Déclaration de Mme Florence Parly, ministre des armées, sur le bataillon des marins-pompiers de Marseille, à Marseille le 1er septembre 2020.

Intervenant(s) :

Circonstance : Cérémonie de décorations du bataillon des marins-pompiers de Marseille

Prononcé le 1er septembre 2020

Texte intégral

Monsieur le préfet, Madame la maire,
Mesdames et messieurs les élus,
Messieurs les amiraux,
Mesdames et messieurs,
Officiers, officier-mariniers, quartiers-maîtres et matelots, personnels civils du Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille,


Marseille a ses fervents défenseurs. Ils se nomment Jordan Amavi, Boubacar Kamara ou encore Hiroki Sakai. Et Marseille a ses courageux protecteurs : vous, les marins-pompiers et personnels du BMPM. Marseille vous porte dans son coeur, chérit votre engagement, admire votre dévouement. Marseille, mais pas seulement. Car vous ne veillez pas seulement sur les habitants de la cité phocéenne, mais bien sur chacun de vos concitoyens partout en France et parfois au-delà, en soutenant les victimes des catastrophes lorsqu'elle se produisent à l'étranger.

Et ce que je veux vous dire aujourd'hui, c'est que la France entière est reconnaissante de votre action. Chaque jour, vous prouvez que toutes les vies vous sont chères. Chaque jour, vous bravez le danger, sans hésiter, au péril de votre propre vie, pour servir et sauver les autres.

Que ce soit le sang-froid et l'abnégation dont vous faites preuve en intervention ; que ce soit la solidarité que j'ai pu constater il y a encore quelques semaines au Liban où certains de vos camarades sont engagés et où vous avez fait don de 10 de vos véhicules d'intervention ; ou que ce soit face aux flammes qui ont dévoré les forêts du Sud-Est au coeur de l'été ; par vos prouesses en équipage, partout sur votre passage, vous montrez que l'impossible est à votre portée.

Aussi, je suis fière de distinguer aujourd'hui quatre de vos camarades pour leur action déterminante lors de l'incendie le 12 juin dernier de la partie avant du sous-marin nucléaire d'attaque Perle. Quatre marins du feu aux qualités remarquables, entrés dans un espace obscur, enfumé, exigu, pour sauver un patrimoine opérationnel considérable.

Ils témoignent à eux quatre de l'excellence du bataillon tout entier, capable d'intervenir dans des conditions si particulières à bord des navires. La compétence du BMPM est unique. Elle est précieuse à Marseille, à la Marine et à la France tout entière. Si je suis venue aujourd'hui parmi vous, c'est pour vous le redire.

Vous êtes la lueur d'espoir qui surgit au milieu de l'effroi des drames du quotidien. Et je dis cela, en ayant évidemment à l'esprit l'effondrement des immeubles de la rue d'Aubagne qui a marqué durablement la cité phocéenne, ses habitants, et toute la France.

Le 5 novembre 2018, vous avez écrit une nouvelle page de votre histoire, et de celle de Marseille. Ce drame est ancré dans nos mémoires. Les Marseillais n'oublieront pas votre courage et votre soutien. Car vous avez répondu présent, et bien après ce jour funeste, vous avez su les épauler. C'est en particulier pour votre action collective en ces jours tragiques, que votre drapeau sera décoré aujourd'hui.

Epauler la Nation, soutenir les Français, c'est aussi ce que vous avez fait et que vous continuez de faire au plus fort de la crise sanitaire. Sur l'ensemble du territoire national, en contribuant notamment à l'opération Résilience, vous avez su faire preuve d'agilité et de souplesse et vous êtes devenu, en étroite collaboration avec la préfecture et la ville de Marseille, un acteur clé de la lutte contre la propagation du virus.

J'aimerais maintenant, avoir quelques mots pour les jeunes marins-pompiers qui achèvent leur formation.


Quartiers-maîtres et matelots,

En recevant aujourd'hui vos casques, vous intégrez une unité de la marine prestigieuse, chargée d'histoire, une unité innovante qui veille sur Marseille et ses habitants depuis huit décennies.

Et vous le savez, le bataillon, ce n'est pas le choix d'une seule vie. C'est le choix d'une triple vie : vous êtes militaires, vous êtes marins, vous êtes pompiers. Votre engagement comportera trois facettes et chaque jour, vous honorerez chacune d'entre elle. L'engagement militaire est premier, il est exigeant et unique. Soyez en fiers et soyez assurés de la reconnaissance éminente de la Nation envers ceux qui choisissent le métier des armes.

N'ayez pas peur, car vous êtes à la hauteur de ce qui vous attend. Et je sais que vos aînés auront à coeur de vous accompagner tout au long de ce chemin éprouvant mais trépidant. Soyez enthousiastes, car tant d'expériences enrichissantes vous attendent. Votre carrière sera ponctuée d'épreuves, d'interventions délicates, d'opérations exigeantes, mais aussi d'interventions plus modestes. C'est la noblesse de votre métier. Et surtout, soyez fiers de cette vie au service des autres.

Car, j'irai droit au but : sachez à quel point je suis fière de pouvoir compter les marins-pompiers de Marseille dans les rangs des armées. Et les armées sont si fières de vous, de votre travail, de votre attachement que je sais indéfectible à la Marine, à vos valeurs, celles de l'honneur, de la patrie, de la valeur et de la discipline qui sont inscrites à vos frontons comme à ceux de tous les bâtiments de la Marine.

C'est donc une joie et une fierté de vous remettre aujourd'hui une citation à l'ordre de l'armée et de décorer votre drapeau de la médaille d'or de la défense nationale avec palme de bronze.


Vive la République !
Vive la France !


Source https://www.defense.gouv.fr, le 17 septembre 2020