Déclaration de M. Bruno Le Maire, ministre de l'économie, des finances et de la relance, sur les sanctions économiques et financières contre la Russie, à Paris le 28 février 2022.

Intervenant(s) :

  • Bruno Le Maire - Ministre de l’économie, des finances et de la relance

Circonstance : Compte rendu du Conseil de défense sur la situation en Ukraine

Prononcé le

Texte intégral

"Merci Jean-Yves. A la demande du Président de la République nous avons décidé d’intensifier les sanctions économiques et financières contre la Russie et contre les oligarques russes. En accord avec nos partenaires européens et américains, nous avons, comme vous le savez, retiré du circuit de paiement SWIFT un certain nombre de banques russes.

Un G7 des ministres des finances aura lieu demain sur ce sujet et nous poursuivrons la coordination au titre de la présidence française sur la mise en œuvre effective du retrait des banques russes du circuit de paiement SWIFT. Par ailleurs, l’intégralité des avoirs de la banque centrale russe ont été gelés cette nuit. Cela représente des sommes très significatives, en dizaines de milliards d’euros, qui entament largement les réserves de change de la banque centrale russe et sa capacité à finance le commerce russe en devises.

Les effets immédiats de cette décision sur la banque centrale russe sont déjà visibles en Russie : sur le niveau du rouble, sur le taux d’intérêt, et sur le marché financier russe. Enfin, à la demande du Président de la République, nous poursuivons le recensement complet des avoirs financiers, des biens immobiliers, des yachts, des véhicules de luxe, qui appartiendraient aux personnalités russes sous sanctions européennes. Nous allons également identifier toutes les personnalités russes ayant des avoirs en France qui pourraient être ajoutées à la liste de sanctions européennes en raison de leur proximité avec le pouvoir russe. Nous nous doterons des moyens juridiques de saisir l’intégralité de ces biens.

Je tiens à préciser également que, à la demande du Président de la République, nous travaillons bien entendu avec toutes les filières économiques françaises que je recevrai tout au long de la semaine avec la ministre de l’industrie, pour identifier précisément l’impact de cette crise sur le commerce et sur l’approvisionnement en composants et en métaux critiques.

Merci."

source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 3 mars 2022

Thématiques :