Interview de Mme Nadine Morano, ministre de l'apprentissage et de la formation professionnelle, à Europe 1 le 9 septembre 2011, sur la situation économique et politique et la réduction des déficits publics.

Texte intégral


 
 
BRUCE TOUSSAINT Bonjour Nadine MORANO.
 
NADINE MORANO Bonjour.
 
BRUCE TOUSSAINT Vous êtes ministre de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle. Quel message allez-vous faire passer ce week-end, à l’occasion du campus d’été à Marseille ? Tout va bien, on est tous amis ?
 
NADINE MORANO D’abord, puisque vous venez de rappeler mon domaine de compétence, je voudrais souhaiter aussi une très bonne rentrée à tous les jeunes qui viennent de faire leur rentrée en CFA depuis hier, et on n’en parle pas suffisamment de nos jeunes apprentis en France, donc bonne rentrée et bon succès. Maintenant…
 
BRUCE TOUSSAINT Message passé.
 
NADINE MORANO En ce qui concerne Marseille, évidemment notre objectif c’est d’abord l’université des jeunes, ne l’oublions pas, nous aurons près de 3.000 jeunes qui seront avec nous pour débattre de la société, de projets politiques. Et puis pour la première fois j’ai proposé à Jean-François COPE qui a accepté cette idée, au regard du contexte international, d’inviter des jeunes tunisiens, des jeunes syriens, des jeunes libyens, des jeunes de Côte d’Ivoire, non seulement pour parler évidemment des droits de l’homme, puisque la France est le pays des droits de l’homme, mais aussi ce magnifique défi de la construction de la démocratie dans ces pays, la place des jeunes dans cette construction de la démocratie. Et je pense que ces échanges avec cette salle Plénière de près de 2.500 jeunes, voire 3.000 jeunes que nous attendons sur ce campus seront intéressants à double titre, parce que confronter des jeunes qui ont toujours connu la démocratie avec des jeunes qui sont en train de la construire et qui ne savent pas encore ce que c’est que de parler librement de politique, je pense que ça va être à la fois intéressant…
 
BRUCE TOUSSAINT Il n’y a pas de…
 
NADINE MORANO Et émouvant.
 
BRUCE TOUSSAINT Il n’y a pas de message politique donc ce week-end, les jeunes, les Libyens, les Tunisiens, il n’y a pas de message politique donc ?
 
NADINE MORANO Le… mais vous savez quand vous faites votre rentrée d’été avec l’université d’été des jeunes, et avec un conseil national de l’UMP qui se tiendra le samedi où nous allons beaucoup travailler, parce que c’est d’abord… quand vous êtes engagé dans un mouvement politique, c’est d’abord la réflexion, un projet politique…
 
BRUCE TOUSSAINT Enfin c’est quand même le coup d’envoie de la campagne présidentielle pour l’UMP !
 
NADINE MORANO Oui, ça le sera en même temps parce que nous, nous n’avons pas de primaire chez nous, tout est en ordre de bataille encore une fois, puisque nous avons un candidat naturel qui est le président de la République Nicolas SARKOZY, qui sera – nous l’espérons tous – notre candidat, et donc…
 
BRUCE TOUSSAINT Vous avez encore un doute ?
 
NADINE MORANO Aucun, en ce qui me concerne vraiment aucun. Mais c’est vrai qu’il faut laisser cette… et par respect la liberté à Nicolas SARKOZY d’exprimer lui-même ce souhait de candidature.
 
BRUCE TOUSSAINT Ça a été une semaine marquée par de très nombreuses polémiques, il y a eu ce livre qui a fait beaucoup parler évidemment…
 
NADINE MORANO Qui a fait pschitt ! Ce n’est pas un livre, c’est un torchon mais enfin il a fait pschitt.
 
BRUCE TOUSSAINT Ça va être une campagne dans un climat délétère selon vous ?
 
NADINE MORANO Ecoutez ! Quand je lis la presse en ce moment, c’est vrai que nous sommes à quelques mois de l’élection présidentielle. Et j’entends des grands mots déployés dans les médias : affaire d’Etat et on voit qu’un bouquin fait complètement pschitt parce que le principal témoin dit…
 
BRUCE TOUSSAINT Vous l’avez lu ce livre Nadine MORANO…
 
NADINE MORANO « Je n’ai jamais dit ça »… ben non…
 
BRUCE TOUSSAINT Ah oui !
 
NADINE MORANO Non, je ne l’ai pas lu mais j’ai entendu et j’ai vu comme vous les commentaires, parce que je ne suis pas sûr que vous l’ayez lu non plus…
 
BRUCE TOUSSAINT Ah si, si, je l’ai lu, justement c’est pour ça que je me permets de vous poser la question…
 
NADINE MORANO Ah ! Ecoutez… parce que moi…
 
BRUCE TOUSSAINT Et justement dans ce…
 
NADINE MORANO Moi j’ai écouté Monsieur LHOMME, le journaliste Monsieur LHOMME…
 
BRUCE TOUSSAINT D’accord oui, non mais c’est intéressant de le lire aussi peut-être, pour se faire une opinion…
 
NADINE MORANO Ben non, je n’ai pas envie de lire ce torchon au regard des déclarations des journalistes qui ne vérifient pas leurs informations et qui le disent eux-mêmes d’ailleurs, je crois que c’était sur votre antenne…
 
BRUCE TOUSSAINT Ok.
 
NADINE MORANO Que par ailleurs, le principal témoin dit à une juge en exercice qui fait une faute professionnelle grave – et j’espère qu’elle sera sanctionnée par sa hiérarchie – dit « cette femme n’a pas voulu dire sous couvert de procès verbal qu’elle sait que Nicolas SARKOZY aurait donné une enveloppe. Donc faute professionnelle grave, manque de déontologie essentielle par des journalistes qui ne vérifient pas leurs informations…
 
BRUCE TOUSSAINT Enfin c’est…
 
NADINE MORANO Et après un journaliste comme Monsieur LHOMME qui nous dit « oh oui mais elle aurait été menacée de mort et tout », par qui, par qui de mort, par un malade mental à proximité de chez elle, par qui ? Personne ne le sait. Alors il faut arrêter de jeter comme ça des anathèmes, des allégations, des rumeurs. Idem pour le journal Le MONDE, avec les écoutes téléphoniques où il n’y a pas d’écoute téléphonique, un repérage de communication sur un membre quand même d’un cabinet…
 
BRUCE TOUSSAINT Attendez, repérage de communication…
 
NADINE MORANO Ce n’est pas la même chose.
 
BRUCE TOUSSAINT C’est une façon…
 
NADINE MORANO Ah non, non, non…
 
BRUCE TOUSSAINT Politiquement correcte…
 
NADINE MORANO Ce n’est pas pareil.
 
BRUCE TOUSSAINT De parler d’espionnage de journalistes ?
 
NADINE MORANO Non, non parce qu’une écoute téléphonique où on écoute vos conversations, un repérage de communication c’est de savoir les numéros qui ont été en contact, notamment parce qu’il s’agit… parce que le traitement de l’information est important mais la vérité est importante, il s’agit de savoir quel membre de cabinet, haut fonctionnaire qui est soumis au devoir de réserve, qui n’a pas le droit de divulguer des informations confidentielles d’un secret d’instruction est en train de manquer à son devoir de réserve, et là aussi commet une faute professionnelle.
 
BRUCE TOUSSAINT François HOLLANDE a dit hier soir en meeting… il a critiqué la République irréprochable vantée par Nicolas SARKOZY en 2007 qui serait devenue la République suspecte. Est-ce que la République est devenue suspecte ?
NADINE MORANO Non, la République n’aura jamais été aussi irréprochable. Je vous rappelle quand même que pour la première fois dans la République, les comptes de l’Elysée sont contrôlés chaque année, en toute transparence ; que les indemnités du président de la République sont aussi votées…
BRUCE TOUSSAINT Non mais là il faisait allusion…
NADINE MORANO Au Parlement.
BRUCE TOUSSAINT A ces repérages téléphoniques.
NADINE MORANO Les repérages téléphoniques… vous savez que Le MONDE a déposé une plainte, donc il y a une affaire en justice, la justice fera son travail. Mais en ce qui concerne les écoutes téléphoniques c’est faux, et les mots ont un sens dans le vocabulaire français.
BRUCE TOUSSAINT Alors cette semaine, Jean-Pierre RAFFARIN a marqué les esprits parce qu’il s’est opposé assez frontalement à la hausse de la TVA sur les parcs à thèmes. Est-ce qu’il a eu raison de le faire ?
NADINE MORANO A partir du moment où nous trouvons les 12 milliards d’euros dont nous avons besoin, parce que nous menons avec courage une politique de réduction des déficits publics, en plus à quelques mois des élections présidentielles, il y a un plan qui a été présenté par le gouvernement. Evidemment le Parlement a son rôle à jouer dans une démocratie, il doit donc enrichir le texte, proposer des modifications, des ajustements. Mais encore une fois je crois que chacun…
BRUCE TOUSSAINT Là vous faites de…
NADINE MORANO Doit faire face…
BRUCE TOUSSAINT La langue de bois, ce qui ne vous ressemble pas Nadine MORANO…
NADINE MORANO Mais je ne fais pas de la langue de bois, je vous explique…
BRUCE TOUSSAINT On n’a pas l’habitude de vous entendre…
NADINE MORANO Vous ne m’avez pas laissé terminer ma phrase, alors je la termine…
BRUCE TOUSSAINT Vous l’avez commencée il y a 2 minutes.
NADINE MORANO Non, je la termine et je vous dis que chacun…
BRUCE TOUSSAINT Alors est-ce qu’il a eu raison de dire son opposition…
NADINE MORANO Chacun…
BRUCE TOUSSAINT Et est-ce que vous-même, vous êtes opposée à cette hausse de la TVA ?
NADINE MORANO Mais bien sûr que non…
BRUCE TOUSSAINT Sur les parcs à thèmes ?
NADINE MORANO Ecoutez évidemment, membre du gouvernement, je soutiens évidemment cette politique qui est menée avec beaucoup de courage. Et j’appelle chacun, dont Jean-Pierre RAFFARIN, à la responsabilité face à nos déficits publics. Mais encore une fois, s’il a 90 millions d’euros à nous trouver ailleurs, on est preneurs aussi.
BRUCE TOUSSAINT Et vous serez dans quoi, quelques heures à Marseille ?
NADINE MORANO Tout à l’heure et avec le président de la République en déplacement en Lorraine pour parler de l’emploi.
BRUCE TOUSSAINT Merci beaucoup Nadine MORANO. Source : Premier ministre, Service d’Information du Gouvernement, le 12 septembre 2011