Déclaration de Mme Geneviève Darrieussecq, ministre chargée de la mémoire et des anciens combattants, en hommage aux héros de la gendarmerie, à Paris le 16 février 2022.

Intervenant(s) :

Circonstance : Cérémonie hommage aux héros de la gendarmerie aux Invalides

Prononcé le

Texte intégral


Monsieur le Ministre,
Monsieur le Directeur général de la gendarmerie nationale,
Officiers, sous-officiers, gendarmes adjoints volontaires,
Mesdames et Messieurs,
Chères familles.


Enfants de la France, vous êtes ses protecteurs.

Soldat de la République, vous êtes son bouclier.

Héros du quotidien, vous êtes nos anges-gardiens.

C'est pour cela que, dans le cour d'honneur des Invalides, la gendarmerie est naturellement chez elle, que vous êtes évidemment chez vous. Comme le sont tous ceux qui ont pris des risques au service de la nation.

La gendarmerie est intimement liée à l'Histoire de France,  elle est un pilier de notre cohésion nationale. En vous engageant dans cette institution, vous avez embrassé cette histoire, vous avez épousé la loyauté et le dévouement.

Vous avez adopté un héritage. Celui de la lignée glorieuse des gendarmes qui ont tout donné pour la France, qui ont pris les risques les plus grands, leur vie, pour accomplir leur mission.

Cette cérémonie est aussi celle de la mémoire, de la mémoire de vos frères d'armes, tombés à l'intérieur comme à l'extérieur de nos frontières. Ensemble, nous les honorons et la France s'incline à l'évocation de leur souvenir.

Tous, gendarmes d'hier et d'aujourd'hui, soldats d'hier et d'aujourd'hui, ils sont morts pour un idéal. Celui du service de la France.

C'est pour cela que j'ai souhaité être parmi vous cet après-midi pour vous témoigner la reconnaissance des armées. Pour vous dire, la fierté des armées de vous compter dans ses rangs, de bénéficier de vos compétences sur le terrain, sur le territoire national et en opérations extérieures. Car, si la Gendarmerie est rattachée aujourd'hui au ministère de l'intérieur, les liens qu'elle entretient avec le ministère des Armées sont puissants et indéfectibles. Ce sont des liens du coeur et de la fraternité d'armes.

Car, militaires, vous l'êtes bien sûr par le statut et les obligations qui s'y attachent. Mais vous l'êtes aussi par les valeur et l'état d'esprit : le culte de la mission, le sens du devoir, le sens du sacrifice, l'amour du drapeau et l'exigence de probité. Vous aussi, vous avez l'engagement chevillé au corps, vous cultivez la résilience, la camaraderie, le respect des aînés et l'esprit d'initiative.

Et puis, militaires, vous l'êtes par votre formation et votre aguerrissement tout au long de la carrière . Militaires, vous l'êtes aussi par la façon dont vous appréhendez vos missions avec vos savoir-faire opérationnels et logistiques, avec l'approche par la manoeuvre et la culture de la planification. Militaires, vous l'êtes enfin par l'abnégation avec laquelle vous les accomplissez.

Et je connais, et j'admire votre professionnalisme et votre sang-froid. Ce sont des atouts puissants pour faire face aux épreuves qui ne manquent pas. Je sais l'héroïsme du quotidien qui vous habite. Je sais que chaque jour vous vous consacrez à répondre présents et à être aux côtés de notre population afin de la protéger en toutes circonstances.

Partout en France, en métropole comme outre-mer, sur tous les territoires, de jour comme de nuit, sans pause ni trêve, vous êtes au plus près des Français, vous êtes un visage quotidien de la République.

Vous êtres une force de proximité pour qui, je le sais, il n'existe pas de mission évidente, il n'existe pas de mission anodine.

La menace terroriste est toujours présente, lancinante, tapie lâchement dans l'ombre Vous y faîtes face.

Les aléas climatiques et les crises graves peuvent survenir à n'importe quel moment. Vous y faîtes face.

Les crimes, la délinquance, les insécurités et les malveillances, les inattendues et les dangers, ce sont votre domaine d'intervention. Vous y faîtes face.

Parce que vous y faîtes face, parce que vous y faîtes toujours face, les Français savent qu'ils peuvent compter sur vous, ils savent dans leur immense majorité les services éminents que vous leur rendez. Ils vous ont admiré en bien des occasions, ils vous admirent au quotidien lorsque vous leur portez assistance. Toute la France, dans ses profondeurs, sait et voit cet héroïsme du quotidien.

C'est pour cet héroïsme-là  que six d'entre vous viennent d'être décorés. Celui-là même par lequel, parfois, on ne revient pas. Dans la gendarmerie comme dans les armées, le dévouement peut aller jusqu'au sacrifice ultime.

Et je sais que, souvent, trop souvent, vous versez votre sang pour la France. C'est la raison pour laquelle je tiens à rendre hommage aux gendarmes tombés en service au cours de ces derniers mois.

Au nom du ministère des Armées, je salue la mémoire :

- de la maréchale des logis chef Jennifer BENET, de la Compagnie de gendarmerie départementale d'Hyères ;
- du maréchal des logis chef Claude RUOCCO, du Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie de Dardilly ;
- du gendarme Gaëtan BINET, de la Brigade de proximité de Port-Jérôme-sur-Seine.

Ces noms résonnent avec une émotion poignante entre ces mures. J'adresse mes sincères condoléances aux familles. La gratitude de la patrie et les honneurs rendus ne vous ramèneront pas vos proches. Mais je vous réaffirme tout l'engagement du Gouvernement et je le sais, du ministère de l'intérieur, de vous soutenir et de vous accompagner sur le chemin du deuil et de la reconstruction. La grande famille des armées et de la gendarmerie se tient résolument et fraternellement à vos côtés.

Il existe parmi les militaires une grandeur d'âme, une communauté d'esprit et d'engagement. On prend soin des vivants comme on prend soin des morts. On prend soin de ceux qui nous ont quittés comme on prends soin de ceux qui restent. C'est un engagement moral.

Chaque mort en service est un héritage qu'il nous faut collectivement entretenir. Dont nous devons nous souvenir, dont nous devons louer l'exemple. Ils sont des leçons pour chacun de fidélité et de loyauté, des leçons de courage et de dévouement.

Ils sont une inspiration constante pour continuer à faire de l'histoire de la gendarmerie une des plus belles pages du récit de l'héroïsme français. C'est ce que vous faites chaque jour.  Continuez ! C'est, je le cois, le plus bel hommage que nous pouvons rendre à tous les héros de la Gendarmerie.


Vive la République !
Vive la France !


Source https://www.defense.gouv.fr, le 23 février 2022