Déclaration à la presse de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, sur les relations franco-croates, à Zagreb le 14 janvier 2021.

Intervenant(s) :

Circonstance : Déplacement en Croatie

Prononcé le

Texte intégral

Merci, quelques mots simplement après l'exposé du président de la région que je salue, et après les mots amicaux que vient de prononcer mon ami Gordan.

Nous avions prévu avec Gordan depuis déjà un certain temps mon déplacement en Croatie, parce que nous avons entre la France et la Croatie, une relation très forte, historique, significative, basée sur un plan d'action que nous partageons. Mais il était inimaginable que nous tenions cette réunion de travail, en ce moment, sans que je me rende ici avec Gordan.

Je viens ici pour marquer la solidarité de la France à l'égard du peuple croate, mais surtout de la population de Pretinja ; population qui a été endeuillée par le séisme ; population qui est dramatiquement touchée par les conséquences de ce tremblement de terre. Et mon message de solidarité était aussi de manifester notre soutien auprès des équipes de sauvetage dont je voulais saluer le travail.

Et puis, il faut redire notre volonté de vous soutenir parce que la relation amicale, c'est aussi cela : se soutenir quand l'un ou l'autre est en difficulté. Vous nous avez soutenus quand il y a eu l'incendie de Notre-Dame à Paris, je m'en souviens. Et là, c'est vous qui, ici, à Pretinja, êtes dans le malheur et la difficulté. Et nous sommes là.

Nous avons mobilisé, Gordan a bien voulu le rappeler, notre aide, immédiatement, par l'envoi de tentes, ici. Et maintenant par l'envoi de conteneurs d'habitation, six, qui sont sur la route, qui ne sont pas encore arrivés parce que le temps n'est pas propice. Ils seront une contribution, un soutien à la population de Petrinja.

Et puis, l'Europe aussi est au rendez-vous. La solidarité se joue aussi entre les 27, sur les sujets de coopération, au niveau européen, de coopération bilatérale entre la France et la Croatie, que nous allons étudier et sur lesquels nous allons avancer dans les entretiens que j'aurai aujourd'hui avec les plus hautes autorités de la Croatie.

Mais je tenais à commencer par cette visite de soutien et de solidarité, que je voulais renouveler en terminant mon propos, en vous disant la sympathie, l'affection, et vraiment la totale émotion que nous avons à l'égard de la population de Pretinja.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 18 janvier 2021
 

Thématiques :