Déclaration à la presse de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères, sur les réactions en France à une video contre l'islam, Le Caire le 18 septembre 2012.

Texte intégral

Q - (sur le film jugé insultant pour l'islam)
R - Il y a des imbéciles, des intolérants, des extrémistes qui ont créé une vidéo, celle qui est diffusée. Ce sont des idiots, mais ce n'est pas une raison, parce qu'il y a une vidéo débile et insultante, pour que l'on assassine un ambassadeur, en l'occurrence en Libye, et pour qu'il y ait de l'intolérance et de l'extrémisme.
D'ailleurs, ce qui me frappe, c'est qu'il y a une espèce d'alliance objective de tous les extrémistes, qui disent qu'ils se combattent mais qui en fait se renforcent. Il faut donc revenir au calme et à la raison. Il faut que l'on dise à ceux qui ont fait cette vidéo que c'est absurde et, en même temps, que l'on rappelle d'un autre côté que la réalité de l'islam ce ne sont pas des foules hurlantes. L'islam est une religion pratiquée par des gens calmes et tolérants. De la même façon que chez nous, nous sommes des gens posés et tolérants.
Q - Vous parliez des extrémistes. On a beaucoup parlé des salafistes. Est-ce que, pour eux, c'est l'ennemi d'un point de vue gouvernemental ? On a vu cette manifestation à Paris il y a deux jours...
R - C'est une manifestation absolument inacceptable, d'abord parce qu'elle n'était pas autorisée. On a interpellé des gens et c'est très bien. Dans le même temps, on ne peut pas admettre qu'il y ait des gens qui fassent des prières publiques dans la rue et qui s'en prennent à des représentations diplomatiques et consulaires. Il faut être extrêmement ferme. La liberté d'expression existe, la liberté religieuse existe, mais la haine ne peut pas être tolérée. C'est clair et c'est net.
Q - Il y a eu à nouveau encore à Paris des appels par SMS pour des nouvelles manifestations salafistes à Paris...
R - Il ne faut pas accepter ces manifestations. Si c'est le cas, la manifestation sera certainement interdite car on ne peut pas appeler à la haine et à l'intolérance ; c'est un grand principe, partout.Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 21 septembre 2012