Déclaration de Mme Marlène Schiappa, secrétaire d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes, sur le sens de la diplomatie féministe, à Paris le 3 mars 2020.

Intervenant(s) :

  • Marlène Schiappa - Secrétaire d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes

Circonstance : Question posée au Gouvernement, à l'Asseblée Nationale le 3 mars 2020  

Prononcé le

Texte intégral

Madame la Députée,


Je vous remercie tout d'abord pour votre présence lors de notre déplacement en Finlande. Votre expertise sur la culture, l'éducation et l'égalité entre les femmes et les hommes a été très précieuse, de même que celle des députées Bérangère Couillard et Alexandra Louis, et de l'ambassadrice Delphine O. Il y avait là une illustration concrète de la diplomatie féministe portée par la France.

Pourquoi agir en ce sens ? Parce qu'en 2020, aucun pays dans le monde n'a atteint l'égalité entre les femmes et les hommes dans tous les domaines. Aucun pays, pas même la France, et aucun pays ne pourra l'atteindre seul. C'est le sens de la diplomatie féministe que nous soutenons depuis près de deux ans avec Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, sous l'impulsion du président de la République.

C'est pourquoi, hier, à l'Elysée, nous avons participé à une session de travail autour du président Emmanuel Macron, avec Mme Margot Wallström, l'ancienne ministre suédoise, initiatrice du concept de diplomatie féministe, et Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka, directrice exécutive d'ONU Femmes, entité des Nations unies sous l'égide de laquelle nous préparons le forum Génération Egalité.

Ce matin, avec Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, et Amélie de Montchalin, secrétaire d'Etat chargée des affaires européennes, nous avons remis le prix Simone Veil de la République française, doté de 100.000 euros, à une ONG d'Amérique du Sud qui lutte pour les droits sexuels et reproductifs.

C'est ce même thème que la France a choisi de promouvoir au forum Génération Egalité où, le président de la République l'a annoncé hier, la France lancera une coalition mondiale pour la défense de l'accès à la contraception et à l'interruption volontaire de grossesse.

Ce forum, qui se tiendra en juillet à Paris, marquera le vingt-cinquième anniversaire de la déclaration de Pékin, la plus aboutie à ce jour en matière de droits des femmes.

À l'occasion du 8 mars et toute l'année, nous devons nous battre, en France et partout dans le monde, pour l'égalité entre les femmes et les hommes ; c'est ce que fait le gouvernement.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 12 mars 2020