Conseil des ministres du 30 juin 2021. Le forum génération égalité.

Intervenant(s) :

Prononcé le

Texte intégral

Le ministre de l'Europe et des affaires étrangères et la ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l'égalité des chances, ont présenté une communication relative au Forum génération égalité.

Le Forum génération égalité se tient à Paris du 30 juin au 2 juillet, sous la co-présidence de la France et du Mexique et organisé par ONU Femmes.

Vingt-six ans après la dernière grande conférence internationale sur l'égalité entre les femmes et les hommes qui s'était déroulée à Pékin en 1995, le Forum génération égalité réunira des États, des organisations internationales, mais également la société civile. Grâce à ce format, le Forum génération égalité s'inscrit dans un modèle renouvelé de multilatéralisme fondé sur une approche multi-acteurs.

Ce forum intervient à un moment marqué par l'aggravation des inégalités entre les femmes et les hommes, d'une part, en raison de la montée des conservatismes partout dans le monde, y compris en Europe, et, d'autre part, en raison de la crise sanitaire de la covid-19 qui a accentué ces inégalités. Face à cette situation grave, qui requiert d'agir de toute urgence, le Forum génération égalité a pour ambition de créer un élan international en faveur du renforcement indispensable de l'égalité entre les femmes et les hommes. Ce forum donnera lieu à des engagements concrets et ambitieux pour progresser au plus vite. Un plan mondial d'accélération pour l'égalité entre les femmes et les hommes sera lancé à cette fin. Il comprend des initiatives élaborées par les champions de six coalitions d'action rassemblant tous ceux qui souhaitent s'engager. Ces coalitions portent sur des enjeux qui sont au coeur des préoccupations des femmes : les violences fondées sur le genre ; l'exercice des droits économiques et la liberté d'entreprendre ; le droit à disposer de son corps (droits et santé sexuels et reproductifs) ; l'engagement des femmes en faveur de la cause climatique ; la mise à disposition des technologies et de l'innovation au service de l'égalité ; et le soutien aux organisations féministes. Les engagements pris dans le cadre de ces coalitions seront à mettre en oeuvre d'ici 2026. Toutes ces annonces feront l'objet d'un suivi dans le cadre d'un mécanisme de redevabilité annuel.

Pour la France, le Forum génération égalité représente ainsi une étape primordiale pour promouvoir l'égalité entre les femmes et les hommes dont le Président de la République a fait la grande cause du quinquennat. Ce forum offre aussi l'occasion de renforcer la mise en œuvre de la diplomatie féministe de la France sur la scène internationale, dont le principe cardinal repose sur l'universalisation des droits des femmes. Ce combat, la France le porte avec force et détermination depuis 2017. C'est pourquoi elle en a fait une des dimensions majeures du G7 qu'elle a présidé en 2019, à travers l'adoption du Partenariat de Biarritz pour l'égalité entre les femmes et les hommes. C'est aussi pour cette raison que l'égalité entre les femmes et les hommes représente une des priorités essentielles de la politique de développement de la France et qu'elle bénéficie ainsi pleinement de la hausse majeure de l'aide publique au développement qui aura été réalisée au cours du quinquennat, comme l'a voulu le Président de la République.