Déclaration de M. Olivier Becht, ministre chargé du commerce extérieur, de l'attractivité et des Français de l'étranger, en réponse à une question sur la situation en République démocratique du Congo, au Sénat le 2 novembre 2022.

Intervenant(s) :

  • Olivier Becht - Ministre délégué chargé du commerce extérieur, de l'attractivité et des Français de l'étranger

Circonstance : Question d'actualité au Gouvernement au Sénat

Prononcé le

Texte intégral

En effet, la recrudescence des violences dans l'est de la République démocratique du Congo est préoccupante, en particulier la reprise des combats entre le M23 et les forces armées de la RDC depuis le 20 octobre, après plus de trois mois d'accalmie. Nous condamnons depuis longtemps les activités de tous les groupes armés et les appelons à cesser le combat, à déposer les armes, et à prendre part au processus de désarmement, de démobilisation et de réintégration.

Il est nécessaire que toutes les parties mettent en œuvre rapidement leurs engagements, notamment ceux qui ont été pris lors d'une réunion initiée le 21 septembre dernier par le Président de la République à New York, pour établir un dialogue régional apaisé et contribuer à la stabilité dans l'est de la RDC. La situation actuelle démontre l'importance de la lutte contre l'impunité en RDC.

La France joue un rôle moteur au sein du Conseil de sécurité des Nations unies, pour que la MONUSCO continue d'être dotée d'un mandat exigeant en la matière. Elle soutient également la mise en œuvre de mesures restrictives au niveau des Nations unies et de l'Union européenne contre des personnalités responsables de graves violations des droits de l'Homme.

Enfin, nous soutenons depuis de très nombreuses années l'action du Docteur Denis Mukwege en faveur des femmes victimes de violences sexuelles, notamment à travers l'appui à son hôpital et à sa fondation à Bukavu, dans la droite ligne de l'engagement pris par le Président de la République lors du sommet du G7 présidé par la France, en 2019. Notre pays a également mobilisé plus de 6 millions d'euros au profit du fonds mondial pour les survivantes de violences sexuelles liées aux conflits qu'il a créé avec Nadia Murad.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 4 novembre 2022