Interview de M. Bruno Le Maire, ministre de l'économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique, à RTL le 13 octobre 2022, sur les difficultés d'approvisionnement des stations-service, le prix des carburants, le budget pour 2023 et l'inflation.

Texte intégral

 

AMANDINE BEGOT
Bonjour Monsieur le Ministre.

BRUNO LE MAIRE
Bonjour.

AMANDINE BEGOT
Et merci d’être là. Quand va-t-on enfin pouvoir faire un plein d’essence sans problème, pas la semaine prochaine ?

BRUNO LE MAIRE
Le plus tôt sera le mieux.

AMANDINE BEGOT
Bruno LE MAIRE, la pénurie de carburants d’abord, on s’est tous couchés hier soir en entendant Emmanuel MACRON nous promettre une amélioration pour le courant de la semaine prochaine. Ce matin, on se réveille en découvrant que la CGT refuse la proposition de discussion avec la direction de TOTAL, qu’elle appelle en plus à une mobilisation générale dans tous les secteurs pour défendre le droit de grève. Est-ce que les Français vont pouvoir faire leur plein normalement dans les prochains jours, a priori, pas la semaine prochaine, on est d’accord ?

BRUNO LE MAIRE
Non, moi, j’espère bien que ce sera la semaine prochaine, c’est l’objectif qu’a fixé le président de la République, parce que c’est tout simplement insupportable pour nos compatriotes, enfin, les mères de famille qui ne peuvent pas déposer leurs enfants à l’école, ou les pères de famille, les salariés qui ne peuvent pas…

AMANDINE BEGOT
Les soignants qui renoncent à aller voir certains patients…

BRUNO LE MAIRE
Se rendre sur leur lieu de travail, les aides-soignantes qui vous appellent et vous disent : moi, je ne peux pas aller au chevet de la personne dont je m’occupe, c’est tout simplement insupportable. Et par ailleurs, il n’y a aucune raison de bloquer le pays. La vraie question, c’est : qu’est-ce que veut la CGT, est-ce que la CGT veut des négociations salariales, c’est parfaitement légitime, c’est le rôle d’une organisation syndicale, est-ce qu’elle veut le blocage général du pays, c‘est totalement inacceptable. Donc la CGT doit clarifier sa position. TOTAL a tendu la main pour des négociations, il était temps, eh bien, il faut que la CGT saisisse la main qui a été tendue, ouvre des négociations de bonne foi, et parvienne à un accord salarial, comme le font d’ailleurs – je le constate – les autres organisations syndicales, qui sont responsables, qui ont discuté, qui ont négocié, qui ont obtenu un compromis, ça a été le cas chez ESSO. La CGT doit faire la même chose, mais doit répondre à cette question : que veut-elle, le blocage général ou les négociations de bonne foi.

AMANDINE BEGOT
Je retiens deux choses dans ce que vous dites, vous dites : demander des augmentations de salaire, c'est tout-à-fait normal, et, j'allais dire, je pourrais peut-être ajouter, et vous me direz si c'est le cas, qui plus est chez TOTAL, quand on connaît les bénéfices qui ont été faits…

BRUNO LE MAIRE
Bien sûr…

AMANDINE BEGOT
C'est normal. Hier encore, Elisabeth BORNE a dit : toutes les entreprises doivent augmenter les salaires…

BRUNO LE MAIRE
Bien sûr, enfin, pardon, mais ça fait des mois, Amandine BEGOT, que je dis, matin, midi et soir : toutes les entreprises qui le peuvent doivent augmenter les salaires…

AMANDINE BEGOT
Et TOTAL le peut…

BRUNO LE MAIRE
Je ne dis pas, il faut qu’elles regardent…

AMANDINE BEGOT
TOTAL le peut…

BRUNO LE MAIRE
Je dis : elles doivent augmenter les salaires. Il est évident que TOTAL a la capacité de verser des salaires et de faire des augmentations de salaires, ils ont commencé à le faire, je pense que ça ne leur pose absolument aucune difficulté…

AMANDINE BEGOT
Donc TOTAL doit montrer l'exemple, c'est ce que vous dites…

BRUNO LE MAIRE
Mais évidemment, évidemment que TOTAL doit augmenter ces salaires, elle a commencé à le faire, cette entreprise a aujourd'hui des bénéfices qui sont importants. TOTAL a versé des dividendes, il faut que le partage de la valeur en France soit équitable. Donc TOTAL a les moyens d'augmenter les salaires, a les moyens d'augmenter l'intéressement et la participation. Toutes les entreprises, au-delà de TOTAL…

AMANDINE BEGOT
Aller aux 10%, que demandent les syndicats ou pas ?

BRUNO LE MAIRE
Ah mais, ce n’est pas à moi de le faire, si le ministre des Finances commence à poser des négociations salariales, on ne va pas s’en sortir. Mais en revanche, je peux vous dire qu’ils ont la capacité, donc le devoir d'augmenter les salaires de tous leurs salariés, dans les proportions qu’ils négocieront avec les organisations syndicales.

AMANDINE BEGOT
L’autre chose que je retiens, Bruno LE MAIRE, c'est, vous dites : la direction de TOTAL a tardé, elle a tardé ?

BRUNO LE MAIRE
Oui, elle a tardé, bien sûr, si nous en sommes là, ce n'est pas la faute du gouvernement, du président de la République…

AMANDINE BEGOT
Ce n’est pas blanc ou noir, il y a les deux côtés…

BRUNO LE MAIRE
Non, ce n’est pas blanc ou noir, simplement…

AMANDINE BEGOT
Et du côté de la CGT et du côté…

BRUNO LE MAIRE
Maintenant, il y a nos compatriotes, et c'est nous, notre préoccupation principale, ils ont besoin de vivre normalement, ils ont besoin de se déplacer normalement, tout ça génère en plus, beaucoup d'agacement, beaucoup de stress, on le voit dans les stations-services, beaucoup d'angoisse, beaucoup d'inquiétudes, nous n'avons pas besoin de ça, il y a l’hiver qui arrive, nous sommes tous fatigués…

AMANDINE BEGOT
Et alors, qu’est-ce que va faire le gouvernement…

BRUNO LE MAIRE
Nous n’avons pas besoin d'avoir en plus ce stress et cette inquiétude qui sont générés par les pénuries de carburants dans les stations-services, donc j'appelle la CGT à la négociation, j'appelle TOTAL à ouvrir ces négociations de bonne foi, et j'espère qu'un accord pourra être trouvé dans les jours qui viennent.

AMANDINE BEGOT
Sinon, qu'est-ce qu'on fait, la réquisition, on voit, il y a un dépôt qui a été réquisitionné, c'est un dépôt EXXON MOBIL, parce qu'il y a eu un accord, chez TOTAL, il n’y a pas d'accord, est-ce qu'on peut réquisitionner deux dépôts, un dépôt, en moyenne, c’est 60 stations-services d'approvisionnées seulement sur 11.000, quand on voit le temps que prend une réquisition, ça va être long ?

BRUNO LE MAIRE
C'est long, mais ce sera fait, tout simplement parce que la responsabilité du gouvernement, pour le coup, c'est d'assurer la continuité de la vie économique de la nation.

AMANDINE BEGOT
Mais ce sera fait sous combien de temps, les vacances scolaires par exemple, c’est dans dix jours…

BRUNO LE MAIRE
Ce sera fait, Amandine BEGOT…

AMANDINE BEGOT
Ce sera fait avant les vacances de la Toussaint ?

BRUNO LE MAIRE
Je pense que la Première ministre a été extrêmement claire, ce sera fait tout de suite, dès lors qu'il y a eu un accord, et que, donc, il n'y a plus aucune raison de bloquer les dépôts de carburants. Notre responsabilité, ma responsabilité de ministre de l'Economie, c’est : assurer la continuité de la vie économique de la nation. Dans quelques instants…

AMANDINE BEGOT
Et vous allez recevoir justement les entreprises…

BRUNO LE MAIRE
Voilà, exactement, je vais recevoir dans quelques instants toutes les fédérations professionnelles, juste en sortant de RTL, je vais recevoir l'industrie automobile, l'industrie aéronautique, je vais recevoir les agriculteurs, l'agroalimentaire, le bâtiment, bien entendu, pour regarder avec toute cette fédération trois choses, la première : est-ce que les dispositifs qui ont été adoptés dans la charte des fournisseurs, sur les tarifs de l'énergie, sont bien respectés par les fournisseurs d'énergie, parce que c'est très important pour les PME et pour toutes les entreprises. 2°) : quelles sont les conséquences de cette pénurie de carburants sur la vie de ces entreprises. Et 3°) : comment est-ce que nous pouvons mettre en oeuvre le dispositif de soutien européen, le guichet unique qui sera ouvert à partir du 1ernovembre pour que toutes les entreprises qui aujourd'hui arrivent pas à payer leur facture d'électricité, pas à payer leur facture de gaz puissent passer ce moment-là sans difficulté et être soutenues facilement et largement ; vous voyez, on va adopter la même méthode que celle que j'avais adoptée pendant la crise du Covid, recevoir très régulièrement toutes les fédérations professionnelles pour être à leur écoute et leur apporter des réponses.

AMANDINE BEGOT
Il nous reste moins de 3 minutes, Bruno LE MAIRE, et les sujets ne manquent pas. Juste d’un mot, est-ce que vous souhaitez que TOTAL prolonge sa ristourne au-delà du 1er novembre, elle doit passer de 20 à 10 centimes ?

BRUNO LE MAIRE
Moi, je souhaite que TOTAL trouve un accord salarial, ma seule préoccupation…

AMANDINE BEGOT
Bon, le gouvernement…

BRUNO LE MAIRE
Je le redis, c'est la libre circulation de nos compatriotes.

AMANDINE BEGOT
Le gouvernement, lui, ne prolongera pas la ristourne ?

BRUNO LE MAIRE
Non, le gouvernement ne prolongera pas la ristourne, en revanche…

AMANDINE BEGOT
Même si les prix augmentent ?

BRUNO LE MAIRE
Mais si jamais les prix augmentent, on voit aujourd’hui que le prix du baril augmente, il a augmenté de près de 10 %, croyez-moi, je suis ça au jour le jour, je n'exclus pas un soutien pour les automobilistes et à tous ceux qui n'ont pas d'autre choix que de prendre leur voiture pour aller travailler, donc ce sera un soutien ciblé…

AMANDINE BEGOT
Vous vous êtes fixé un seuil ?

BRUNO LE MAIRE
Mais ça dépendra du prix des carburants à la pompe…

AMANDINE BEGOT
A partir de quel prix ?

BRUNO LE MAIRE
Mais je peux vous garantir que je suis ça au jour le jour, et si jamais les prix des carburants devaient exploser, notre soutien sera ciblé sur toutes celles et tous ceux qui sont obligés de prendre leur voiture pour aller travailler.

AMANDINE BEGOT
C'est compliqué également à l'Assemblée nationale, les députés ont adopté cette nuit un amendement pour taxer les super dividendes, amendement qui avait été déposé par le MoDem, contre l'avis du gouvernement, voté par une partie des députés Macronistes, par ceux de LFI, et ceux du Rassemblement national, est-ce qu'il n’est pas tant de sortir le 49.3, Bruno LE MAIRE ?

BRUNO LE MAIRE
Non, non, je prendrai le temps qu'il faut avec le ministre des Comptes publics, Gabriel ATTAL, je l’ai dit hier à l'ouverture de l'examen du budget, nous avons tout notre temps. Et je pense que le budget…

AMANDINE BEGOT
Ce ne sera pas aujourd'hui, pas demain, pas cette semaine ?

BRUNO LE MAIRE
Non, ce ne sera pas aujourd'hui, ce ne sera pas demain, et ce ne sera pas cette semaine, le 49.3. Et d'ailleurs, je vais vous dire, s'il y a la moindre chance de ne pas déposer un 49.3, nous saisirons cette chance, pourquoi, parce que le budget, c'est un acte fondamental dans la vie d'une nation, vous choisissez vos dépenses, vous choisissez vos recettes, vous choisissez les impôts et le montant des impôts, vous regardez quels services publics vous allez soutenir en priorité, quelle politique vous allez défendre en priorité, quelle protection vous allez financer, notamment contre l'inflation. Donc ça mérite un débat approfondi, je prendrai tout le temps nécessaire pour aller au bout de ces débats. Mais à la fin des fins, il faut bien un budget…

AMANDINE BEGOT
Il faudra un budget…

BRUNO LE MAIRE
Pour nos compatriotes et pour la France.

AMANDINE BEGOT
L'inflation, dernier mot, vous en parliez à l'instant, le panier RTL fête aujourd'hui ses 1 ans, 13 produits du quotidien, ça va des oeufs au steak haché, en passant par le café et le dentifrice…

BRUNO LE MAIRE
Je connais bien le panier RTL.

AMANDINE BEGOT
Il a pris près de 25% en un an, ça veut dire que sur un caddie de 100 euros, on est passé à 125 euros, c'est intenable, vous êtes d'accord ?

BRUNO LE MAIRE
Eh bien, les prix alimentaires, oui, c'est ce qui aujourd'hui pénalise, peut-être même encore plus, nos compatriotes, que les prix de l’énergie…

AMANDINE BEGOT
Ça va durer combien de temps, ça, Bruno LE MAIRE ?

BRUNO LE MAIRE
Mais nous, notre évaluation, c'est qu'à partir de la mi- 2023, l'inflation devrait commencer à refluer, mais je rappelle que la protection que nous avons apportée sur les prix du gaz et les prix de l'électricité, ça va être 15% en janvier, ça aurait dû être plus 110 ou plus 120%, plus 180 ou plus 200 euros…

AMANDINE BEGOT
Mais l’alimentation, on avait parlé d’un chèque alimentation, ça, c’est abandonné ?

BRUNO LE MAIRE
Oui, mais, vous savez, Amandine BEGOT…

AMANDINE BEGOT
Il est abandonné ou pas ?

BRUNO LE MAIRE
Moi, j’ai 4 enfants, j'ai une famille, et j'ai un seul budget, donc le budget que vous ne dépensez pas sur l'électricité ou sur le gaz, ça vous permet d'avoir un peu plus de moyens sur l'alimentation. Donc, nous, nous avons fait un choix stratégique avec le président de la République et avec le Premier ministre de l'époque, Jean CASTEX, en octobre 2021, c'est de plafonner les prix du gaz et de plafonner les prix de l’électricité. Je pense que c'était une décision juste, équitable, et surtout efficace.

AMANDINE BEGOT
Il est abandonné le chèque alimentation, juste oui ou non ?

BRUNO LE MAIRE
Non, il n’est pas abandonné, non, absolument pas, on va continuer à travailler là-dessus, mais tant qu’on un chèque qui ne profite pas en priorité aux produits agricoles français, je ne donne pas mon feu vert, parce que je ne vais pas dépenser l'argent des Français, l'argent des contribuables, pour aller financer l'approvisionnement agricole de l'étranger.

AMANDINE BEGOT
Merci beaucoup Bruno LE MAIRE.

YVES CALVI
TOTAL a les moyens d'augmenter les salaires et le devoir de le faire, vient de nous dire notamment Bruno LE MAIRE.


Source : Service d’information du Gouvernement, le 14 octobre 2022