Déclaration de M. Frédéric Mitterrand, ministre de la culture et de la communication, sur le rôle du Conseil national de l'ordre des Arts et des Lettres, Paris le 2 avril 2012.

Texte intégral


Je tiens tout d’abord à vous remercier tous de votre présence aujourd’hui au Ministère de la Culture et de la Communication à l’occasion du renouvellement du Conseil de l’ordre des Arts et des Lettres. J’ai souhaité inviter aujourd’hui les anciens membres et les nouveaux membres du Conseil de l’ordre des Arts et des Lettres ainsi que quelques commandeurs et chevaliers que j’ai eu l’occasion de nommer depuis mon arrivée rue de Valois.
En effet, votre présence, aux côtés de représentants de l’administration du Ministère et de membres de mon Cabinet, atteste de la vitalité de cet ordre (je cite le décret de 1957) – « destiné à récompenser les personnes qui se sont distinguées par leurs créations dans les domaines de la culture et de la communication, ou par la contribution qu'elles ont apportée au rayonnement des Arts et des Lettres en France et dans le monde ». La distinction des Arts & Lettres, qui relève du Ministre sur l’avis du Conseil de l’ordre, reste toujours aujourd’hui, pour reprendre les termes de Malraux, particulièrement « respectée et enviée des artistes, des écrivains, des créateurs ».
Il comporte trois grades, chevalier, officier, commandeur. Sa croix a été conçue par le grand Raymond Subes. Il se réunit trois fois par an. Une de ses promotions est exclusivement consacrée à des personnalités étrangères.
À ce propos, c’est là l’une des particularités de cet ordre qui lui donne une dimension internationale à laquelle nous sommes très attachés : l’ordre des Arts & Lettres est en effet le seul ordre français à consacrer statutairement un tiers de son contingent annuel à des personnalités étrangères.
Pourquoi la nomination d’un nouveau Conseil ? Parce qu’à la suite de la réorganisation du ministère - dans le cadre de la fameuse RGPP – entrée en vigueur le 13 janvier 2010, le Conseil de l’ordre des Arts et des Lettres se devait d’être désormais en adéquation avec le nouvel organigramme. Il passe donc de 25 à 15 membres, avec 7 membres de droit, 1 représentant de la Grande Chancellerie, et 7 membres qualifiés.
Je tiens aujourd’hui à témoigner toute ma gratitude aux anciens membres du conseil, pour le remarquable engagement et l’implication exemplaire dont ils ont fait preuve tout au long de leur mandat : Henri CUECO, Arnaud d'HAUTERIVES, André DAMIEN, Odile DECQ, Alain DUTOURNIER, Daniel HUMAIR, Colette KERBER, Philippe MEYER, Marie-José NAT, Claude PARENT, Pascal THOMAS et le regretté Alain CROMBECQUE , pour les membres qualifiés.
Nicolas GEORGES, Marie-Christine LABOURDETTE, Hervé LEMOINE, Jean-Pierre SIMON pour les membres de droit.
Par votre disponibilité et vos précieux avis, vous avez indubitablement contribué au rayonnement de cet ordre ministériel, tant apprécié dans le monde de la culture, en France comme à l’étranger.
Je voudrais saluer Hugues GALL qui représente la Grande Chancellerie de la Légion d’honneur au sein du Conseil de l’ordre des Arts et des Lettres et rendre un hommage tout particulier au bâtonnier André Damien, qui a assuré la présidence du Conseil de 2000 à 2009, en y représentant alors de surcroît la Grande Chancellerie. Cher André Damien, vous avez contribué de manière très importante, pendant cette décennie, au prestige de cet ordre ; vous avez su avec talent, charisme et humour, animer les nombreuses séances du Conseil. Vos qualités de diplomatie et de rigueur ont permis à cette instance de rendre des avis éclairés et pertinents.
Je voudrais également remercier tout particulièrement mon conseiller Jean-Pierre Biron, qui m’a représenté à la présidence du conseil depuis mon arrivée rue de Valois ainsi que l’ensemble du bureau des distinctions honorifiques, dirigé par Béatrice Abbo, pour le travail accompli.
Le nouveau Conseil de l’ordre se réunira pour la 1ère fois vendredi 13 avril 2012. Il est très brillant et comprend désormais, outre le représentant de la Grande Chancellerie Hugues GALL, sept personnalités qualifiées : Marianne ALPHANT, critique littéraire et historienne d’art, Laurence EQUILBEY, chef de choeur et chef d'orchestre, Gérard GAROUSTE, artiste, Marc LAMBRON, écrivain et critique littéraire, Brigitte LEFEVRE, directrice de la danse à l'Opéra national de Paris, Bruno ORY-LAVOLLEE, conseiller-maître à la Cour des comptes, et Didier WIRTH, président du comité des parcs et jardins de France ; pour ses membres de droit, Anne-José ARLOT, Chef de l’inspection générale des affaires culturelles, Guillaume BOUDY, Secrétaire général du Ministère, Philippe BELAVAL, Directeur général des patrimoines, Georges-François HIRSCH, Directeur général de la création artistique, Laurence FRANCESCHINI, Directeur général des médias et des industries culturelles, Xavier NORTH, Délégué général à la langue française et aux langues de France, et Eric GARANDEAU, Président du Centre national du cinéma et de l'image animée. Lors de cette première réunion, vous allez étudier la promotion 2012 de personnalités étrangères dont je parlais tout à l’heure.
Mesdames et Messieurs les personnalités qualifiées, je suis très sensible au fait que vous ayez accepté de devenir membre du Conseil de cet Ordre. Je vous en remercie vivement. Votre nomination est donc effective à compter du 2 avril 2012, pour une durée de trois ans, renouvelable une fois. Grâce à votre grande connaissance des milieux culturels, je suis certain que vous apporterez un concours fructueux aux travaux de cette instance. Les avis rendus à titre consultatif au sein de celle-ci permettront au Ministre de nommer ou de promouvoir les personnalités qui lui sont proposées, en s'appuyant sur votre expertise, et celle bien sûr des membres de droit du Conseil et du représentant de la Grande Chancellerie. Je vous remercie tous d’avance de votre disponibilité et de votre implication qui sera essentielle. Je tiens à ce que ce nouveau Conseil, par son assiduité, par la pertinence et la richesse de ses propositions, par la diversité des champs étudiés continue à contribuer au rayonnement de cet ordre que j’ai l’honneur de présider. Les propositions devront plus que jamais s’adapter aux évolutions du monde de la Culture et de la Communication - je pense notamment au monde du numérique et à tous les nouveaux métiers, toutes les techniques, tous les savoirs dont s’enrichit le monde des créateurs et des professionnels de la culture. Sur tous ces points, sur le respect rigoureux des critères de sélection, sur la diversité des choix proposés, je suis sûr de pouvoir compter sur votre engagement.
Je vous en remercie d’avance.
Source http://www.culturecommunication.gouv.fr, le 13 avril 2012