Déclaration des ministres des affaires étrangères de la France, de l'Allemagne et du Royaume-Uni sur le nucléaire iranien, le 6 juillet 2021.

Texte intégral

Nous, Ministres des affaires étrangères de la France, de l'Allemagne et du Royaume-Uni (les E3), prenons note avec une grande préoccupation du dernier rapport de l'AIEA qui confirme que l'Iran a débuté les étapes nécessaires à la production d'uranium métal enrichi. Ceci constitue une violation grave par l'Iran de ses engagements au titre du Plan d'Action Global Commun (JCPoA). L'Iran n'a aucun besoin civil crédible de poursuivre des activités de production ou de R&D sur l'uranium métal, qui constituent une étape clé du développement d'une arme nucléaire.

Ce pas supplémentaire dans l'escalade des violations nucléaires de l'Iran est d'autant plus préoccupant qu'il intervient alors qu'aucune date n'a été fixée pour une reprise des négociations à Vienne en vue d'un retour au JCPoA. Il intervient également dans un contexte où l'Iran a substantiellement réduit les accès de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) en se désengageant des arrangements de vérification et de suivi du JCPoA et en cessant l'application du Protocole additionnel.

Nous appelons fermement l'Iran à mettre un terme sans délai à toutes les activités qu'il poursuit en violation du JCPoA et à reprendre les négociations à Vienne avec l'objectif de parvenir rapidement à leur conclusion. Nous avons souligné à de nombreuses reprises que le temps ne jouait pour personne. Avec ces dernières étapes, l'Iran fait peser un risque sur la possibilité de conclure avec succès les discussions de Vienne, en dépit des progrès réalisés au cours de six sessions de négociations à ce jour.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 16 juillet 2021

Thématiques :