Déclaration de M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, sur les relations franco-japonaises, à Paris le 20 mars 2016.

Intervenant(s) :

Circonstance : Dîner avec M. Fumio Kishida, ministre japonais des affaires étrangères, à Paris le 20 mars 2016

Prononcé le

Texte intégral

Mesdames et Messieurs,
Je suis très heureux de faire la connaissance de M. Fumio Kishida, le ministre des affaires étrangères du Japon. C'est la première fois que nous nous rencontrons. Je suis heureux de partager à la fois un moment de convivialité, autour d'un repas, mais aussi de commencer déjà à aborder toutes les questions bilatérales entre la France et le Japon. Nous parlons à juste titre d'un partenariat d'exception que j'entends continuer de promouvoir.
Nous allons bien sûr également parler de la réunion du G7 qui aura lieu à Hiroshima. C'est votre ville et votre pays, mais c'est aussi une ville symbolique pour parler de la paix. Vous l'avez évoqué d'ailleurs, Monsieur le Ministre, en parlant de la lutte contre le terrorisme. Le thème de la paix sera l'un des thèmes centraux de ce G7.
J'aurai aussi l'occasion de séjourner à Tokyo pour inaugurer le salon Bonjour France consacré à l'art de vivre français. Ce sera une manière de présenter au grand public japonais tous les atouts et tous les attraits de notre pays.
Vous savez que les relations entre le Japon et la France sont très fortes et très intenses, sur le plan politique, sur le plan stratégique, sur le plan économique mais aussi sur le plan culturel. C'est une dimension très importante que nous allons encourager ensemble avec le volet touristique notamment. Comme vous le savez, les Français sont de plus en plus nombreux à se rendre au Japon, mais la France est aussi heureuse d'accueillir - et nous souhaitons qu'ils soient encore plus nombreux - des Japonais en France.
Voilà tous les sujets et beaucoup d'autres encore que nous allons aborder. Je n'oublie pas que 2016 est aussi l'année de l'innovation en France et au Japon, c'est donc un thème essentiel pour l'avenir de nos pays, pour l'avenir de nos économies que nous devons bien sûr prendre en compte.
Monsieur le Ministre, merci de votre visite ici, ce soir, juste avant de repartir pour le Japon. Je suis certain que nous ferons du très bon travail ensemble et je serai heureux de retourner au Japon. Comme vous le savez certainement, j'y suis déjà allé plusieurs fois comme maire - j'y étais encore très récemment - et j'aurai donc le plaisir d'y retourner comme ministre des affaires étrangères de la République Française.
Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 22 mars 2016