Déclaration de Mme Catherine Colonna, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, en réponse à une question sur le conflit en Ukraine, à l'Assemblée nationale le 2 août 2022.

Intervenant(s) :

Circonstance : Question au Gouvernement à l'Assemblée nationale

Prononcé le

Texte intégral

Nous sommes effectivement à un moment de bascule. Une bascule morale, tout d'abord, car la violence dont l'Ukraine est victime ne connaît aucune borne. Les crimes de guerre, les exactions, les assassinats, les tortures, dont les Ukrainiens et parfois les prisonniers ukrainiens sous protection de la Russie sont victimes, nous le rappellent hélas à nouveau, vous l'avez dit. Une bascule sécuritaire également, car ce conflit à nos portes concernent nos vies. C'est notre défense, notre sécurité alimentaire, notre sécurité énergétique qui sont en jeu.

Face à cette réalité dont la Russie de Vladimir Poutine a la seule responsabilité, notre premier devoir est de soutenir l'Ukraine, qui lutte pour sa souveraineté, pour son indépendance, pour son destin européen et démocratique. Mais il s'agit aussi pour nous de défendre un ordre international fondé sur le droit et fondé sur le respect de la Charte des Nations unies, ce qui nous concerne tous.

Notre engagement repose sur quatre piliers. Un soutien politique, humanitaire et économique, concrètement, c'est 2 milliards d'euros pour la France, 9 milliards pour l'Union européenne, et le statut de candidat. Un soutien militaire avec des équipements qui démontrent leur utilité sur le théâtre, par exemple les canons Caesar ou les véhicules d'infanterie. La lutte contre l'impunité, avec notamment ce que nous faisons avec la Cour pénale internationale. Et enfin, des sanctions strictes contre la Russie afin de perturber le financement de son effort de guerre.

Cette politique, Monsieur le Député, nous pouvons en effet en être fiers, et nous en sommes fiers, collectivement, en tant que Français, et en particulier face à ceux qui voudraient, de façon indigne, placer la victime et le bourreau sur le même plan.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 3 août 2022

Thématiques :