Interview de M. Thierry Braillard, secrétaire d'Etat aux sports à LCI le 11 juillet 2016, sur le déroulement de l'Euro 2016 et la sécurité des spectateurs lors des compétitions sportives.

Texte intégral


HELENE LECOMTE
On va être très, très honnêtes, fair-play, d'abord pour féliciter le Portugal mais bien sûr qu'on aurait aimé la gagner cette coupe d'Europe et vous aussi avec ces Bleus, Thierry BRAILLARD bonjour, secrétaire d'Etat chargé aux Sports.
THIERRY BRAILLARD
Bonjour.
HELENE LECOMTE
Merci d'être avec nous sur le plateau, sur ce plateau sur lequel Lilian THURAM - champion du monde - aussi va nous rejoindre, Arlette, dans un instant. Vous avez le coeur gros, ce matin ?
THIERRY BRAILLARD
Bien sûr, bien sûr, parce que c'est toujours difficile de perdre en finale -c'est le dernier match de la compétition - et puis on perd pendant les prolongations. On a eu des occasions de but, il manquait peut-être un peu de réussite, c'est vrai que c'est très amer la réaction.
INTERVENANT
Vous l'avez trouvé comment cette équipe de France hier, elle s'est battue jusqu'au bout ?
THIERRY BRAILLARD
Elle s'est battue jusqu'au bout, peut-être à la fin un peu émoussée physiquement, vous savez c'est une compétition qui est longue, qui est dure et à la fin c'est vrai qu'on avait un jour de récupération en moins que les Portugais, c'est peut être ce genre de détail qui fait que ça se termine par une défaite et par une victoire.
ARLETTE CHABOT
Oui, cette équipe de France elle avait un fan évidemment, il s'appelle François HOLLANDE et, franchement, hier il avait l'air très, très touché lui aussi ?
THIERRY BRAILLARD
Oui, parce que...
ARLETTE CHABOT
Lui qui a l'habitude de penser que jusqu'à la fin les choses peuvent se retourner, là effectivement ce n'était pas le cas ?
THIERRY BRAILLARD
On revient de très loin, peu de gens auraient misé sur une finale de l'équipe de France il y a encore quelque temps...
ARLETTE CHABOT
Oui.
THIERRY BRAILLARD
Et c'est vrai que le président était comme nous tous très déçus, il a vraiment vécu cet Euro comme un vrai supporter et c'est frustrant, c'est une finale qui est frustrante.
ARLETTE CHABOT
Vous avez vu le plus grand nombre de matches, l'équipe du Portugal était la meilleure équipe selon vous ?
THIERRY BRAILLARD
C'est une équipe qui a un style de jeu particulier mais qui est montée en puissance durant la compétition, c'est vrai que je l'ai vue la première fois contre l'Islande à Saint-Etienne faire match nul, on se disait : « quand même ce n'est pas très bien de faire match nul contre l'Islande », on a vu qu'après le parcours de l'Islande ce n'était pas si mal et elle est montée en puissance et elle a su gérer sa compétition, elle a mérité sa place en finale et c'est un beau vainqueur de l'Euro.
ARLETTE CHABOT
Elle a peut-être cru qu'elle avait gagné l'Euro après avoir battu l'Allemagne, c'est ça ?
THIERRY BRAILLARD
La France ?
ARLETTE CHABOT
La France, oui.
THIERRY BRAILLARD
Non, je ne pense pas, parce qu'ils savaient très bien – ce sont des compétiteurs les joueurs – qu'il y avait une finale, mais il y avait je vous dis quand même ce sentiment d'avoir du mal après à accélérer, c'est quand même des joueurs qui ont plus de 170 matches officiels durant toute une saison, il arrive un moment la tête peut être là mais le corps a peut-être plus de mal à suivre.
HELENE LECOMTE
On va oublier quelques instant cette finale. Si on s'arrête à la finale et au parcours de l'équipe de France jusqu'à l'Allemagne, il y a eu les matches de poule et ensuite à partir des 8ème et des ¼ de finale il s'est passé quelque chose et il s'est passé quelque chose entre cette équipe de France et les Français qui la soutenaient ?
THIERRY BRAILLARD
Une communion, je crois que vraiment on a vu que le pays était en osmose avec cette équipe. C'est vrai qu'on a de magnifiques images qui nous reviennent en tête et de voir toutes ces personnes qui avaient envie de vivre collectivement cet évènement – d'où le succès des fan zones – les gens n'avaient pas envie de rester chez eux devant leur écran de télévision, ils avaient de vivre ça tous ensemble et vraiment les Bleus ont rendu les choses merveilleuses.
ARLETTE CHABOT
On a des nouveaux héros d'ailleurs, est-ce que cette équipe de France n'a pas bien marché aussi parce qu'au fond il n'y avait pas de super stars et les stars... Non ! C'était surtout des héros qui ont émergé au fil des matches? Il y a un peu de ça ?
THIERRY BRAILLARD
C'est surtout la belle victoire de Didier DESCHAMPS qui avait dit avant la compétition qu'il voulait un groupe, qu'il voulait une équipe, qu'il voulait une force collective et je crois que ce qui est ressorti de cette phase de compétition c'était cette force collective française avec c'est vrai tous ces joueurs, souvent très jeunes – il y en a qui ont moins de 20 ans – ce qui laisse augurer de belles perspectives pour la France.
HÉLÈNE LECOMTE
De nouveaux visages, une force collective, une cohésion, est-ce qu'il n'y a pas une leçon politique à tirer de cette aventure footballistique ?
THIERRY BRAILLARD
La seule leçon politique ce matin qu'il faut tirer c'est la France a gagné, la France a gagné en organisant cet Euro : que ce soit l'UEFA, hier j'avais le secrétaire général de l'UEFA qui m'a dit qu'il avait trouvé l'organisation française exceptionnelle ; que ce soit les équipes, vous avez vu que l'Allemagne a fait des déclarations pour remercier la France pour son hospitalité ; on a vu que tous les stades étaient pleins ; on a vu des supporters heureux ; on a vu des supporters Irlandais, des supporters Islandais, des supporters de tous les pays qui ont apporté l'image du monde à la France qui a su accueillir ces gens-là, qui a su rendre remplir les fan zones... Il me revient que j'avais vu madame CHABOT il y a quelque temps et que j'avais été interrogé sur toutes les polémiques que suscitait... je me souviens même qu'on nous demandait de fermer...
ARLETTE CHABOT
Oui.
INTERVENANT
Les fan zones.
THIERRY BRAILLARD
Les fan zones.
HÉLÈNE LECOMTE
Voire d'annuler l'Euro.
ARLETTE CHABOT
D'y renoncer, oui.
THIERRY BRAILLARD
Le gouvernement a tenu et pourtant la menace terroriste existait, existe toujours, ce qui me permet de remercier les forces de l'ordre qui ont fait un travail remarquable pendant toute cette période pour que tout soit sécurisé afin que nos compatriotes puissent s'extérioriser, faire la fête - ils l'ont faite – malheureusement ils ne l'ont pas faite jusqu'au bout, il y a la défaite d'hier, mais très globalement le bilan de cet Euro est positif pour le pays et quelque part positif aussi pour la candidature de Paris que nous avons...
ARLETTE CHABOT
On va y venir !
THIERRY BRAILLARD
Pour l'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.
ARLETTE CHABOT
On va évaluer le bilan j'allais dire économique, c'est-à-dire il y a…
THIERRY BRAILLARD
Oui, oui.
ARLETTE CHABOT
C'est une bonne opération pour la France, l'UEFA a déjà tiré son bilan et il est positif...
THIERRY BRAILLARD
Il est tombé !
ARLETTE CHABOT
Bien meilleur que lors de la précédente compétition, et pour l'économie française ?
THIERRY BRAILLARD
Il y avait un bilan a priori qui avait été fait qui faisait qu'on dégagerait 1 milliard 240 millions de recettes supplémentaires dans le pays, il se trouve que ce bilan avait été évalué sur le fait que 40 % des tickets auraient été achetés par des étrangers, il se trouve que c'est 60 %, d'où le fait qu'on a vu dans toutes les villes où il y avait des matches énormément de supporters étrangers. Donc un bilan va être fait, produit, rapidement donné et je crois qu'il sera encore meilleur, il n'y a qu'à parler à tous les commerçants des 10 villes hôtes par exemple qui ont le sourire car bien véritablement il y a eu un plus économique grâce à cet Euro.
ARLETTE CHABOT
Vous allez défendre la candidature française, l'organisation des Jeux Olympiques, c'est beaucoup plus facile aujourd'hui ?
THIERRY BRAILLARD
C'est mieux, c'est mieux, parce que je crois que cet Euro était un examen de passage énorme. On savait nous, on avait cette conviction que la France peut organiser ce genre de manifestation, qu'elle au savoir-faire, qu'elle a une attractivité, mais il fallait que là concrètement que les choses se passent bien et très concrètement les choses se bien passées - bien sûr on relèvera toujours pendant le mois de compétition qu'il y a eu tel incident ici ou tel incident là - mais, dans sa globalité, c'est des millions de personnes qui ont vécu cet Euro dans la joie, dans l'allégresse parfois et puis véritablement dans une organisation sans faille.
INTERVENANT
Au fil des dernières semaines, des derniers mois, l'image de la France à l'étranger avait été ternie, notamment par les débordements en marge des manifestations contre la loi Travail, est-ce que vous pensez que ce mois d'Euro a pu permettre de « laver » l'image de la France à l'étranger ?
THIERRY BRAILLARD
Je ne pense pas, j'en suis sûr, je suis sûr on a donné l'image d'un pays qui était beau, d'un pays qui était joyeux et je vous dis il n'y a qu'à voir même encore les images d'hier... bon c'est vrai que beaucoup de Portugais ont fêté leur victoire, c'est bien normal, mais on a vu des images de fraternité entre Français et Portugais, de respect, d'avoir voulu vivre ensemble ces moments-là, ces moments de sport et je crois que tout le monde aujourd'hui se dit que l'Euro a été une formidable chance pour la France de donner au monde entier l'image qu'on avait envie de donner d'elle.
HELENE LECOMTE
Une chance ou une simple trêve qui ne va peut-être durer que le temps de l'été ?
THIERRY BRAILLARD
Moi je crois que ça ne va pas durer le temps de l'été, je crois que...
ARLETTE CHABOT
Ça c'est l'espoir du politique, c'est du genre…
HELENE LECOMTE
Oui, ça c'est votre espoir, mais...
ARLETTE CHABOT
Espérons que la paix va revenir…
THIERRY BRAILLARD
Oui, mais c'est toujours la… vous savez il y a des... vous avez d'un côté...
ARLETTE CHABOT
Alors qu'il y a des manifs qui sont déjà programmées pour la rentrée contre la loi El Khomri, etc. ?
THIERRY BRAILLARD
Vous avez d'un côté les politiques qui essaient de tirer des constats et c'est vrai il y a les journalistes - mais vous êtes votre métier – qui cherchent toujours à se dire : comment on pourrait leur faire dire que ça n'ira pas comme ils l'entendent ? Moi je pense...
ARLETTE CHABOT
Ils ne sont pas pervers à ce point-là, Thierry BRAILLARD ?
HELENE LECOMTE
Ce n'est pas forcément ce qu'on cherche à vous faire dire ?
THIERRY BRAILLARD
Je pense que l'Euro a été un formidable succès, que l'image du pays va rester pour des mois et des mois comme celui d'un pays capable d'organiser une grande fête populaire, populaire, où tout le monde à profiter de cet évènement ; ensuite bien entendu le calendrier politique reprend ses droits et que, s'il y a des manifestations, il y en aura, mais il y en a toujours eu avant et il y en aura après, en tout cas cet Euro aura montré la capacité de la France à pouvoir organiser une magnifique compétition.
ARLETTE CHABOT
On parlait de la candidature française aux J.O, vous allez vous rendre aux Jeux Olympiques dans quelques semaines – c'est au mois d'août – là aussi c'est important à la fois de soutenir bien sûr les athlètes Français et de dire au passage : « vous avez vu ce qui s'est passé en France à propos de l'Euro, là on a été bons ».
THIERRY BRAILLARD
Oui, et puis un détail a échappé à beaucoup de spécialistes – parce que là c'est vrai que l'Euro concentrait toute l'attention – vous savez qu'on va quasiment battre le record de la délégation française à Rio, plus de 400 athlètes sont sélectionnés pour nous représenter, on n'a jamais vu ça, c'est un record, ce qui veut dire que le sport français se porte bien, ce qui veut dire que les couleurs françaises vont aussi briller – comme vous le disiez – cet été au Brésil et je crois que tout cela montre aussi cette image d'un pays qui avance et qui n'est pas aussi mauvais que certains parfois veulent bien le décrire.
ARLETTE CHABOT
Un directeur du lobbying à Rio...
HELENE LECOMTE
Et vous avez dit que les... ce sont les basketteurs de Tony PARKER qui, eux, se sont qualifiés hier.
THIERRY BRAILLARD
Oui, à 15 hier, ils se sont qualifiés contre le Canada, donc c'est pour ça qu'on va avoir une délégation de plus de 400 athlètes.
ARLETTE CHABOT
Oui. Vous allez faire du lobbying à Rio pour la France ?
THIERRY BRAILLARD
En tout cas on va essayer de montrer que la France est un beau pays et que la France aime accueillir le monde.
ARLETTE CHABOT
Oui, et, comme il y a toujours une petite polémique en France, on voit que la maire de Paris…
THIERRY BRAILLARD
Oui, je m'en suis rendu compte.
ARLETTE CHABOT
Demande que la France renonce à être candidate pour l'exposition universelle afin de ne pas gêner la candidature pour les JO ?
INTERVENANT
Il va falloir choisir ?
ARLETTE CHABOT
Il va falloir choisir ?
THIERRY BRAILLARD
Il faut que tous ceux qui sont les partenaires et qui veulent organiser ce genre de manifestation se mettent d'accord, je ne sais pas si le dossier de la candidature pour l'exposition universelle de 2025 est bouclé totalement, il ne me semble pas, en tout cas la candidature pour les jeux de 2024 l'est et on sera tous derrière et on espèrera que le 13 septembre 2017, à Lima, Paris soit la ville qui soit choisie pour organiser ces jeux.
ARLETTE CHABOT
Donc, on a jusqu'au...
HELENE LECOMTE
Donc, s'il fallait choisir, votre choix est fait ?
ARLETTE CHABOT
Voilà ! Oui, le choix est fait et on a jusqu'au mois de septembre pour montrer à quel point on est bons et à quel point la France sera accueillir des JO à Paris ?
THIERRY BRAILLARD
Septembre 2017 !
ARLETTE CHABOT
Septembre 2017, oui, on a jusqu'au...
THIERRY BRAILLARD
Voilà. Donc, entre temps, il y aura eu aussi quelques évènements en France...
ARLETTE CHABOT
Il parait !
THIERRY BRAILLARD
Et donc qui montreront la dynamique d'un pays.
ARLETTE CHABOT
Oui. Merci beaucoup Thierry BRAILLARD.
THIERRY BRAILLARD
Merci à vous.
Source : Service d'information du Gouvernement, le 25 juillet 2016