Déclaration de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, en réponse à une question sur l'attentat terroriste au Kenya, à l'Assemblée nationale le 7 avril 2015.

Texte intégral

Monsieur le Député,
Comme vous l'avez très bien dit, le terrorisme est malheureusement un fléau mondial et le dernier exemple tragique en date, c'est le carnage - parce qu'il n'y a pas d'autre mot - qui a eu lieu la semaine dernière, au petit matin, au Kenya, revendiqué par ceux que l'on appelle les Shebabs. Près de 150 morts et 78 blessés ; les terroristes ont frappé les étudiants dans leur sommeil, une jeunesse qui se consacrait au savoir, à la culture et qui n'avait pas d'autre ambition que de travailler pour le développement de son pays.
Vous m'avez demandé un message. Le premier message que j'adresse, au nom, j'en suis sûr, de tous, c'est un message de solidarité.
Le deuxième message, c'est un message d'action. Dans une région où la France agit déjà, dans la corne de l'Afrique, nous participons, comme vous le savez, avec nos partenaires européens, à la reconstruction longue et difficile de la Somalie. Nous apportons une aide au développement, nous aidons concrètement à la formation des soldats somaliens et, enfin, nous soutenons l'Union africaine sur place.
Le Kenya, comme le Nigeria et comme d'autres pays d'Afrique sont vraiment l'espoir de l'Afrique. Et c'est pour cela en particulier que les Shebabs ont frappé.
À l'issue de cette séance, je me rendrai à l'ambassade du Kenya où je dirai, au nom du gouvernement de la République et j'en suis sûr à votre nom à tous, que la France est aux côtés de tous ceux qui luttent contre le terrorisme.
Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 15 avril 2015