Interview de Mme Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, à BFM TV le 19 novembre 2020, sur l'approvisionnement en électricité pour l'hiver 2021,

Texte intégral

ADELINE FRANCOIS
Bonjour Barbara POMPILI et merci d'être avec nous ce matin dans "Première édition."

BARBARA POMPILI
Bonjour.

ADELINE FRANCOIS
Vous êtes ministre de la Transition écologique et si on vous invite ce matin, c'est pour parler du froid et de l'électricité parce qu'il y a une vague de froid qui arrive là et on se demande si notre réseau électrique va tenir !

BARBARA POMPILI
Oui, alors, il va tenir …

CHRISTOPHE DELAY
C'est RTE qui s'inquiète, RESEAU TRANSPORT D'ELECTRICITE, il s'inquiète beaucoup !

BARBARA POMPILI
Oui, RTE, donc qui est le Réseau Transport d'électricité, fait des projections pour l'hiver et ils vont refaire un certain nombre d'annonces ce matin sur la manière dont ils voient l'hiver jusque donc février, mars. Pourquoi on s'inquiète pour ça ? Je crois qu'il faut quand même se poser la question. Tout simplement parce qu'on a beaucoup de chauffage qui est à l'électricité en France et donc on consomme déjà beaucoup d'électricité, on a beaucoup d'usages électriques et se rajoute le chauffage. Et donc en hiver, en général, il faut maximiser la production d'électricité et c'est pour ça que d'habitude, en été, au printemps, on arrête les centrales pour l'entretien, pour remettre du combustible, toutes ces choses-là qu'on n'a pas pu faire correctement pendant le printemps et l'été puisque ... notamment au printemps, à cause du confinement et donc aujourd'hui, on a un problème avec ça et comme on a 70% de notre électricité qui est au nucléaire, quand il y a un problème sur le nucléaire derrière, il faut gérer. Donc en a géré, on a travaillé avec EDF pour re-planifier les arrêts de centrales, pour pouvoir s'adapter à la demande mais aujourd'hui, vous savez, s'il y a un degré de baisse d'électricité, c'est l'équivalent de la production de deux réacteurs nucléaires.

CHRISTOPHE DELAY
Ça va beaucoup bouger, les températures là ?

CHRISTOPHE PERSON
Là, on est largement au-dessus, on va passer aux normales de saison avec le retour des fortes gelées la semaine prochaine surtout …

CHRISTOPHE DELAY
Donc on sera en dessus des normales de saison ?

CHRISTOPHE PERSON
L'après-midi, ce sera de saison mais le matin, on sera parfois en dessous.

CHRISTOPHE DELAY
Donc répondez à la question Barbara POMPILI, ça va être chaud ou pas pour l'approvisionnement en électricité ?

BARBARA POMPILI
Alors normalement, si on est dans les moyennes de saison, ça devrait aller. Si on a, à des moments, des grosses vagues de froid, là, il va falloir certainement faire de la régulation mais globalement …

CHRISTOPHE DELAY
Ça veut dire quoi?

BARBARA POMPILI
De la régulation, ça veut dire travailler avec les industries pour qu'elles puissent arrêter leur production à certains moments. Ça, c'est des contrats qu'on a avec des entreprises qui le font régulièrement.

ADELINE FRANCOIS
Des grosses entreprises ?

BARBARA POMPILI
Oui avec des gros producteurs, des grosses entreprises et puis après on peut avoir quand vraiment, à l'extrême, on peut envisager des coupures mais qui sont des coupures très courtes, qui sont …

CHRISTOPHE DELAY
Quand même, on n'est pas en Union soviétique, on est en France !

BARBARA POMPILI
On n'est absolument pas en Union soviétique et ce que je peux vous dire c'est que moi, quand j'entends le mot "black-out", non, il ne faut pas affoler les Français, il n'y aura pas de black-out en France, il n'aura pas de black-out.

CHRISTOPHE DELAY
Mais il y aura des coupures ?

BARBARA POMPILI
Non, il n'y en aura pas a priori si on reste dans le cadre d'un hiver normal ; s'il y a des grosses vagues de froid, il peut y en avoir mais qui seront encore une fois circonscrites à certains moments, gérées, donc tout ça sera géré, ne vous inquiétez pas ! Il n'y aura pas de black-out en France !

CHRISTOPHE DELAY
Non, je ne m'inquiète pas, mais enfin, c'est quand même étonnant pour un grand pays comme la France de se retrouver dans cette situation-là de se dire qu'il y a un doute à certains moments si …

BARBARA POMPILI
Oui mais ça a une explication très simple. L'explication très simple, c'est que pendant des années, on n'a pas fait le travail d'économies d'énergie, c'est-à-dire d'essayer faire en sorte de pas gaspiller et notamment dans les logements, les logements électriques, on a beaucoup de passoires et c'est aussi pour ça qu'on fait des gros travaux en ce moment dans le cadre du Plan de relance pour isoler les passoires, pour faire en sorte qu'on perd moins, qu'on gaspille moins.

CHRISTOPHE DELAY
Mais ce serait quand même une première en France !

BARBARA POMPILI
Et la deuxième raison …Non ce n'est pas la première fois qu'on est obligé de faire de la régulation !

CHRISTOPHE DELAY
Non mais qu'on serait contraint à peut-être à des microcoupures ou des coupures ?

BARBARA POMPILI
Non, encore une fois, ce sont des choses qui sont prévues qui sont gérées mais on a un système électrique qui est trop dépendant d'une seule énergie, quoi qu'on pense de cette énergie, on est trop dépendant du nucléaire et c'est pour ça qu'il faut qu'on diversifie le mix. Comme ça, quand on a un problème sur une source d'énergie, on peut se tourner vers les autres. Aujourd'hui, on est un peu coincé …

CHRISTOPHE DELAY
Oui parce qu'il y a un temps de latence évidemment !

BARBARA POMPILI
Et donc là, vraiment je veux rassurer : vous n'aurez pas de black-out et la "France dans le noir" comme j'ai pu l'entendre. Tout ça est très bien géré !

ADELINE FRANCOIS
Ce qui peut être inquiétant aussi, c'est de reprogrammer des opérations de maintenance sur des centrales qui ont besoin de ces opérations de maintenance, on ne peut pas repousser non plus …

BARBARA POMPILI
Mais c'est aussi pour ça qu'on est vigilant sur le mois de février, mars parce qu'en fait là, on est en train de repousser un certain nombre d'opérations de maintenance mais, à un moment, il faut les faire parce que non seulement la sûreté des installations nucléaires, c'est très important mais en plus tout simplement, il faut les recharger à un moment en combustible et donc on ne peut pas … on ne peut pas faire traîner ça trop longtemps. Mais tout ça, encore une fois, est planifié et vous aurez des détails avec RTE en fin de matinée.

ADELINE FRANCOIS
On voudrait vous entendre aussi sur la sortie à venir du confinement. Est-ce vous demandez vous aussi un report du Black Friday comme Bruno LE MAIRE ?

BARBARA POMPILI
Je pense que c'est une question un peu de décence, on ne peut pas faire ce genre d'opération quand tous les commerçants ne peuvent pas y participer, je pense que c'est quand même la base.

ADELINE FRANCOIS
Oui, mais c'est un voeu pieux de vouloir le Black Friday, c'est une opération mondiale, il y a de la publicité partout. C'est trop tard ?

BARBARA POMPILI
D'abord, il a été proposé aux commerçants de reporter cette date à plus tard, je trouve que c'est quand même une proposition de bon sens et puis après, sur le fond, enfin vous savez, moi je suis ministre de la Transition écologique. Je ne peux pas dire que le Black Friday m'enthousiasme complètement mais après j'entends aussi les consommateurs qui ont envie de profiter de bonnes affaires. Moi, tout mon travail et le travail du gouvernement, c'est aussi de vérifier que ce sont vraiment des bonnes affaires et on a voté des éléments dans la loi AGEC, alors la fameuse loi sur l'économie circulaire qui permet de mieux contrôler des affaires qui paraissent très bonnes mais qui, en fait, ne seraient pas si bonnes que ça.

CHRISTOPHE DELAY
Merci beaucoup Barbara POMPILI. On ne reporte pas Noël en tout cas ? Le sapin de Noël, vous n'êtes pas contre !

BARBARA POMPILI
Ah non, moi j'adore les sapins de Noël !

ADELINE FRANCOIS
Est-ce qu'on achète sur AMAZON ?

BARBARA POMPILI
Je trouve qu'un sapin de Noël qu'on peut acheter en bas de chez soi, c'est quand même mieux !

CHRISTOPHE DELAY
Merci d'être venue nous voir ce matin !


Source : Service d'information du Gouvernement, le 23 novembre 2020