Déclaration de Mme Brune Poirson, secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, en réponse à une question sur la position de la France à la COP25 de Madrid, à l'Assemblée nationale le 10 décembre 2019.

Intervenant(s) :

  • Brune Poirson - Secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire

Circonstance : Question au Gouvernement posée par M. François-Michel Lambert, député Libertés et Territoires) des Bouches-du-Rhône, à l'Assemblée nationale le 10 décembre 2019

Prononcé le

Texte intégral

Monsieur le Député,


"Écoutons, écoutons, écoutons", dites-vous ; non seulement nous écoutons, mais, en outre, nous agissons. J'étais il y a quelques jours encore, avec le Premier ministre, à Madrid, à la COP25. Elisabeth Borne y est en ce moment même.

Nous sommes au rendez-vous. La France se bat pour la neutralité carbone au niveau européen.

Aujourd'hui encore, à la veille de la publication du Green Deal européen, nous nous engageons pour demander que soit fixé l'objectif de 55% de réduction des émissions carbone d'ici à 2030. Mieux encore, nous mobilisons des financements. Il y a quelques mois encore, nombreux étaient ceux qui prédisaient que nous échouerions à mobiliser les financements climat. Or non seulement la France a été au rendez-vous, mais c'est grâce à la France, grâce à l'implication d'Emmanuel Macron, grâce à celle du Premier ministre, de tous les ministres ici présents, du ministère des finances, que nous avons réussi à lever près de 10 milliards de dollars pour le climat !

De plus, nous avons transformé, avec nos partenaires européens, la Banque européenne d'investissement en banque du climat. Ce sont ainsi 1 000 milliards d'euros qui vont être investis dans la transition écologique d'ici à 2030. Tout cela, c'est cette majorité qui y a travaillé, qui a voté en matière climatique des lois très ambitieuses qui commencent à s'appliquer dès maintenant.

Où est la France, me demandez-vous, Monsieur le Député ? Elle est plus qu'au rendez-vous : elle est l'une des lumières dans le chaos actuel, à l'échelle internationale, en matière de préservation de l'environnement.

Il faut encore des nations courageuses ; nous en sommes une : nous sommes sur le devant de la scène et nous n'avons jamais craint d'afficher nos ambitions climatiques !


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 13 décembre 2019
 

Thématiques :