Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, sur le conflit en Ukraine et ses conséquences sur la sécurité alimentaire, à Weissenhaus le 13 mai 2022.

Intervenant(s) :

Circonstance : Arrivée à la réunion des ministres des affaires étrangères du G7

Prononcé le

Texte intégral

Je viens de m'entretenir avec mon collègue ukrainien, Dmytro Kuleba, pour lui apporter à nouveau le soutien de la France dans le combat exemplaire et héroïque que mènent les Ukrainiens pour la défense de leur propre souveraineté et pour la défense de l'intégrité de leur territoire. Cette rencontre va être suivie d'une rencontre plus élargie, puisque maintenant dans la composition G7 nous allons recevoir à la fois le ministre ukrainien mais aussi le ministre moldave, notre ami Popescu.

Tout cela s'inscrit dans une très forte unité des membres du G7 pour continuer dans la durée à soutenir le combat de l'Ukraine pour sa souveraineté, jusqu'à la victoire de l'Ukraine. Nous ne sommes pas en guerre contre la Russie ; c'est la Russie qui est en guerre contre l'Ukraine. Il y a un agresseur et un agressé, nous soutenons l'agressé et nous allons poursuivre nos initiatives de soutien dans le domaine militaire, dans le domaine financier, et en tous cas c'est ce que nous allons orienter dans la journée de travail que nous avons ici.

Je voudrais rajouter aussi un point, c'est que nous avons à traiter désormais un conflit qui dure et donc à traiter aussi dans la durée les conséquences que ce conflit peut avoir au niveau international et singulièrement dans le domaine de la sécurité alimentaire. Il y a des initiatives qui vont être prises, qui seront je pense des initiatives de cohérence et de cohésion entre les différents acteurs pour permettre d'éviter les conséquences sur l'approvisionnement alimentaire de la crise ukrainienne et qui nous permettront aussi non seulement de remédier aux difficultés mais de montrer que c'est bien l'agression russe contre l'Ukraine qui provoque le crise alimentaire mondiale, cette crise dont nous voulons essayer d'en juguler les effets néfastes.

Par ailleurs, nous aurons à évoquer ensemble d'autres sujets : la situation chinoise, la situation au Moyen-Orient, les crises africaines. Tout cela dans un esprit d'unité comme je n'ai jamais connu depuis les nombreuses années au cours desquelles j'ai exercé des fonctions de responsabilité pour le Gouvernement français.


Je vous remercie.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 16 mai 2022

Thématiques :