Interview de Mme Sophie Cluzel, secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, à France 2 le 18 mai 2021, sur sa décision de ne pas présenter une liste LREM en région Provence Alpes Côte d'Azur.

Texte intégral

DAMIEN THEVENOT
Ce matin, vous recevez Sophie CLUZEL.

CAROLINE ROUX
Oui, Sophie CLUZEL, secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées. Alors, je ne sais pas si vous vous souvenez, mais elle devait conduire la liste La République En Marche en PACA et finalement elle a laissé sa place à Renaud MUSELIER après moult psychodrames, elle ne figurera pas sur la liste. Elle s'explique ce matin. Bonjour Sophie CLUZEL.

SOPHIE CLUZEL
Bonjour.

CAROLINE ROUX
Merci d'avoir accepté notre invitation. Je vais faire un petit retour sur les épisodes précédents : le 7 mai dernier vous annonciez chez nos confrères de France Info que oui il y aurait bien une liste de La République En Marche, conduite par vous. Vous disiez : "Ça ne changera plus"    , vous expliquiez que vous mettiez fin aux combats de coqs. Mais en politique ce sont les coqs qui gagnent à la fin ?

SOPHIE CLUZEL
Alors, j'ai expliqué que la majorité présidentielle sera représentée au 1er tour, elle est représentée dans cette liste d'union, c'était important, et aujourd'hui je soutiens bien sûr cette liste, je pense que l'intérêt collectif doit toujours primer sur l'intérêt individuel, et donc j'ai décidé, en mon âme et conscience, en ayant bien sûr consulté les instances politiques chargées des élections régionales, j'ai décidé de ne pas présenter de liste.

CAROLINE ROUX
Qu'est-ce qui s'est passé entre le 7 mai et aujourd'hui ? Qui vous a demandé de vous retirer, le président, le Premier ministre, Renaud MUSELIER ?

SOPHIE CLUZEL
Non, vous savez moi je suis quelqu'un de très pragmatique. Si ma position de ministre était vraiment un frein, et il n'était pas question de pouvoir freiner justement cette alliance. J'ai veillé justement à ce que les équilibres soient respectés, et je suis fière d'avoir porté cette candidature, fière de l'avoir portée haut et fort, avec des équipes que je salue, qui ont été vraiment extrêmement actives, avec des mesures fortes et aujourd'hui eh bien je soutiens cette liste, parce qu'il nous faut gagner pour notre région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

CAROLINE ROUX
On vous a proposé de cesser d'être ministre ?

SOPHIE CLUZEL
Alors, moi je suis quelqu'un d'extrêmement pragmatique, je suis solidaire, mais je respecte les règles, donc voilà, il s'agissait de clarifier les choses, il s'agissait de ne pas être un frein, eh bien voilà, tout simplement en mon âme et conscience, j'ai toujours primé l'intérêt collectif sur l'intérêt personnel. C'est mon ADN, c'est ma colonne vertébrale.

CAROLINE ROUX
Mais quand même Sophie CLUZEL, est-ce que vous n'avez pas l'impression d'avoir été sacrifiée ? Les gens qu'ils vous regardent ce matin se souviennent un petit peu de ce qui s'est passé. On a le Premier ministre qui vient, qui annonce un grand accord en PACA avec Renaud MUSELIER. On explique et on comprend vous serez sur la liste, et puis finalement on dit : eh bien non, il ne faut pas Sophie CLUZEL. A votre place il y avait Renaud MUSELIER la semaine dernière. Quand même.

SOPHIE CLUZEL
Mais moi je vais quand même vous dire aussi mes 4 vérités.

CAROLINE ROUX
Allez-y.

SOPHIE CLUZEL
Je suis une femme engagée, je suis une femme engagée et j'ai porté haut et fort cette candidature de majorité présidentielle. Je suis aussi tout simplement une femme qui se bat, une femme qui porte des convictions très importantes, et ces convictions elles sont reprises déjà dans les mesures qui avancent, on pourra en reparler, mais une région audacieuse, une région de proximité, une région de territoire. Je suis tout simplement aussi une femme qui porte vraiment un combat, et ce combat c'est dans l'action que je l'ai porté et je le redis, qu'il va falloir faire campagne, c'est très important, mais je suis aussi une femme d'action et de vision. Et je pense qu'il nous faut porter une vision pour notre région. Je suis très heureuse…

CAROLINE ROUX
Mais vous avez envie de la mener cette campagne.

SOPHIE CLUZEL
Bien sûr, puisque je me suis engagée au début. Mais je suis une femme pragmatique, donc je vous le redis, intérêt collectif avant l'intérêt individuel et je sais tout simplement combattre dans l'Union.

CAROLINE ROUX
Quand on est observateur de la vie politique et qu'on assiste à ce qui s'est passé ces dernières semaines, on se dit : tiens, c'est une femme de la société civile, qui est broyée par les appareils politiques. On se trompe ? Franchement.

SOPHIE CLUZEL
Je pense que les instances politiciennes en effet aiment bien le huis clos entre elles, et que petit-à-petit en tant que femme il faut en effet s'imposer. Mais je vous rassure, au gouvernement nous avons une parité qui permet un discours beaucoup plus équilibré, et je pense qu'en effet les instances politiciennes gagneraient énormément à avoir plus de femmes qui portent des convictions, qui s'engagent, qui sont des combattantes et qui vont jusqu'au bout de leurs convictions.

CAROLINE ROUX
Vous avez désormais face à vous enfin en PACA d'anciens LR qui ne veulent pas de cette alliance, notamment Eric CIOTTI qui a annoncé que la Fédération LR des Alpes-Maritimes a voté le retrait de son soutien à Renaud MUSELIER. Le psychodrame continue. Comment est-ce que vous qualifiez cette attitude ?

SOPHIE CLUZEL
Je ne suis par surprise du tout de l'attitude d'Eric CIOTTI. Pour moi les masques sont tombés. Mais il fragilise, il fragilise la région en faisant ça. Alors moi je vais vous dire ; je pense qu'Eric CIOTTI, il faut qu'il allait jusqu'au bout, il est déjà complice du Rassemblement national, eh ben qu'il adhère au Rassemblement national, ça sera beaucoup plus clair pour tout le monde et on pourra travailler pour notre région.

CAROLINE ROUX
Vous allez faire campagne aux côtés de Renaud MUSELIER ?

SOPHIE CLUZEL
Je ferai campagne bien sûr, si on m'appelle, en soutien évidemment, mais je ferai aussi campagne dans toute la France, pour soutenir vraiment les actions et les valeurs qu'on porte.

CAROLINE ROUX
Eric CIOTTI, justement, il dit : aujourd'hui ce n'est plus une liste LR, c'est une liste La République En Marche. Est-ce que cette liste est une liste de soutien à la politique du gouvernement ?

SOPHIE CLUZEL
Bien sûr que c'est une liste de soutien à la politique du gouvernement. Nous avons un plan de relance, il nous faut être prêts pour notre région. Nous sortons d'une crise sanitaire très très dure, nous devons travailler avec notre jeunesse pour notre jeunesse, et je suis heureuse de voir que ces thématiques de campagne sont déjà reprises, la jeunesse, la proximité, l'équité territoriale, c'est indispensable. La victoire, la victoire elle est proche, il faut tout simplement faire…

CAROLINE ROUX
Elle est possible encore ?

SOPHIE CLUZEL
Mais bien sûr.

CAROLINE ROUX
Quand on regarde les sondages, ça parait compliqué.

SOPHIE CLUZEL
La campagne ne fait que commencer, il va nous falloir parler aux habitants, aux citoyens de la Provence-Alpes-Côte d'Azur. C'est ça qu'attendent maintenant tout simplement les habitants. Donc aujourd'hui, le maître mot c'est : faire campagne, parler de projets, parler d'un projet, d'une vision aussi pour notre région.

CAROLINE ROUX
Vous ne serez pas sur la liste mais vous allez faire campagne.

SOPHIE CLUZEL
Je ferai campagne si on m'appelle, je serai en soutien. Vous savez, j'ai toujours agi comme ça. Intérêt collectif, bien commun, intérêt général, et je pense qu'aujourd'hui nous devons faire campagne pour être forts.

CAROLINE ROUX
Qu'est-ce que vous avez appris Sophie CLUZEL ? Je rappelle que vous venez de la société civile. Qu'est-ce que vous avez appris pendant ces quelques semaines ?

SOPHIE CLUZEL
J'ai déjà appris beaucoup en travaillant au gouvernement depuis 4 ans à chaque fois renommée dans les remaniements, donc j'ai appris beaucoup de choses mais qui correspondent déjà à mon ADN que quand on s'engage, quand on a des convictions, de toute façon on sort haut et fort de problèmes…

CAROLINE ROUX
Et on accepte de prendre des coups s'il faut.

SOPHIE CLUZEL
Eh bien évidemment. Evidemment, ça c'est de la politique.

CAROLINE ROUX
15 membres du gouvernement seront candidats aux régionales et départementales ; "    il y aura plus de ministres au marché qu'au Conseil des ministres"    , c'est ce que dit la candidate de gauche dans les Haut-de-France. C'est leur rôle aux ministres d'aller faire campagne en ce moment alors qu'on sort d'une crise sanitaire majeure ?

SOPHIE CLUZEL
Je pense que c'est le rôle de tout à chacun, de tout citoyen et de ministre de s'engager. Donc on ne va pas reprocher à des ministres de s'engager justement aux côtés des habitants pour porter des projets.

CAROLINE ROUX
Mais vous savez ce qu'on va dire au lendemain du scrutin, on va dire : c'était un scrutin national. Et s'il se passe mal pour la République En Marche on dira : c'est l'échec du président.

SOPHIE CLUZEL
Je pense que ça se passera bien, si justement nous faisons campagne. Et c'est maintenant qu'il faut le faire. Vous pouvez parler de sondage, ce que vous avez fait tout à l'heure, moi je dis que les campagnes elles démarrent, on porte des projets haut et fort, il faut les expliquer, parce que ce que j'ai aussi compris c'est que parfois les habitants ne savent pas à quoi sert une région et là il faut remettre du sens, remettre de la proximité auprès des habitants et parler aux habitants et aux citoyens aujourd'hui.

CAROLINE ROUX
Il y a le vrai sujet, votre sujet, votre engagement pour le handicap, il y a 12 millions de personnes handicapées en France. Le 27 mai vous lancez l'opération alternance DuoDay, vous étiez venue l'année dernière pour nous en parler. C'est ça qui vous fait avancer.

SOPHIE CLUZEL
Exactement, c'est changer la vie quotidienne des personnes, travailler sur l'exécution d'une politique. Depuis 4 ans j'ai une feuille de route très ancrée. Vous avez parlé emploi, nous parlons aussi école, accès à des droits. Les citoyens ont besoin qu'on transforme leur vie, en tout cas c'est mon ADN et je me bats au quotidien pour eux.

CAROLINE ROUX
C'était hors de question pour vous de renoncer à ce ministère-là pour mener campagne en PACA ?

SOPHIE CLUZEL
Je pense que c'était, moi j'ai préféré l'efficacité, une solution efficace, un combat dans l'Union pour la région, avec des intérêts très locaux, ils sont là, cette liste elle est composée, maintenant il nous faut travailler sur le terrain.

CAROLINE ROUX
Merci beaucoup Sophie CLUZEL d'avoir été mon invitée ce matin.


Source : Service d'information du Gouvernement, le 19 mai 2021