Message de M. Emmanuel Macron, président de la République, à l'occasion de la Conférence des donateurs pour l'Ukraine, le 5 mai 2022.

Texte intégral

Monsieur le Premier ministre de Pologne, cher Mateusz,
Madame la Première ministre de Suède, chère Magdalena,
Monsieur le président du Conseil européen, cher Charles,
Madame la présidente de la Commission européenne, chère Ursula,
Mesdames et Messieurs les chefs d'Etat et de Gouvernement,
Monsieur le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordinateur des secours d'urgence,
Chers collègues, chers amis,


Merci de nous réunir aujourd'hui, car il est de notre devoir collectif d'apporter une aide immédiate et soutien économique massif à l'Ukraine. En sa qualité de présidence du Conseil de l'Union européenne, la France salue cet élan de solidarité sans précédent qui nous unit depuis les premiers jours du conflit.

Nous voyons chaque jour s'accumuler les conséquences humanitaires et les destructions suscitées par l'agression de l'Ukraine par la Russie et subies par le peuple ukrainien. Elles sont insupportables.

Dès le déclenchement de cette guerre, la France a débloqué 100 millions d'euros pour l'aide humanitaire, qui servent notamment à financer les organisations internationales et les ONG présentes sur le terrain. Déjà, 800 tonnes de biens humanitaires et médicaux ont été acheminés en Ukraine et dans les pays de la région. La France est au rendez-vous, aujourd'hui encore.

Au total, la France a débloqué en 2022 une somme de 1,7 milliard de dollars en faveur de l'Ukraine. Au-delà de l'aide humanitaire, nous avons en effet mis à disposition du gouvernement ukrainien des dispositifs d'aide budgétaire directe, et nous continuons de soutenir et de garantir les investissements et les exportations en Ukraine. Ces derniers sont essentiels pour la reconstruction de l'économie ukrainienne à un moment critique, et pour renforcer sa résilience sur le long terme.

Plus de deux mois après le début de l'agression russe, les besoins humanitaires de la population et la situation économique du pays appellent un nouvel effort de la communauté internationale, qui soit à la hauteur des destructions d'infrastructures civiles. Aujourd'hui, je souhaite vous annoncer que la France portera son appui global à 2 milliards de dollars afin de répondre aux besoins exprimés par le président ukrainien. La France continuera à agir de manière concertée dans le cadre de l'Union européenne, avec nos partenaires européens, dans le cadre aussi du G7 et des institutions financières internationales, afin d'être collectivement à la hauteur des besoins de l'Etat ukrainien face à la catastrophe de cette guerre.

La guerre en Ukraine entraîne par ailleurs de graves répercussions économiques sur le plan international, et fait peser un poids injuste sur les économies les plus vulnérables, notamment à travers la hausse des prix des produits de base essentiels, dans les domaines de l'alimentation et de l'énergie. La France est à l'initiative avec ses partenaires pour minimiser l'impact de l'agression russe sur ces pays. A travers l'initiative FARM en particulier, endossée par toute l'Union européenne, que nous souhaitons déployer en lien avec l'Union africaine dans le cadre à la fois du G7 et du G20 et de nos partenariats, nous travaillons avec l'ensemble de nos partenaires pour apaiser les tensions sur les marchés agricoles mondiaux, renforcer la solidarité vis-à-vis des pays les plus impactés, et continuer d'investir dans la production agricole locale.  FARM est une réponse internationale que nous avons conçue, voulue avec le Président Macky SALL, qui a vocation à répondre à la crise alimentaire qui sera une conséquence directe de la guerre en Ukraine.

Je veux également, à l'occasion de cette conférence qui nous réunit à Varsovie, saluer la mobilisation exceptionnelle des voisins européens de l'Ukraine, et parmi eux celui en particulier du peuple polonais qui a accueilli depuis le 24 février dernier plusieurs millions d'Ukrainiennes et d'Ukrainiens. La Pologne s'est mobilisée à tous les niveaux pour faire face à la détresse, au malheur de ces personnes qui ont été contraintes de quitter l'Ukraine. La solidarité exprimée par la Pologne, la Slovaquie, la Roumanie, la Hongrie, la République Tchèque, la Moldavie, est exceptionnelle et il est juste et normal que nous puissions, collectivement, les appuyer dans leur effort de solidarité au même titre que l'appui direct que nous apportons à l'Ukraine. J'ajoute que nous devons nous organiser et être prêts à assumer cet effort dans la durée, dans le contexte d'un conflit qui, malheureusement, risque de se poursuivre et dont nous n'avons pas encore vu toutes les conséquences dramatiques.

La détermination et la dignité de la population et des autorités ukrainiennes forcent l'admiration de tous. La France entend leur montrer toute sa solidarité en agissant, en prenant ses engagements aujourd'hui à vos côtés et en le faisant dans l'avenir.


Je vous remercie.

Thématiques :