Déclaration de Mme Florence Parly, ministre des armées, sur l'escadron de transport franco-allemand et la coopération militaire entre la France et l'Allemagne, à Evreux le 9 mars 2022.

Texte intégral

Madame la ministre, chère Christine Lambrecht,
Monsieur le préfet,
Mesdames et messieurs les élus,
Monsieur le major général de l'armée de l'air et de l'espace,
Messieurs les officiers généraux,
Madame la colonelle commandant la base aérienne d'Evreux,
Officiers, sous-officiers, aviateurs de la base aérienne 105,
Mesdames et messieurs,


Je suis très heureuse d'être aujourd'hui à Evreux et  de pouvoir enfin vous accueillir en France, Madame la ministre, chère Christine. Et c'est une fierté que notre rencontre se tienne aujourd'hui sur la base aérienne 105 d'Evreux, une base qui  incarne l'amitié franco-allemande.

La dernière fois que je suis venue, c'était en septembre 2020, déjà avec Annegret Kramp-arrenbauer, pour poser la première pierre du bâtiment qui accueille désormais le premier escadron de transport franco-allemand.

* L'escadron d'Evreux est unique au monde.

Ici, 120 aviateurs français et  45 aviateurs allemands travaillent  main dans la main pour faire voler nos avions de transport et assurer leur maintenance. Il s'agit de la 1ère unité opérationnelle mixte, y compris dans son commandement: l'escadron est dirigé par un Français, secondé par un Allemand. C'est un niveau d'intégration  bilatérale jamais atteint dans le domaine de l'aviation militaire.

La naissance de cet  escadron incarne l'Europe de la défense, de la plus belle et de la plus concrète des manières. Il y a l'élan de deux pays qui  sont prêts à agir ensemble pour protéger leurs citoyens, prêts à s'entraider si leur sécurité est menacée.

Deux pays qui  portent l'Europe depuis 70 ans, la France et  l'Allemagne, dont l'amitié profonde et sincère s'exprime au quotidien: par des actes, et  par des promesses tenues.

Cet escadron de transport binational est une des promesses que nous avons tenues. Depuis septembre 2021, il est totalement opérationnel. Il réalise des missions concrètes au quotidien, partout dans le monde. En août dernier, un de ses C-130J a participé à l'opération Apagan pour évacuer nos ressortissants de Kaboul et des centaines d'Afghans en danger.

Pour donner un autre exemple, plus récent: il y a quelques jours, un avion de cet escadron a transporté des munitions en Roumanie pour les 500  militaires français déployés dans le cadre de l'OTAN sur la base de Constanta. A l'heure où je vous parle, nos avions de transport tactiques, pilotés par des équipages franco-allemands, effectuent des rotations vers l'est de l'Europe.

Et cet  escadron va continuer de monter en puissance jusqu'en 2024.

L'objectif que nous partageons est de mutualiser ces compétences  et ces équipements pour assurer notre défense. Les missions de transport seront diverses : ravitaillement, sauvetage, évacuation, protection.

En 2024 :

Il y aura 260 militaires, autant de Français que d'Allemands.

L'escadron comportera 10 avions de transport tactique, dont 4 seront français et 6 allemands.

Les personnels français et allemands disposeront  d'un centre de formation avec un simulateur de vol de dernière génération.

Cette montée en puissance incarnera la vigueur de la coopération franco-allemande et de l'Europe de la défense.

Depuis longtemps, l'Allemagne joue un rôle moteur aux côtés de la France dans la construction de l'Europe de la défense.

Nos deux pays ont  notamment oeuvré conjointement pour la mise en place du Fonds européen de défense, de la coopération structurée permanente et de la Facilité européenne de paix, qui nous permet aujourd'hui de venir en aide à l'Ukraine.

Aujourd'hui, je crois que nous pouvons dire que notre coopération s'inscrit dans un temps long. Elle trouve ses racines dans le traité de coopération signé entre le général de Gaulle et le chancelier Adenauer en 1963, qui fêtera bientôt ses 60 ans. Depuis, cette coopération s'est structurée au travers du Conseil franco-allemand de défense et de sécurité.

Cette coopération historique est aussi porteuse d'avenir. Ici, sur cette base aérienne, devant cet escadron franco-allemand, les projets d'avion de combat futur et de drone européen incarnent l'avenir que nous devons construire pour notre défense.

Aujourd'hui, la France et  l'Allemagne sont particulièrement engagées pour répondre aux défis que pose la guerre en Ukraine. Le Chancelier fédéral Olaf Scholz et le Président Macron travaillent en étroite coordination pour faire valoir la vision européenne et défendre les intérêts de sécurité des Européens qui  sont concernés au premier chef par cette guerre à  leurs portes.

Nous ne cédons ni à la pression, ni à la panique et avons adopté ensemble, en franco-allemand, une approche diplomatique.

L'Allemagne a pris au cours de ces derniers jours des décisions exceptionnelles et uniques dans l'histoire de la République fédérale. Les annonces du chancelier Scholz sont une excellente nouvelle. Un réveil stratégique des Européens était nécessaire.

Comme je le disais au Parlement, soit l'Europe fait face, soit elle s'efface. Et aujourd'hui, l'Europe fait face, alors que la guerre est à ses portes. Aujourd'hui,je salue le volontarisme de l'Allemagne face aux défis sécuritaires majeurs auxquels nous faisons face. La France, l'Allemagne et l'Europe constatent que le monde a changé, notamment au coeur de notre espace stratégique, et nous devrons en tirer toutes les conséquences.

Nous retrouvons cette volonté d'animer l'exceptionnelle solidarité franco-allemande ici aussi, à Evreux. La mission de l'escadron en Roumanie dont je vous parlais est une démonstration manifeste que ce que nous bâtissons ici : une Europe plus souveraine, plus responsable, une Europe qui compte dans le monde, qui aspire à devenir, comme le Président de la République l'a récemment  appelé de ses voeux, « une puissance de paix. »

C'est pourquoi je crois résolument que la qualité de nos relations bilatérales et la force de notre coopération franco-allemande nous permettront de surmonter, ensemble, les défis d'aujourd'hui et de demain.


Mesdames et messieurs,

Pour terminer, je souhaiterais saluer l'engagement de tous ceux qui ont  permis la concrétisation de ce projet. Que vous l'ayez initié ou que le fassiez vivre au quotidien, merci infiniment.

Merci au colonel Villemin et au colonel Fette, chefs de projet de cet escadron, sans qui rien n'aurait été possible.

Merci au général Stéphane Mille, et au lieutenant-général Ingo Gerhartz, chefs d'état-major de l'armée de l'Air français et allemand, dont l'implication a été  décisive pour mener à bien un projet si ambitieux.

Merci à la colonelle Solène Le Floch, car je sais le travail que représente un nouvel escadron. À travers vous, c'est aussi l'ensemble des aviateurs et personnels civils de la base aérienne 105 que je souhaite remercier.

Je tiens également à féliciter les lieutenants-colonels Armin et Franck, qui  assurent avec succès le commandement de l'escadron.

Merci au service d'infrastructure de la défense, aux entreprises des travaux publics, et aux acteurs du soutien, c'est grâce à vous que  ce projet a pris corps.

Et enfin, monsieur le Maire, merci, car je sais combien vous avez à coeur d'accueillir dans les meilleures conditions les familles allemandes qui ont  consenti à venir s'installer à Evreux.

Du fond du coeur, merci à tous. A travers votre engagement à la faveur de l'escadron de transport d'Evreux, vous renforcez la coopération franco-allemande, et, ce-faisant, l'Europe de la défense. Vous pouvez en être fiers.


Source https://www.defense.gouv.fr, le 23 mars 2022

Thématiques :