Déclaration de M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat au tourisme, aux Français de l'étranger et à la francophonie, en réponse à une question sur les relations entre la France et l'Italie, à l'Assemblée nationale le 30 novembre 2021.

Intervenant(s) :

  • Jean-Baptiste Lemoyne - Secrétaire d'Etat au tourisme, aux Français de l'étranger et à la francophonie

Circonstance : Question au Gouvernement à l'Assemblée nationale

Prononcé le

Texte intégral

Merci beaucoup, Monsieur le Député, vous qui êtes président du groupe d'amitié, justement, de l'Assemblée nationale entre la France et l'Italie, et je veux saluer également cette diplomatie parlementaire active qui nourrit cette coopération bilatérale. Vous signalez ce traité, c'est l'aboutissement d'une démarche qui a été initiée en 2017, c'était le sommet de Lyon, qui s'est poursuivie avec le sommet de Chambord en 2019, et son objet est simple : créer enfin une sorte de réflexe franco-italien pour pouvoir travailler sur cette construction européenne, la renforcer, et puis aussi, en bilatéral, agir à tous les niveaux.

Onze chapitres très denses, avec ce réflexe qui se décline en matière de jeunesse, par exemple, avec la création d'un service civique franco-italien, avec la mise en place aussi de campus des métiers franco-italiens, mais également le renforcement de l'apprentissage de nos langues respectives, et vous le savez d'ailleurs, l'apprentissage du français dans le système italien se renforce, d'année en année, dans les classes Esabac. C'est également, en matière économique, une coopération renforcée dans tous les secteurs liés à l'autonomie stratégique ; on pense aux batteries électriques, on pense au secteur pharmaceutique ou bien aux semi-conducteurs. N'oublions pas les sujets de sécurité, de justice, puisque va être mise en place une unité opérationnelle franco-italienne qui sera mobilisable pour les grands évènements respectifs ; et puis, également, un conseil franco-italien de défense et de sécurité. Le tout, vous le voyez, fait que les deux nations soeurs que nous sommes, les deux nations tricolores que nous sommes, ont décidé d'allier d'une part la "furia francese" à la détermination italienne, pour lancer une véritable renaissance européenne.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 2 décembre 2021
 

Thématiques :