Interview de Mme Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du logement, à CNews le 25 octobre 2021, sur les bénéficiaires du "chèque énergie", le permis de conduire et la précampagne des élections présidentielles.

Texte intégral

LAURENCE FERRARI
Bonjour Emmanuelle WARGON.

EMMANUELLE WARGON
Bonjour Laurence FERRARI.

LAURENCE FERRARI
Bienvenue dans la matinale de Cnews. On va parler évidemment des dossiers qui sont sur votre bureau, notamment celui du logement. D'abord un petit mot du pouvoir d'achat qui est vraiment la principale préoccupation des Français en cette rentrée. Jean CASTEX a annoncé une Prime inflation, 100 € pour 38 millions de Français. Le carnet de chèques est vraiment ouvert en grand, on sort 38 milliards (sic) d'euros et puis comme ça ensuite, si les prix de l'essence continuent à monter on remettra 100 € en décembre puis 100 € en janvier, ainsi de suite, jusqu'à l'élection ?

EMMANUELLE WARGON
D'abord, on sort 3,8 milliards d'euros, c'est beaucoup mais pas 38. Ensuite…

LAURENCE FERRARI
3,8, pardon, j'avais mis la virgule au mauvais endroit.

EMMANUELLE WARGON
Voilà. C'est important de répondre à la préoccupation pouvoir d'achat des Français. Vous le savez, je pense que c'est la préoccupation principale des Français. On est dans une période avec une augmentation du prix de l'énergie, c'est vrai pour l'électricité, le gaz, le carburant, augmentation internationale. On a aussi des augmentations de prix de matières premières, je le vois dans mon secteur, c'est vrai aussi pour les matériaux de construction, c'est, on espère conjoncturel, parce que finalement les chaînes de production d'approvisionnement mondial qui ont été complètement déstabilisées par le Covid, se remettent en place plus ou moins bien, et dans cette période nous souhaitons protéger des Français. Donc le Chèque énergie d'abord pour les plus modestes, 6 millions de ménages, annoncé il y a environ un mois, ensuite le gel des tarifs du gaz qui vont rester là où ils sont jusqu'à la fin de l'année prochaine, les prix d'électricité qui n'augmenteront pas plus que 4%, et puis cette prime inflation qui est juste, c'est une prime sous conditions de ressources, on a souhaité protéger les Français qui en ont le plus besoin.

LAURENCE FERRARI
Et donc il n'y aura pas de 2e prime inflation, si les tarifs augmentent, c'est ce que vous me dites.

EMMANUELLE WARGON
Pour l'instant, nous avons prévu une prime versée sur la feuille de paie ou avec la retraite par exemple en décembre ou en janvier, après le Premier ministre l'a dit, nous avons appris à être prudents dans nos annonces, donc en fonction de comment la situation évolue le gouvernement prendra les mesures nécessaires.

LAURENCE FERRARI
Valérie PECRESSE estime cette mesure injuste, parce qu'elle dit : si vous êtes une femme seule, avec des enfants, et que vous gagnez 2 100 €, vous n'êtes pas riche, en revanche un certain nombre d'étudiants qui vont la toucher n'ont pas de voiture. Est-ce qu'encore une fois et il y a un seuil qui est un peu compliqué ?

EMMANUELLE WARGON
On a fait un choix de justice sociale précisément, c'est-à-dire de plafonner par rapport aux revenus. Alors forcément, quand on met une limite il y a toujours des gens qui sont légèrement au-dessus de la limite, mais si on prend le sujet des étudiants, les étudiants c'est vraiment aussi une catégorie qui a eu des problèmes de pouvoir d'achat, des étudiants ont forcément toujours du mal à joindre les 2 bouts, donc dire qu'aider les étudiants ce n'est pas juste, ça fait partie de mes nombreux points de dissensus avec Valérie PECRESSE.

LAURENCE FERRARI
Est-ce qu'il faut supprimer le permis à points qui date de 1992 ? C'est une des idées lancée ce week-end par Eric ZEMMOUR, reprise… mais idée reprise par Marine LE PEN déjà en 2012. Est-ce qu'il faut faire un bilan de ce permis à points ou pas ?

EMMANUELLE WARGON
Vous savez, la Sécurité routière c'est l'une des grandes préoccupations de tous les pouvoirs publics, successivement, je pense à Jacques CHIRAC qui avait lancé cette grande cause, parce que les morts sur la route c'est insupportable, et forcément le permis à points ça permet aussi d'améliorer la Sécurité routière. Quand vous savez vous pouvez perdre des points, c'est aussi un peu la peur du gendarme, vous êtes plus vigilant sur votre manière de conduire. Donc non, je ne crois pas du tout qu'il faille supprimer le permis à points.

LAURENCE FERRARI
A l'inverse il y a plus de 700 000 personnes qui roulent sans permis, parmi elles un certain nous qui font des refus d'obtempérer parce qu'ils ne veulent pas être rattrapés par les forces de l'ordre. Est-ce qu'il n'y a pas un effet pervers de ce permis à points ?

EMMANUELLE WARGON
Je pense qu'il faut mieux contrôler, être très vigilants pendant les contrôles, mais c'est normal de ne pas laisser…

LAURENCE FERRARI
Oui, mais les forces de l'ordre, on leur fonce dessus pendant les contrôles…

EMMANUELLE WARGON
Mais les forces de l'ordre ne leur foncent pas dessus, après…

LAURENCE FERRARI
Non non, je parle des automobilistes.

EMMANUELLE WARGON
Voilà. Mais en tout cas, il faut lutter contre des comportements au volant, qui sont des comportements qui sont en fait extrêmement dangereux. C'est extrêmement dangereux quand vous conduisez une voiture et que vous ne savez pas la conduire ou vous décidez que vous voulez aller plus vite que les limites, donc non, je pense que le permis à points est utile.

LAURENCE FERRARI
Mais les gens qui sont qui ont perdu leur permis, ils sont plus de 700 000, et ça c'est un effet du permis à points, est-ce qu'encore une fois il n'y a pas un véritable danger et peut être quelque chose qui va un peu plus loin que ce qu'il faudrait ?

EMMANUELLE WARGON
Peut-être qu'il faut travailler sur comment est-ce qu'on aide ces personnes-là à repasser le permis, mais ce n'est pas le permis à points en lui-même qu'il faut remettre en cause.

LAURENCE FERRARI
Combien ça coûte un stage de récupération, vous savez, de points ?

EMMANUELLE WARGON
Moi, je ne suis jamais arrivée au moment où j'avais perdu tous mes points, en général quand je perds un point, je le récupère au bout de 6 mois, donc je vous avoue que je ne sais pas. Je crois que c'est 300, 400 €, je ne sais pas.

LAURENCE FERRARI
Un peu moins. Et obtenir le permis c'est très cher aujourd'hui, c'est 1 800 €, est-ce que là aussi il y a un effort à faire ?

EMMANUELLE WARGON
Il y a beaucoup d'aides à l'obtention du permis, notamment pour les jeunes, je pense aux jeunes qui sont suivis par les Missions locales, ou chez Pôle emploi. On a aussi un sujet de délai du permis de conduire, et on a fait beaucoup d'efforts pour remettre des inspecteurs etc., parce que l'une des difficultés c'est d'avoir, d'attendre trop longtemps entre le moment où on est prêt et le moment où on peut le passer, donc on peut toujours améliorer le système mais pas en le mettant par terre.

LAURENCE FERRARI
Est-ce qu'une des raisons pour lesquelles le gouvernement tient à se permis à point, ce n'est pas aussi parce que c'est une source merveilleuse de taxes, et les automobilistes, est-ce que n'est pas ça au fond ?

EMMANUELLE WARGON
On est toujours le…

LAURENCE FERRARI
86 milliards de taxes prélevées en 2019 sur les automobilistes.

EMMANUELLE WARGON
Le gouvernement a toujours été accusé de prélever trop sur les automobilistes, mais là c'est vraiment une mesure de sécurité routière.

LAURENCE FERRARI
Pas plus.

EMMANUELLE WARGON
Pas plus.

LAURENCE FERRARI
Pas de question de taxes. Encore une fois, Eric ZEMMOUR qui bouscule l'échiquier politique à droite, est-ce qu'il vous fait peur Eric ZEMMOUR ?

EMMANUELLE WARGON
Moi, ce qui me fait peur c'est l'ouverture de vannes de démagogie, de populisme, de solutions toutes faites, qui en fait vont dans le sens de ce que les Français veulent entendre, mais finalement sans courage politique, c'est-à-dire que…

LAURENCE FERRARI
Il n'a pas de courage politique Eric ZEMMOUR.

EMMANUELLE WARGON
Dans ses solutions, dans sa stigmatisation, il va finalement au plus facile, plus facile d'accuser toujours l'autre, plus facile d'accuser toujours l'immigré, plus facile d'accuser toujours le centralisme, le gouvernement, et finalement il ne va pas vraiment chercher des solutions qui vont fonctionner. Donc en ce sens ça me fait peur parce que je pense que le débat politique il a besoin de rentrer aussi beaucoup dans comment est-ce qu'on règle vraiment les problèmes des Français ? La grande dénonciation, la grande stigmatisation, finalement ce sont des envolées politiques lyriques. Comment est-ce qu'on répond vraiment concrètement aux problèmes des Français ? Si on supprime le permis à points, on fait comment ? On fait comment par rapport aux gens qui ne respectent jamais le code de la route ? On se dit finalement ce n'est pas grave, on arrête de lutter contre ces violences sur la route qui font des morts et des blessés chaque année. Donc c'est ça qui m'inquiète finalement.

LAURENCE FERRARI
Est-ce qu'il vous fait plus peur que Marine LE PEN ?

EMMANUELLE WARGON
Finalement il est sur le même discours. Finalement, passé le côté nouveautés de la personne, les solutions ou les pseudos solutions, les propositions sont un peu les mêmes ; donc pas tellement finalement.

LAURENCE FERRARI
Est-ce que sa vision de la femme, est quelque chose qui vous pose question ? Marlène SCHIAPPA s'en est émue récemment.

EMMANUELLE WARGON
Elle a raison, Eric ZEMMOUR a une vision de la femme qui est extrêmement passéiste, qui est extrêmement macho. Après, elle est tellement caricaturale, que je n'arrive pas à croire que ça peut être la vision de la femme des Français.

LAURENCE FERRARI
Est-ce que c'est aussi une façon de perturber le duo tant annoncé Emmanuel MACRON – Marine LE PEN, qui vous fait peur ?

EMMANUELLE WARGON
On est encore à 6 mois de la présidentielle, et à 6 mois de la présidentielle, bien sûr il peut se passer beaucoup de choses, aucun candidat n'est automatiquement qualifié. Après, moi encore une fois, j'espère que les Français regarderont les propositions. In fine il propose quoi Eric ZEMMOUR ? De renvoyer dans leur pays 5 millions de personnes ? Il va faire ça comment ? Ce sont des gens qui ont une nationalité française, qui ont toute leur place sur le sol français. Il propose d'enlever les allocations familiales ou les allocations logement, d'ailleurs, aux étrangers en situation régulière, et du coup ces gens-là ne vont plus payer d'impôts en France ?

LAURENCE FERRARI
Avec une condition de 5 ans de présence sur le territoire français.

EMMANUELLE WARGON
Ça va marcher comment ? Donc, qu'est-ce qu'il propose en vrai ? J'espère qu'à un moment les Français se poseront cette question.

LAURENCE FERRARI
Vous avez été élue ce week-end présidente de Territoires de progrès, c'est l'aile gauche de la macronie. Qu'est-ce que c'est ? C'est une façon pour vous de représenter la gauche ? La gauche ce n'est pas Anne HIDALGO qui était en meeting ce week-end à Lille ?

EMMANUELLE WARGON
Anne HIDALGO c'est elle qui propose encore ce matin de baisser la TVA sur les carburants, plutôt que la Prime inflation qu'on a mise en place…

LAURENCE FERRARI
Comme Marine LE PEN.

EMMANUELLE WARGON
Exactement, comme Marine LE PEN, même proposition. Donc moi j'attendrai, j'aurais attendu de la gauche de propositions nouvelles, des propositions vraiment sociales. Nous, nous avons à la fois un bilan à défendre et un bilan qui est finalement social, avec la Prime d'activité, avec les petits déjeuners gratuits à l'école, et des propositions à faire, et je suis présidente du Conseil national de Territoires de progrès, donc le Parti de gauche de la majorité présidentielle, et nous ferons des propositions. Nous avons tenu notre 1ère séance samedi, nous ferons des propositions, nous avons une convention, une convention des progrès, qui aura lieu fin novembre, nous ferons 10 propositions pour la campagne.

LAURENCE FERRARI
Et certains de vos soutiens n'hésitent pas à sortir des punchlines, Xavier IACOVELLI qui dit "ce n'est plus la gauche plurielle, c'est une gauche plus rien". Vous dites la même chose à Anne HIDALGO ?

EMMANUELLE WARGON
En tout cas, Anne HIDALGO, qui d'un côté ne propose rien de nouveau, de l'autre refuse tout principe d'alliance avec les Verts, alors que je rappelle que quand même les Verts la dernière fois s'étaient engagés dans une alliance dernière Benoît HAMON. Non, je ne vois rien de nouveau sous le soleil.

LAURENCE FERRARI
François HOLLANDE va soutenir Anne HIDALGO, est-ce que le PS incarne encore une alternative à gauche ?

EMMANUELLE WARGON
Je crois que précisément le PS n'incarne plus du tout la gauche de gouvernement, plus du tout une gauche prête à gouverner. Madame HIDALGO, ce matin, doublement du salaire des profs, elle a rétropédalé, ce n'est pas vraiment un doublement, on va passer de 1 700 € à 2 300 €. Voilà. Ça n'est plus une gauche de gouvernement. Nous sommes la gauche de gouvernement. Nous avons finalement pris des mesures de gauche, attendues depuis longtemps. + 100 € de Prime d'activité, la procréation médicalement assistée pour toutes, le reste à charge zéro pour l'optique et le dentaire, les repas à 1 € euros dans les cantines et dans les CROUS. La gauche au gouvernement, en fait elle est au gouvernement.

LAURENCE FERRARI
Olivier FAURE, qui est le Premier secrétaire du PS, demande qu'Anne HIDALGO place le droit de vote des étrangers aux élections locales, au cœur de son projet. Est-ce que ça c'est une mesure qu'Emmanuel MACRON pourrait proposer s'il est entré en campagne ?

EMMANUELLE WARGON
D'abord, Emmanuel MACRON n'est pas encore en campagne…

LAURENCE FERRARI
S'il rentrait en campagne.

EMMANUELLE WARGON
Mais…

LAURENCE FERRARI
Est-ce que c'est une proposition que vous allez porter auprès de lui ?

EMMANUELLE WARGON
C'est un sujet qu'on n'a pas débattu encore dans Territoires de progrès. Moi je crois que tout ce qui va dans le sens du développement de la démocratie est une bonne chose, on a aussi à mon avis, pour moi la première préoccupation c'est l'abstention. Donc dans les mesures autour du droit de vote, autour de la réforme de la démocratie, je pense que c'est d'abord ça notre sujet, comment est-ce qu'on ramène les Français aux urnes, comment est-ce qu'on les convainc d'aller voter ? On travaille aussi sur des sujets type vote électronique, vote à distance, qui je pense sont utiles.

LAURENCE FERRARI
Donc pas de droit de vote des étrangers pour vous aux élections locales.

EMMANUELLE WARGON
Pas à ce stade.

LAURENCE FERRARI
Un mot évidemment sur votre dossier, je le disais, c'est logement. On vous a beaucoup reproché votre phrase sur le pavillon individuel. Vous dites que ce n'est pas le modèle de l'avenir. Vous avez compris que cette phrase ait choqué un certain nombre de Français qui rêvent, c'est le rêve français d'avoir une maison individuelle.

EMMANUELLE WARGON
C'était une phrase, dans un discours prospectif, et je reconnais que la phrase pris isolément était probablement un peu abrupte. Le message, l'idée, ce que je veux dire, c'est qu'on ne peut pas toujours étaler plus la ville, on ne peut pas toujours faire plus d'étalement urbain, donc ça n'est pas finalement la maison où le pavillon en soi qui est en cause, et en ça je pense que ma phrase, si c'était à refaire je la referais différemment, c'est de dire que…

LAURENCE FERRARI
Vous ne rediriez pas ça, quoi.

EMMANUELLE WARGON
Je pense que je le dirais différemment, parce que le message c'est vraiment de dire : c'est parfaitement légitime de souhaiter avoir une maison, habiter dans une maison individuelle, mais on a besoin plutôt de retravailler sur les maisons existantes, sur les pavillons existants, et ne pas laisser toujours la ville s'installer plus loin des centres-villes, parce que c'est plus d'isolement, ce sont des commerces qui ferment dans les centres villes et puis c'est à la nature qui recule et les terres agricoles qui reculent. Voyez, la semaine dernière j'étais dans le Loiret pour accompagner le lancement du nouveau service de la rénovation énergétique, France Rénov, et j'étais chez une jeune femme qui vient d'acheter une maison, cette maison était vide depuis 8 ans, elle la rénove avec 20 000 € d'aides de l'État, donc c'est considérable, et ça, ça répond à son rêve, et c'est magnifique, et c'est aussi très bien pour la planète, pour l'écologie, pour nous tous. Elle a une ligne de bus devant chez elle, tout va bien.

LAURENCE FERRARI
Mais, est-ce que ça veut dire que la ministre du Logement que vous êtes dit : stop à la construction de logements neufs ?

EMMANUELLE WARGON
Pas du tout. On a besoin de continuer à construire du logement neuf, on a besoin d'immeubles collectifs dans les villes. On peut avoir besoin aussi de nouvelles maisons, mais pas n'importe où, pas n'importe comment, pas dans des endroits dans lesquels il n'y a pas de service, il n'y a pas de transport, il n'y a pas de lien social, il n'y a pas de café, et où après il faut lutter contre l'isolement.

LAURENCE FERRARI
Donc vous voulez interdire les constructions de pavillons dans ces zones là.

EMMANUELLE WARGON
Non, je ne veux rien interdire du tout, c'est une question de vision pour l'avenir. Et deuxièmement, je dis que les nouvelles maisons qu'on construira, on peut les construire dans des endroits dans lesquels on s'assure que c'est bien relié en transports en commun, on s'assure que quand on construit des maisons et/ou des immeubles, il y a aussi des commerces, des services, des lieux de télétravail par exemple. Donc c'est juste ne pas construire que des zones dans lesquelles on a que des pavillons, mais des zones dans lesquelles on retrouve ce qu'on appelle de la mixité de services, du logement, des endroits pour travailler, des endroits pour aller faire ses courses, des endroits pour aller au café.

LAURENCE FERRARI
Mais c'est la liberté des Français d'aller construire leur maison là où ils veulent, madame WARGON.

EMMANUELLE WARGON
Mais bien sûr qu'il y a une liberté fondamentale à s'installer, après on a aussi des…

LAURENCE FERRARI
Même dans un endroit où il n'y a pas tout ça.

EMMANUELLE WARGON
On a des plans locaux d'urbanisme, et donc c'est plans locaux d'urbanisme ils sont décidés par les maires, et c'est aux maires aussi de savoir comment est-ce qu'ils veulent développer la ville. Mais je ne crois pas que les Français décident de s'installer loin de tout service, ils s'installent aussi là où on leur propose, et donc c'est à nous de leur proposer de s'installer dans des endroits dans lesquels ils trouveront les services dont ils ont besoin après.

LAURENCE FERRARI
Et justement, la désertification des centres-villes que vous évoquez est-ce qu'elle n'est pas due justement au prix de l'immobilier qui est devenu inaccessible pour les classes moyennes ou les classes populaires ?

EMMANUELLE WARGON
Alors, dans les centres des petites villes ou des villes moyennes, en fait les prix ne sont pas tellement plus élevés que quand on s'éloigne de ces villes ; en revanche ça coûte cher de rénover et c'est la raison pour laquelle on a tellement investi dans MaPrimeRénov' et dans les aides à la rénovation. La rénovation parfois ça coûte plus cher de rénover que de construire, et ça ce n'est pas logique écologiquement, et ce n'est pas logique non plus socialement, donc d'où l'effort que nous faisons, très important, on met 2 milliards d'euros chaque année pour la rénovation énergétique des maisons et des appartements.

LAURENCE FERRARI
C'est-à-dire avec une sorte de plateforme, un guichet unique pour la rénovation.

EMMANUELLE WARGON
Oui, j'ai lancé vendredi dernier France Rénov, qui est le service public de la rénovation énergétique, pour les ménages, avec un numéro de téléphone national, à partir du 1er janvier 2022, un site internet unique et puis surtout, tout un tas de guichets, de plateformes partout en France, portés par des communes, parfois par des régions, où on peut aller physiquement prendre un rendez-vous, rencontrer un conseiller qui vous aide à savoir quels sont les travaux dont vous avez besoin et comment vous allez pouvoir les réaliser et avec quelles aides. Et on renforce MaPrimeRénov'.

LAURENCE FERRARI
Et ça, ça sera accessible à tous les Français ?

EMMANUELLE WARGON
Accessible à tous les Français…

LAURENCE FERRARI
Sur tout le territoire ?

EMMANUELLE WARGON
Sur tout le territoire, libre, neutre et gratuit.

LAURENCE FERRARI
Merci beaucoup Emmanuelle WARGON d'être venue ce matin dans La matinale de Cnews.

EMMANUELLE WARGON
Merci à vous.


Source : Service d'information du Gouvernement, le 26 octobre 2021