Communiqué du ministère des affaires étrangères, en date du 27 avril 1990, faisant une mise au point sur la lettre de MM. Mitterrand et Kohl adressée à M. Landsbergis.

Circonstance : Lettre commune de MM. Mitterrand et Kohl adressée le 26 avril à M. Landsbergis, président du parlement lituanien, lui demandant notamment une suspension des effets de la déclaration d'indépendance.

Prononcé le

Texte intégral

La lettre du Président de la République et du chancelier Kohl au Président Landsbergis ne comporte aucune demande de renoncement à l'indépendance de la Lithuanie. Au contraire la lettre rappelle le choix "sans équivoque" du peuple lituanien et souligne le principe "universellement admis" d'autodétermination des peuples sur lequel est fondée la déclaration d'indépendance.

Ce qui est suggéré est la "suspension" des "effets" des mesures prises pour permettre l'ouverture des négociations. Les autorités de Vilnius avec lesquelles les services diplomatiques ont des contacts permanents, ne s'y sont pas trompées.