Déclarations de Mme Brune Poirson, secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, en réponse à des questions sur la position de la France vis-à-vis de la COP25, à l'Assemblée nationale le 17 décembre 2019.

Intervenant(s) :

  • Brune Poirson - Secrétaire d'État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire

Circonstance : Questions au Gouvernement posées par MM. Bertrand Plancher, député (Libertés et Territoires) de la Meuse, et Ugo Bernalicis, député (LFI) du Nord, à l'Assemblée nationale le 17 décembre 2019

Prononcé le

Texte intégral

Vous l'avez souligné avec raison, Monsieur le Député, 2020 sera véritablement une année charnière à l'échelle internationale en matière de lutte contre le réchauffement climatique, notamment avec la COP26, qui se tiendra à Glasgow. La France sera alors au rendez-vous, comme elle a été au rendez-vous de toutes les COP, sans exception, parce qu'elle est le pays hôte de l'Accord de Paris et parce que nous nous battons pour que l'Europe ait la position la plus ambitieuse possible et soit le premier continent à atteindre la neutralité carbone.

L'année 2020 sera aussi absolument cruciale parce que se réunira, en Chine, la quinzième conférence des parties à la convention sur la diversité biologique, la COP15 biodiversité. La COP15 biodiversité aura lieu l'année prochaine en Chine. La France répond présent depuis le début. Nous travaillons main dans la main avec les Chinois pour obtenir le résultat le plus ambitieux possible. L'enjeu de la COP15 biodiversité est équivalent à ce qu'était celui de la COP21.

En France, nous nous battons à tous les niveaux, pour être à la hauteur des ambitions. Nous travaillons avec l'ensemble des pays européens en vue d'instituer un mécanisme d'inclusion carbone aux frontières. Ce mécanisme est, vous l'avez souligné, absolument essentiel.

Il y a quelques années encore, l'idée était presque taboue en Europe. Aujourd'hui, son bien-fondé est reconnu, et nous y travaillons activement avec nos partenaires européens.


La maison brûle, Monsieur le Député, et la France regarde l'écologie et la solidarité! C'est pour cette raison que notre pays était représenté à la COP25 par le Premier ministre ; c'est pour cette raison que, vous l'avez dit vous-même, plusieurs membres du gouvernement se sont non seulement rendus à Madrid, mais y ont passé beaucoup de temps.

Comme tous les députés ici, vous savez certainement que ce n'est pas la France qui négocie. Ce n'est pas la France qui négocie, mais l'Union européenne ! La France est là en tant qu'Etat membre de l'Union européenne, et c'est dans ce rôle que nous nous battons tous les jours, pied à pied, pour que des objectifs aussi ambitieux que possible soient fixés.

Je suppose que cela ne vous a pas échappé, Monsieur le Député, vous qui vous intéressez tant à la neutralité carbone : vous avez dû voir que la France, et le président de la République, ont consacré des mois, des jours, des heures, à fixer un objectif de neutralité carbone en 2050. Et nous y sommes presque ! Voilà ce qui s'appelle travailler pour préparer les négociations internationales.

À la COP25, nous avons lutté contre les renoncements, et nous avons malgré tout avancé, notamment en signant avec la Banque inter-américaine de développement la création d'un fonds de 24 millions d'euros en faveur de la biodiversité.

Nous avons avancé en nouant des coalitions. Nous avons avancé au niveau européen avec le Green Deal, avec des objectifs ambitieux pour 2030.

Ce dont nous avons besoin, maintenant, c'est que nous tous ici, nous tous ensemble, nous nous serrions les coudes et avancions main dans la main non seulement en nous fixant des objectifs réalistes, mais en les atteignant. Vous le savez comme moi, puisque vous vous intéressez aux négociations climatiques : le vrai enjeu, c'est en 2020. Le gouvernement a répondu présent et la France se bat pied à pied depuis des années en Europe.

Quant aux plastiques, nous avons voté leur fin en 2040. Ne jouez pas sur les mots !


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 19 décembre 2019 
 

Thématiques :