Conseil des ministres du 3 septembre 2020. Communication. La rentrée scolaire.

Prononcé le

Texte intégral

Le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports a présenté une communication relative à la rentrée scolaire. 

La rentrée des classes s’est déroulée mardi 1er septembre. Plus de douze millions trois cent mille élèves ont rejoint les écoles, collèges et lycées. 

Dans les circonstances inédites de cette rentrée, dues à la crise sanitaire, l’importance de l’école se rappelle à tous les Français. Un protocole sanitaire pour l’école a été élaboré dans cette perspective. Il établit un cadre afin de veiller scrupuleusement à la protection de la santé des élèves et des personnels. 

La scolarisation de tous les élèves constitue un objectif primordial de cette rentrée. L’élévation du niveau et la réduction des inégalités restent les finalités des politiques éducatives. À cette rentrée, l’accompagnement individualisé des élèves est renforcé dès les premiers jours. À cette fin des moyens exceptionnels sont mobilisés (1 688 postes supplémentaires créés dans le premier degré, 1 500 000 heures supplémentaires pour l’accompagnement pédagogique). 

Une attention toute particulière est portée aux élèves les plus fragiles, notamment aux élèves en situation de handicap – 8 000 accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) sont recrutés en cette rentrée à cette fin – et aux élèves en éducation prioritaire, avec la mise en oeuvre progressive du dédoublement des classes de grande section, après celui désormais achevé des CP et CE1. 

La maîtrise des savoirs fondamentaux demeure une priorité. Cette année scolaire voit aussi l’aboutissement de la réforme du lycée général et technologique et la mise en oeuvre du nouveau baccalauréat avec, notamment, l’épreuve du grand oral. La transformation de la voie professionnelle se poursuit, avec pour les élèves la préparation du chef d’oeuvre. 

Enfin, le périmètre élargi du ministère permet d’envisager de manière plus complète et plus cohérente les différents temps de l’élève ainsi que ses activités éducatives, sportives et culturelles. 

Ces actions globales requièrent la mobilisation, l’engagement et la reconnaissance de tous les personnels du ministère. Dans le cadre d’un "Grenelle des professeurs" un large dialogue sera lancé, dès octobre, pour une transformation du système éducatif au travers de sa gestion des ressources humaines et de la place des professeurs dans la société.