Texte intégral

Mme Aubry, ministre du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle a présenté une communication sur le changement de l'organisation du travail.
- Les performances des entreprises ne résultent pas seulement de la réduction de leurs coûts de production mais aussi de leur capacité à réaliser des produits et des services de qualité suffisamment diversifiés pour répondre avec souplesse et rapidité à la demande de leurs clients.
- Les entreprises doivent en conséquence concevoir des modes d'organisation du travail qui, tout en favorisant leur compétivité, permettent de développer les qualifications des salariés.
- En instaurant une organisation du travail plus qualifiante, l'entreprise répond aux aspirations des salariés d'exercer un travail présentant plus d'intérêt et au contenu plus riche, de parvenir à une qualification et donc à une meilleure rémunération, tout en ouvrant des perspectives de carrière.
- Cette politique constitue aussi un élément important de la lutte pour l'emploi et contre l'exclusion.
- L'Etat n'entend imposer aucun modèle ni se substituer aux entreprises et aux organisations professionnelles et syndicales.
- Il entend en revanche encourager les entreprises à agir dans cette direction par une action de sensibilisation et par la mobilisation des aides qui ont été mises en place en ce domaine : aide au diagnostic, aide au conseil, aide à l'action. Les interventions de l'agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail seront développées.