Déclaration de M. Emmanuel Macron, président de la République, sur les relations franco-croates et la construction européenne, à Zagreb le 25 novembre 2021.

Texte intégral

Merci beaucoup Monsieur le Président,


Merci pour vos mots et merci de rappeler cette cause commune entre laquelle nous luttons et, le gouvernement en ce moment même, en France, annonce une série de mesures supplémentaires. Monsieur le Président, merci beaucoup pour votre accueil, nos échanges et je suis extrêmement heureux et fier d'être en effet le premier Président de la République française à mener une visite officielle dans votre pays depuis l'indépendance. C'était un peu une anomalie je dois dire. Nous la réparons mais elle symbolise aussi le lien d'amitié et la force de ce lien qui unit la Croatie et la France.

En effet, il y a eu l'indépendance, puis il y a eu en 2013, la Croatie devenant alors le 28e Etat membre de l'Union européenne et un peuple croate choisissant d'adhérer à un projet commun avec force, détermination, pleinement conscience que l'adhésion à l'Union européenne était un projet de paix et de prospérité. Dans une région ô combien marquée y compris dans l'Histoire la plus récente par les conflits et leur cortège de drame. Conscient également de la formidable solidarité qui existe entre les Etats membres d'une Europe unie.

Nous continuons d'avancer sur ce chemin. Et cette visite officielle aujourd'hui, l'échange que nous avons eu ensemble, le partenariat que nous allons signé et qui a donné lieu à un très grand travail de nos ministres, va permettre de consacrer d'abord notre relation bilatérale, sur le plan de la défense avec les Rafale, mais aussi avec un programme de formation, avec un lien de gouvernement à gouvernement qui va permettre de consolider justement ce lien bilatéral contributeur d'une Europe de la défense et d'une Europe de la défense elle-même partie prenante de l'organisation transatlantique. Ensuite, nos deux pays vont continuer d'avancer sur les sujets de sécurité, d'immigration, d'économie, de recherche. Autant de sujets qui jalonnent évidemment le chemin européen de la Croatie, Schengen et l'adhésion à l'euro qui sont au cœur de vos projets que nous soutenons.

Et puis, autant de projets communs qui vont également jalonner la présidence française de l'Union européenne. Nous avons eu l'occasion d'en parler ensemble et nous en avons parlé hier avec plusieurs membres du Gouvernement. Travailler ensemble sur et évidemment, les sujets climatiques et énergétiques, sur les sujets technologiques et numériques, travailler ensemble pour avoir une Europe plus souveraine, indépendante et résistante aux déstabilisations venant de l'extérieur. Vous en avez rappelé quelques-unes. Et donc, tous ces enjeux géopolitiques, économiques, sociaux, sanitaires, bien sûr, et climatiques sont au coeur de ce partenariat et de ce que nous avons à faire ensemble au niveau de l'Union européenne.

Je rappelle que la Croatie a eu la présidence de l'Union au premier semestre 2020. Nous prendrons cette présidence au premier semestre 2022. Et, il est important d'avoir cette coordination étroite au-delà du lien bilatéral. Enfin, nous l'avons évoqué, pour moi, ce lien que nous renforçons, ce dialogue stratégique, cette intimité que nous accroissons est absolument essentielle pour les sujets qui nous attendent, en particulier pour les Balkans occidentaux. Je crois que l'un des sujets les plus déterminants pour la paix, la stabilité et l'indépendance stratégique de l'Union européenne, ce sera notre capacité à construire une nouvelle étape dans les Balkans occidentaux. Je sais votre engagement en la matière et je sais aussi combien notre lien renforcé permettra d'y oeuvrer utilement.

Voilà Monsieur le Président, merci encore pour votre accueil, pour notre discussion. Cette visite, très clairement, marque une nouvelle étape, ouvre un nouveau chapitre de la relation bilatérale. Et, qu'il s'agisse de culture, d'économie ou de défense, nous avons encore beaucoup de choses à faire. Donc, merci pour notre discussion et merci pour tout ce qu'il y a maintenant devant nous.


Merci Président. Merci Zoran.

Thématiques :