Communiqué conjoint franco-allemand sur le conflit en Ukraine et la coopération militaire entre la France et l'Allemagne, le 22 janvier 2023.

Texte intégral

Concernant l’Ukraine :

- La France et l’Allemagne continueront de coordonner étroitement leur soutien militaire afin  de fournir à l’Ukraine les capacités et les formations à destination de ses soldats qui sont  nécessaires pour rétablir son intégrité territoriale. Elles continueront de réévaluer l’étendue de  leur soutien en fonction de l’évolution de la situation sur le terrain.

- La France et l’Allemagne travailleront ensemble pour renforcer la posture de défense de l’Alliance et elles prévoient de mener des exercices de la Brigade franco-allemande en Lituanie  et en Roumanie avant la fin de l’année 2024.

Concernant l’armement et la défense :

- La France et l’Allemagne sont en train de développer un système de combat aérien futur  (SCAF) avec l’Espagne dans le cadre d’une collaboration très étroite. Ce projet, qui permet de  développer et d’appliquer des technologies de pointe, fournira à nos forces armées l’équipement  le plus sophistiqué et contribuera à maintenir une industrie européenne compétitive dans le  secteur de l’aviation militaire ces prochaines décennies. Tandis que la responsabilité globale du  projet incombe à la France, les différents secteurs concernés travailleront selon une approche  coopérative et équilibrée. Nous accueillons très favorablement la signature de contrats  industriels qui marquent le début de la prochaine phase du projet. Une structure de gouvernance  solide garantira le bon avancement du projet en fonction des attentes et des besoins  opérationnels.

- La France et l’Allemagne sont déterminées à accomplir d’importants progrès concernant le  projet de système de combat terrestre principal (SCTP). Cela implique notamment de convenir  d’un chef de file industriel concernant tous les démonstrateurs principaux de technologies  (Main Technology Demonstrators, MTD) pour obtenir une capacité opérationnelle. Les  prochaines étapes refléteront la responsabilité globale de l’Allemagne sur le projet, analogue à  celle de la France sur le SCAF.

- La France et l’Allemagne demeurent pleinement attachées à l’accord relatif au contrôle des  exportations, que l’Espagne a rejoint en 2021 et qui constitue une condition préalable essentielle de la poursuite de leur coopération dans le domaine de l’armement.

- Nous soutenons dans le cadre de la Coopération structurée permanente (CSP) le  développement du dispositif Twister pour qu’il devienne la réponse européenne face aux  menaces de couche supérieure, notamment les moyens hypersoniques.

- La France et l’Allemagne chargeront le Groupe de coopération militaire franco-allemand de  tirer des enseignements des différents défis observés dans le cadre de conflits récents pour  examiner des solutions européennes en matière de capacités, d’armement et de production  industrielle.

La France et l’Allemagne intensifieront leur partenariat d’armement stratégique, qui joue un rôle moteur pour le développement de l’industrie européenne de la défense.

En outre, nous entendons mener, dans le cadre de notre présence militaire dans la région  indopacifique, un exercice franco-allemand conjoint et envisageons des exercices  trilatéraux en mer impliquant les forces armées de nos partenaires de la région, afin  d’illustrer tant notre volonté que notre capacité de soutenir l’ordre international fondé  sur des règles de droit dans cette région d’importance.

Thématiques :