Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, en réponse à une question sur la situation au Tchad et sur la lutte contre le terrorisme au Sahel, à l'Assemblée nationale le 12 février 2019.

Intervenant(s) :

Circonstance : Réponse à une question au gouvernement à l'Assemblée nationale

Prononcé le

Texte intégral

Merci monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Députés,
Monsieur le Député,


Vous avez raison de rappeler la force de l'amitié et de l'histoire commune que nous avons avec ce grand pays qu'est l'Italie. Vous avez également raison de rappeler l'importance des échanges que nous avons avec le peuple italien, qu'ils soient culturels, qu'ils soient économiques ou industriels, la coopération industrielle entre la France et l'Italie est considérable, et nous souhaitons que cette relation historique perdure. Malheureusement, notre pays a été instrumentalisé depuis quelques mois par le débat de politique intérieure italien ; Nous le regrettons.

Jusqu'à présent, nous avions eu des observations mesurées, nous avions invité l'ambassadrice d'Italie en France à venir nous rencontrer pour lui dire qu'il fallait éviter de franchir un certain nombre de bornes. Là, le vice-président du Conseil M. Di Maio a franchi une étape lourde que vous avez évoquée, venant inopinément en France, et ayant cru bon de rencontrer un représentant des gilets jaunes qui par ailleurs, avait fait des déclarations appelant au renforcement de la guerre civile en France et à un renversement du gouvernement par l'armée.

Evidemment là, c'est une véritable provocation et nous avons rappelé notre ambassadeur. C'est une mesure temporaire, permettant nous l'espérons, les explications nécessaires.

La France veut que les relations entre l'Italie et notre pays puissent retrouver un cours normal. Pour cela, il faut un impératif, c'est le respect mutuel. Quand les conditions du respect mutuel seront retrouvées, alors nous trouverons nous-mêmes un fil normal de nos relations, malgré la divergence que nous avons avec le gouvernement italien actuel.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 14 février 2019