes se sont mis en mouvement derrière l'orientation fixée par le Président de la République. En quelques jours nous avons pu organiser ce pont aérien, ce pont maritime, qui se traduit très concrètement par la réception à laquelle vous avez procédé des 500.000 doses de vaccin Janssen qui viennent porter à plus d'un million cent mille le nombre total de doses données par la France au peuple tunisien pour faire face à cette pandémie. Parce que l'on sait, et vous l'avez dit, Monsieur le Président de la République, c'est une course contre la montre. Dans cette course, il faut que vous ayez tous les instruments permettant de venir à bout et de faire refluer ce virus.

Vous l'avez dit, Monsieur le Président, il s'agit en réalité d'humanité. Au-delà de nos conditions respectives, de nos nationalités respectives, nous sommes une seule humanité et il y a une seule santé dans le monde. Et donc, c'est ensemble que nous vaincrons ce virus ou c'est ensemble que nous échouerons à le vaincre. Et par conséquent, la voie que vous indiquez et la voie que le président Macron promeut, c'est celle de la coopération. Encore une fois, c'est ensemble qu'on y arrivera. Je veux dire que cet effort qui est conduit, il va se poursuivre. Jusqu'à la mi-août, plusieurs bateaux vont se relayer et vont acheminer des tonnes d'équipement, de matériel qui viendront, je l'espère, soulager la douleur de celles et ceux qui sont confrontés à ce virus. Finalement, c'est parce que chacun aura ce souci de se faire vacciner, c'est parce que chacun aura ce souci de respecter les gestes barrières, parce que chacun respectera l'autre, que l'on y arrivera.

Alors, Monsieur le Président de la République, c'est un moment fort, sachez-le, puisque le peuple français est très honoré qu'en personne vous veniez à la réception de ces doses. Cela illustre l'exceptionnelle qualité de cette relation qui est, je pense, incomparable, à nulle autre pareille, parce qu'elle est faite de liens humains qui se tissent de génération en génération. Dans tous les domaines, cela va nous pousser à renforcer encore ces liens et cette capacité à travailler ensemble et à produire des résultats pour nos concitoyens.


Monsieur le Président de la République, merci encore une fois.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 26 juillet 2021
 

Thématiques :