Déclaration de Mme Florence Parly, ministre des armées, sur la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan et l'armée de l'air, à Mont-de-Marsan le 14 mars 2022.

Texte intégral


Madame la ministre, chère Geneviève,
Madame la préfète,
Mesdames et messieurs les élus,
Monsieur le chef d'état-major de l'armée de l'Air et de l'Espace,
Officiers, sous-officiers, militaires du rang et personnel civil de la base aérienne 118,


Nous sommes très fières avec Geneviève Darrieussecq d'être aujourd'hui sur la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan. Il y a désormais 19 jours, quelques heures seulement après l'invasion de l'Ukraine, quatre Rafale ont décollé d'ici-même en direction du ciel polonais. Alors que les événements prenaient une tournure brutale et inattendue, vous êtes partis réassurer nos alliés de l'OTAN et renforcer la sécurité du flanc Est de l'Europe. Vous avez démontré avec succès l'attachement de la France à la protection de ses alliés et à la défense de l'Europe.

Sur décision du Président de la République, ces sorties sont quasi- quotidiennes : vous avez effectué plus de 15 missions aériennes, soit plus de 260 heures de vol. Une mission délicate et sensible. Elle requiert de votre part de la réactivité, de la vigilance et un sang-froid de tous les instants. Nous avons une confiance totale envers vous. Nous connaissons la détermination qui vous anime et le professionnalisme qui guide chacun de vos gestes. Car ces missions, vous vous y préparez depuis longtemps. C'est ce pourquoi vous avez été formés, recrutés et entraînés. C'est ce pourquoi vous vous êtes engagés.

Vous avez maintes fois démontré votre capacité à les réaliser. A l'été 2021, 3 Rafale et leurs 2 avions ravitailleurs MRTT ont été déployés depuis la base aérienne de Mont-de-Marsan jusqu'en Polynésie. Ils ont ainsi parcouru 17 000 kilomètres en moins de 40h. C'était l'opération Heifara. En soutien à nos alliés de l'OTAN, vous avez été déployés en mer Noire, en décembre dernier.

Et en ce moment même, vos frères d'armes sont engagés en Jordanie au sein de l'opération Chammal, pour lutter contre Daech.

Pour vous, la mission est sacrée, et l'alerte, un mode de vie. Vos tenues de combat en témoignent, vous êtes prêts à décoller en quelques minutes, de jour comme de nuit ; vous êtes capables de réaliser une frappe à plusieurs milliers de kilomètres en moins de 48h ; comme l'a si bien témoigné la mission Heifara, vous savez vous déployer partout dans le monde, en quelques jours. Vous incarnez pleinement la promesse des armées pour la France : "être prêt en tout temps, en tous lieux". Vous êtes les gardiens du ciel.

Aujourd'hui, votre mission est inédite. Inédite par son ampleur et son contexte ; inédite aussi parce que c'est la 1ère opération du nouveau Rafale au standard F3R depuis Mont-de-Marsan. Ici, le renouvellement de nos armées s'incarne concrètement. Le Rafale F3R, qui fait partie de votre quotidien, en est évidemment l'exemple le plus spectaculaire : toute notre flotte de Rafale a désormais été hissée à ce nouveau standard qui fait du Rafale un avion plus précis, plus performant et surtout équipé du missile Meteor, capable d'atteindre des cibles qui étaient jusqu'alors hors de portée. Aujourd'hui déjà, nous continuons d'assurer et de tracer l'avenir du Rafale en développant le standard F4. Nous y consacrons déjà près de 2 milliards d'euros d'investissement.

L'excellence de notre industrie française est d'ailleurs reconnue à travers le monde entier. Depuis 2017, nous avons vendu 200 Rafale à l'export. Deux pays européens - la Grèce et la Croatie - ont fait le choix de s'équiper du meilleur avion de combat au monde et ont ainsi fait le choix d'acheter européen.

Vous le savez bien, pilotes, mécaniciens ou contrôleurs aériens : aucun avion ne pourrait décoller d'une base aérienne sans les infrastructures adaptées : ainsi, ce sont plus de 56 millions d'euros qui ont été investis ici dans de nouveaux hangars et bâtiments opérationnels.

Notre avenir passe aussi par l'innovation. En 2017, vous m'aviez présenté le centre d'expertise aérienne militaire qui abritait déjà de nombreux projets d'innovation opérationnelle. Depuis 5 ans, la base de Mont-de Marsan a largement prouvé qu'elle était l'avant-garde de l'innovation de l'armée de l'air et de l'espace. Vous avez confirmé tout votre dynamisme en la matière et c'est une chance pour nos armées. Car nous ne pourrons pas faire face aux défis de demain sans votre capacité à vous adapter et à innover.

Depuis ma première venue ici, il y a 5 ans, la base aérienne de Mont-de-Marsan a changé de visage. Depuis 2017, toute notre action est guidée par la volonté et la nécessité d'être à la hauteur de votre engagement pour la France. Nous voulons vous permettre d'accomplir vos missions dans les meilleures conditions. C'est la raison pour laquelle le Président de la République a consacré un budget historique à la défense, avec la loi de programmation militaire : 295 milliards d'euros sur la période 2019-2025. Un levier d'action puissant pour réparer et moderniser. C'est ce que nous faisons depuis 5 ans. Ici à Mont-de-Marsan, ce sont plus de 500 millions d'euros qui ont été investis dans les équipements et infrastructures. Et je sais qu'il reste à faire (notamment pour le logement et l'hébergement).

L'armée de l'air et de l'espace dispose désormais d'une capacité de projection inédite. Vous en êtes les acteurs au quotidien. Nous rénovons les Mirage 2000 D ; nous avons commandé 15 MRTT-Phénix, qui créent un binôme puissant avec le Rafale pour les missions les plus stratégiques. Aujourd'hui, nous en disposons de 6 auxquels s'ajoutent 2 A330 commandés dans le cadre du plan de soutien à l'aéronautique et qui seront convertis en avions ravitailleurs ultérieurement.

En 5 ans, votre armée a également changé de dimension : elle avait un pied sur terre, un autre dans les airs. Elle a désormais la tête dans les étoiles. Parce que l'espace devient un théâtre de rivalité et de contestation, nous avons engagé le renouvellement de toutes nos capacités spatiales.

C'est pourquoi l'armée de l'air est devenue l'armée de l'air et de l'espace et que j'ai décidé la création du commandement de l'Espace en 2019. Nous sommes en train de renouveler notre radar d'observation spatiale Graves, nos capacités d'observation et de télécommunications et nous nous sommes dotés d'une nouvelle capacité de renseignement électromagnétique unique en Europe, avec le lancement réussi des satellites Ceres. Au-delà de cette modernisation essentielle, je constate que les compétences spatiales sont nées et se développent dans nos armées.

La France est leader en Europe ; elle fédère les Européens et va recevoir le centre d'excellence spatiale de l'OTAN à Toulouse. Nous devrons cependant faire face à de nombreux défis au cours des prochains mois, dans le domaine du spatial : la guerre en Ukraine nous rappelle à quel point il est nécessaire de disposer d'un accès souverain à l'espace pour l'Europe. Il en va du bon fonctionnement de nos économies et de la sécurité de nos concitoyens.

Ces dernières années, l'armée de l'air et de l'espace s'est illustrée sur tous les fronts. A Barkhane et à Chammal, lors de la pandémie de Covid-19 et bien sûr lors de l'opération Apagan. L'excellence des ailes françaises doit tout à l'abnégation de chacun d'entre vous. Vous qui décollez, qui scrutez les écrans radar, qui réparez les avions, qui garantissez la sécurité des installations, qui exploitez le renseignement depuis le ciel et l'espace, qui dirigez les opérations aériennes. Vous qui préparez l'avenir. Vous n'embarquez pas tous pour les missions les plus emblématiques, mais vous êtes tous les maillons indispensables de leur réussite.

Votre engagement, c'est aussi celui de vos familles. Elles vivent au rythme de vos opérations. Elles sont votre base-arrière. Depuis 5 ans, nous nous battons avec Geneviève Darrieussecq pour leur offrir, pour vous offrir de meilleures conditions de vie, au quotidien. Car quand on recrute un soldat, c'est toute une famille qui s'engage. Je suis donc très fière que nous inaugurions dans quelques instants la nouvelle crèche de la base aérienne, qui accueillera 20 berceaux.

Et je partage en particulier cette fierté avec Geneviève Darrieussecq, qui s'est investie avec beaucoup de force pour l'ouverture de cette crèche et qui en a posé il y a quelques mois la première pierre. Elle s'est également battue pour la construction du gymnase, qui est en cours de chantier, ou pour l'utilisation optimale de la géothermie sur la BA 118.

Je sais son attachement profond au territoire landais, et nous sommes toutes les deux fières que vous y soyez si bien implantés. Une unité militaire qui s'installe, ce n'est jamais un hasard géographique. C'est un ancrage territorial fort. Et vous en avez pris la pleine mesure. En tant que 1er employeur des Landes, la base aérienne renforce le dynamisme économique de la région. Vous vous investissez pour la jeunesse, vous développez des synergies dans le domaine du cyber avec l'agglomération et l'université de Pau. Et à compter de l'été 2022, les habitants auront accès au gymnase et à la crèche de la base aérienne.


Officiers, sous-officiers, militaires du rang et personnel civil de la défense,

La base aérienne 118 de Mont-de-Marsan est un pôle d'innovation majeur. Ici, vous mettez votre créativité au service de la supériorité de nos armées. Qu'il s'agisse du maintien en condition opérationnelle aéronautique ou de l'entraînement collaboratif, vous avez compris que l'innovation était un mode d'action. Vous savez que nous devons évoluer vite, ne jamais stagner et toujours nous renouveler. Vous façonnez les armées de demain.

J'ai donc pleinement confiance en l'avenir. Nos armées seront à la hauteur des menaces, des conflits d'aujourd'hui et de demain. Les Français peuvent compter sur vous.

Je suis fière de ce que nous avons accompli ensemble pendant 5 ans, et vous pouvez l'être aussi. Beaucoup a été fait, beaucoup reste encore à faire : nos efforts doivent se poursuivre. Je compte sur vous pour continuer à oeuvrer pour la remontée en puissance de nos armées.

Je compte sur vous pour continuer à vous entraîner avec ardeur et rigueur, à former les jeunes, à transmettre votre savoir-faire si précieux. Je compte sur vous pour continuer de vivre intensément votre engagement. Je sais que les Français peuvent compter sur vous. Car en toutes circonstances, vous savez "faire face".


Vive la République, vive la France !


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 23 mars 2022

Thématiques :