Déclaration de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, en réponse à une question sur le conflit armé au Yémen, à l'Assemblée nationale le 9 février 2016.

Texte intégral


Lancée le 26 mars 2015, à la demande des autorités légitimes du Yémen, l'intervention de la coalition de pays arabes menée par l'Arabie saoudite a pour objectif d'assurer la stabilité et l'unité du Yémen. S'il perçoit les milices houthies comme une menace à sa frontière méridionale, le Royaume saoudien n'a aucune visée expansionniste vis-à-vis du Yémen. Seule une solution politique, acceptable par toutes les parties au conflit, dans le cadre de la résolution 2216 (2015) du conseil de sécurité des Nations unies, permettra de mettre fin à la guerre civile, dont la population yéménite est la première victime.
La France appelle ainsi au rétablissement du cessez-le-feu et à la reprise du dialogue inter-yéménite sur cette base. La France soutient pleinement à cet égard la médiation de l'envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies. S'agissant de la situation humanitaire au Yémen, la France a exprimé à plusieurs reprises sa préoccupation. Face à la gravité et l'ampleur de la crise traversée par le pays, les principes et le droit international humanitaires doivent être appliqués au Yémen, notamment concernant la population civile et les infrastructures médicales.Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 15 février 2016