Communiqué de la Présidence de la République, en date du 16 février 2022, sur les relations franco-chinoises et les questions internationales.

Texte intégral

 

Le Président de la République s'est entretenu aujourd'hui par téléphone avec le Président de la République populaire de Chine, M. Xi Jinping.

Au cours de ce premier échange de l'année, les deux Présidents ont fixé les priorités de la relation bilatérale, au premier rang desquelles la mise en oeuvre du plan d'action agréé lors de la visite du Président Emmanuel Macron en Chine en novembre 2019. Dans le cadre du partenariat stratégique et global franco-chinois, les autorités de nos pays redoubleront d'efforts pour accompagner des projets dans les secteurs de l'aéronautique, du nucléaire civil et du spatial.

Dans la continuité de la levée de l'embargo sur le boeuf en 2018, de l'accord euro-chinois sur la protection de 200 indications géographiques conclu en 2019 et de l'accord sur le zonage porcin signé en 2021, le Président de la République a continué de défendre l'accès de la filière agricole française au marché chinois.

Le Président de la République a aussi attiré l'attention du Président Xi sur l'importance des échanges humains dans la relation franco-chinoise, et de l'impact des mesures sanitaires prises par la Chine sur les communautés françaises et chinoises. Une reprise progressive des vols contribuerait en outre à la réalisation de nouveaux projets communs.

Dans le contexte de la présidence du Conseil de l'Union européenne, le Président de la République a plaidé pour un dialogue étroit entre l'Union européenne et la Chine afin d'aborder l'ensemble des sujets, aussi bien les objectifs communs que les points de divergence, et de s'orienter vers un rééquilibrage de la relation euro-chinoise vers une plus grande réciprocité. Il a encouragé la Chine à lever les sanctions prises contre la Lituanie et à traiter les demandes chinoises par le dialogue.

Les deux chefs d'Etat sont convenus de poursuivre leurs actions communes sur la lutte contre le changement climatique, la préservation de la biodiversité, la santé mondiale et le traitement de la dette des pays les plus vulnérables. À la suite du sommet sur les océans, il était attendu de la Chine un soutien à la création d'aires marines protégées en Antarctique, à la négociation d'un traité sur la biodiversité en haute mer et à la Coalition de la haute ambition pour la nature et les peuples.

Le Chef de l'Etat a rappelé les attentes françaises et européennes quant à la ratification des conventions fondamentales de l'Organisation internationale du travail, en particulier sur le travail forcé, et fait part de sa préoccupation quant à la situation au Xinjiang.

Les chefs d'Etat ont échangé sur l'Iran. Ils sont convenus de poursuivre et renforcer leurs efforts conjoints pour parvenir à un accord à Vienne et faire en sorte que l'Iran respecte pleinement ses obligations nucléaires.

Concernant la crise russo-ukrainienne, les Présidents ont échangé sur la nécessité de poursuivre les efforts en faveur de la baisse des tensions et du règlement de la crise par le dialogue. Le Président français a rappelé l'importance du respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Le Président chinois a salué l'action de la France et de l'Allemagne dans le cadre du format Normandie et rappelé son plein soutien à la mise en oeuvre des Accords de Minsk.

Thématiques :