ARTICLE DE M. THIERRY JEANTET, SECRETAIRE NATIONAL DU MRG, DANS "LE MATIN" DU 5 MARS 1979, EN REPONSE AUX PROPOSITIONS DE M. LIONEL STOLERU, SECRETAIRE D'ETAT AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL ET LE LA PARTICIPATION, DE N'APPLIQUER LES LOIS SOCIALES QU'EN L'ABSENCE D'ACCORDS NEGOCIES

Intervenant(s) :

Circonstance : DEBAT OUVERT PAR LE JOURNAL LE MATIN SUR L'INTERVENTION DE LA LOI DANS LES NEGOCIATIONS SOCIALES

Mots-clés :

Prononcé le

Résumé

REPONSE AUX PROPOSITIONS DE M. LIONEL STOLERU, SECRETAIRE D'ETAT AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL ET DE LA PARTICIPATION CHARGE DES TRAVAILLEURS MANUELS ET IMMIGRES ( DANS "LE MATIN" DU 12 FEVRIER 1979 ) DE N'APPLIQUER LES LOIS SOCIALES QU'EN L'ABSENCE D'ACCORDS NEGOCIES : CARACTERE DANGEREUX DES PROPOSITIONS DE M. STOLERU ( RISQUES D'INEGALITES ET DE DEPERDITION SOCIALE )-NECESSITE D'UNE RENOVATION COMPLETE DU CODE DU TRAVAIL ET DE L'ELABORATION D'UN CODE EUROPEEN DU TRAVAIL-POSSIBILITE DE LAISSER UNE PART NON NEGLIGEABLE DU DOMAINE SOCIAL A LA NEGOCIATION CONFORMEMENT AU DROIT A LA DIFFERENCE ET NECESSITE DE PREVOIR UNE REDISTRIBUTION AUTOMATIQUE DES PROGRES DE PRODUCTIVITE POUR QUE LA LOI RESTE UN MOTEUR SOCIAL ET UN INSTRUMENT D'EGALITE- 1 VUE