Déclaration de Mme Florence Parly, ministre des armées, sur la livraison d'avions Rafale à la Grèce, à Argonay le 29 janvier 2021.

Texte intégral

Monsieur le préfet,
Mesdames et messieurs les élus,
Monsieur le président, cher Eric Trappier,
Mesdames et messieurs, chers amis,


Tout d'abord, je voudrais vous dire tout le bonheur que j'ai d'être parmi vous aujourd'hui. Le bonheur de passer quelques heures dans une si belle région ; le bonheur, aussi et surtout, de venir célébrer de bonnes nouvelles.

Lundi dernier, la Grèce a définitivement acté la décision de doter ses forces armées aériennes de 18 Rafale. S'il fallait décrire en un seul mot ce moment que nous avons vécu tous ensemble à Athènes lundi, je n'ai pas la moindre hésitation, ce mot serait : historique !

Ce fut historique. Car c'est la première fois qu'un pays européen choisit le Rafale comme avion de combat pour lui assurer la supériorité aérienne. Cette commande est un succès industriel pour la France, un succès capacitaire pour la Grèce et surtout, une grande victoire pour l'Europe.

Et je voudrais donc féliciter toute "l'équipe France" qui a contribué à cette réussite. Dans le contexte économique que nous connaissons actuellement, c'est d'autant plus essentiel de décrocher des contrats à l'export. Car chez Dassault, on le sait mieux que personne, notre industrie de défense marche sur deux jambes : celle de la défense de notre pays et celle de la défense de notre économie. Et pour que la première fonctionne, il est vital que la deuxième demeure robuste. Ce contrat grec, résolument européen, c'est un donc un premier élan donné à notre défense pour 2021.

Comme vous le savez, 12 des 18 Rafale livrés à la Grèce seront des avions d'occasion, qui sont actuellement en service dans l'armée de l'air et de l'espace.

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que le Rafale est le joyau de nos armées. C'est toute l'excellence de l'industrie aéronautique au service de la protection des Français. Au Levant où nous continuons de lutter contre Daech, un Rafale décolle en moyenne quatre fois par jour. Et rien que cette semaine, il y a eu 18 sorties aériennes et deux frappes sur le théâtre irako-syrien. Je précise que nous y sommes aujourd'hui le 2ème fournisseur de moyens aériens, juste derrière les Etats-Unis. Et cela, c'est grâce au Rafale.

Alors, il est évidemment vital de maintenir les capacités de l'armée de l'air et de l'espace au meilleur niveau. Chaque jour, je me bats pour que la loi de programmation militaire qui a amorcé la remontée en puissance des armées soit parfaitement exécutée, à l'euro près. Et ce sera bien le cas, car jamais nous ne ferons de compromis avec la sécurité des Français.

J'ai donc le grand plaisir aujourd'hui de vous annoncer la commande de 12 avions de combat Rafale pour la France, au profit de l'armée de l'air et de l'espace. Ils remplaceront ceux qui rejoindront la Grèce dès cet été, et permettront ainsi à la France de disposer d'avions au dernier standard, le standard F3R.

Nous avons vendu 18 Rafale à la Grèce, et c'est donc bien 18 Rafale que Dassault aura la charge de produire. Cette commande aura un impact concret pour des milliers de Français qui, comme vous, mettent chaque jour leur immense talent au service de notre outil industriel. Une cadence d'un Rafale par mois, cela représente 7 000 emplois, des emplois chez Dassault bien sûr, mais aussi au sein de près des 500 PME qui travaillent avec vous. Ainsi, cette commande permettra d'assurer la pérennité de votre plan de charge et de celui de vos sous-traitants jusqu'à la fin de l'année 2025, et ceci partout en France, à Seclin, à Gennevilliers, à Brest, à Avranches, à Poitiers, à Biarritz et dans beaucoup d'autres villes.

Dans le contexte économique que vous connaissez, c'est une bonne et rassurante nouvelle pour ceux qui oeuvrent, par leur travail quotidien, à la production du Rafale. C'est aussi une bonne nouvelle pour les territoires au coeur desquels se nichent ces pépites de notre industrie française.

Ici, à Argonay, vous avez la responsabilité de concevoir, de réaliser et d'intégrer les commandes de vol, tout en garantissant leur fiabilité et leur sécurité. C'est ici, dans cette usine, que vous donnez vie au système nerveux d'un avion aussi complexe et inégalé que le Rafale.

Alors, on dit que c'est en cherchant la perfection, que l'on obtient l'excellence. Et ce proverbe, j'ai pu maintes fois le vérifier de mes propres yeux. Car il suffit de passer quelques heures auprès de vous comme je l'ai fait à l'instant, pour constater à quel point la conception et la fabrication des commandes de vol nécessitent des qualités exceptionnelles.

De la minutie et beaucoup de patience pour endurer des dizaines d'heures de finition et de parachèvement à la main ; une extrême rigueur et de l'humilité pour concevoir, intégrer et assurer la maintenance des commandes de vol, car c'est la sécurité des pilotes et des passagers dans l'aviation civile qui se joue. Et puis enfin, et c'est peut-être le plus important, vous l'avez rappelé monsieur le président, la passion. La passion qui s'exprime dans chacun de vos gestes, dont la précision et la délicatesse sont dignes de l'horlogerie fine.

Argonay, c'est aussi une usine qui incarne un esprit d'innovation qui naît au plus près du terrain et c'est une qualité qui est chère nos armées. Il y a trois ans, vous avez initié une filière de fabrication additive de titane et d'aluminium, très utile quand pour améliorer le maintien en condition opérationnelle des aéronefs. Il y a quelques semaines, vous avez mis en route la première machine titane et je voudrais vous en féliciter, car votre audace permettra à terme, de produire plus rapidement des pièces de rechange pour les avions, et notamment pour le Rafale.

Et vous le savez, vous avez anticipé sur mes propos monsieur le président, le MCO aéronautique est un enjeu majeur nos forces, que je suis personnellement avec beaucoup d'attention. C'est un enjeu d'autant plus crucial lorsque l'on sait qu'un avion comme le Rafale volera jusqu'en 2070.

Alors, je compte sur chacune et chacun d'entre vous pour chaque jour, atteindre l'excellence, qu'elle serve nos programmes actuels ou bien nos programmes futurs. Nos armées et les Français comptent sur vous, sur votre exigence et votre savoir-faire unique qui ont érigé notre réputation au rang de grande puissance de l'aéronautique militaire. Vous participez à une aventure unique, une aventure du temps long, pour la France et pour son rayonnement à l'international.


Mesdames et messieurs, chers amis,

Grâce à vous, Dassault reste aujourd'hui un des seuls avionneurs au monde à concevoir et produire lui-même ses commandes de vol. C'est un modèle unique qui a séduit l'Inde, l'Egypte, le Qatar, la Grèce et qui aujourd'hui semble en intéresser bien d'autres. Alors, je ne peux nous souhaiter qu'une seule chose pour cette année 2021 : qu'elle soit bel et bien l'année du Rafale.


Vive la République ! Vive la France !


Source https://www.defense.gouv.fr, le 9 février 2021

Thématiques :