Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, en réponse à une question sur la situation de M. Alexeï Navalny en Russie, à l'Assemblée nationale le 2 février 2021.

Intervenant(s) :

Circonstance : Question au gouvernement à l'Assemblée nationale

Prononcé le

Temps de lecture 2 minutes

Texte intégral

Monsieur le Député,


Les arrestations arbitraires, collectives, préventives, qui ont été mises en oeuvre, le week-end dernier et le week-end d'avant, en Russie, sont parfaitement inacceptables.

J'ai déjà eu l'occasion de dire que nous faisons le constat, mais vous venez de le faire, d'une dérive autoritaire inquiétante de la Russie.

Et c'est aussi le constat que nous faisons, s'agissant de l'arrestation arbitraire de M. Navalny, en janvier dernier, qui a suscité la mobilisation de la population russe que vous évoquiez. Nous demandons sa libération immédiate. Et nous suivons avec une grande attention la procédure engagée contre lui, qui va s'activer aujourd'hui même, parce que cette procédure a été jugée non équitable par la Cour européenne des droits de l'Homme.

Ces demandes, Monsieur le Député, à l'égard de la Russie, nous ne les faisons pas seuls, puisque l'ensemble des 27 est sur la même position. Nous avons engagé des sanctions, pour répondre à l'empoisonnement du même M. Navalny, empoisonnement sur le territoire russe, par une arme chimique russe ; et nous demandons aussi à la Russie la plus grande transparence sur cette affaire.

Et la position des 27, après la visite du Haut représentant, M. Borrell, à Moscou, sera adaptée, lors de notre réunion du mois de février, en fonction des réponses que la Russie apportera.

Mais, Monsieur le Député, nous sommes néanmoins favorables à construire avec la Russie les conditions d'une relation qui permette d'assurer la sécurité et la stabilité en Europe, malgré tout cela. Il faut bien reconnaître toutefois que ces décisions prises par la Russie ne contribuent ni à la confiance, ni à la sécurité.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 8 février 2021
 

Thématiques :